lundi 30 avril 2007

Poulet Général Tao no. 1

J'ai essayée cette recette de Recettes.qc.ca car j'adooooore le Général Tao (depuis peu d'ailleurs) et que la recette avait exactement 527 commentaires élogieux lorsque j'ai décidé de tenter le coup. Mes attentes étaient tellement élevées... que je n'ai pu qu'être déçue.

En fait, c'est très bon mais ça ne goûte pas aussi bon que celui que j'ai mangé au resto. Côté poulet et friture, tout y est. Mon poulet n'était pas assez croustillant car je ne l'ai pas laissé frire assez longtemps, mais ça c'est ma faute. La prochaine fois, il sera bien croustillant ! Le problème, c'est que la sauce goûte la sauce aux prunes !!! Heureusement, j'aime la sauce aux prunes. Mais ce n'est pas du Général Tao. Le bon point : je sais maintenant comment faire de la sauce aux prunes... sans prunes !! Hahaha !!! :)

Je vous laisse la recette, mais je viendrai la modifier un autre jour si je trouve une meilleure sauce. Je pense que cette recette a beaucoup de potentiel, alors je compte la retravailler :)

Pour 2 porcs (ou 3-4 portions normales)

1 grosse poitrine de poulet d'environ 1 livre
3/4 tasse de mélange à pâte Tempura
1/3 tasse d'eau très froide
Huile de canola

1 c. soupe de gingembre frais râpé
4 échalottes (oignons verts) hachés finement
1/2 tasse d'eau
1/4 tasse de vinaigre de riz
1/3-1/2 tasse de sucre
2 c. soupe de fécule de maïs
2 c. soupe de sauce soya
1/4 tasse de sauce Hoisin
1 c. soupe de ketchup

NOTE : On trouve la pâte à Tempura à l'épicerie dans le coin des produits asiatiques. Il y en a aussi dans les épiceries asiatiques. Si vous n'en avez pas, remplacer le par : 1 oeuf, 6 c. soupe de farine, 4 c. soupe de fécule de maïs, 1/2 c. thé de sel et ne mettez pas d'eau sauf si la texture de la pâte est trop épaisse.

Couper le poulet en morceaux d'environ 1 pouce de côté. Préparer la pâte en battant au fouet le tempura et l'eau froide. Y verser les cubes de poulet et bien enrober.

Préchauffer le four à 225°F et préparer une plaque couverte de papier parchemin ou aluminium.

Dans une grande poêle, couvrir le fond d'huile de canola. Chauffer l'huile jusqu'à ce qu'une goutte de pâte Tempura qu'on laisse tomber dedans grésille. Ajouter les cubes de poulet et frire quelques minutes en retournant 2-3 fois jusqu'à ce que ça soit bien doré des deux côtés. Vérifier que le poulet est bien cuit jusqu'au centre. Déposer les morceaux de poulet sur la plaque et le laisser au four pour le garder au chaud.

Dans une chaudron (assez grand pour contenir le poulet), faire revenir le gingembre et l'échalote dans l'huile quelques minutes. Ajouter le sucre, l'eau et le vinaigre. Chauffer jusqu'à dissolution du sucre. Diluer la fécule de maïs dans de la sauce soya. Ajouter le mélange de fécule et le reste des ingrédients dans le chaudron. Chauffer jusqu'à ce que la sauce épaississe.

Ajouter le poulet et bien mélanger. Servir sur du riz blanc.

dimanche 29 avril 2007

Salade de quinoa aux canneberges

Depuis quelques semaines, je suis à la recherche de bonnes recettes avec du quinoa. J'adore ce produit qui goûte très frais, qui goûte... vert :) Comme des petits pois ou de la luzerne. En plus, le quinoa est une excellente source de protéine. C'est donc un produit fantastique pour moi qui n'aime pas tellement la viande.

La recette que j'ai faite aujourd'hui a été proposée dernièrement par Marie sur son blog. Comme j'avais tout ce qu'il fallait, je n'ai pas hésité une seule seconde. Ça valait la peine, puisque c'est absolument délicieux ! En plus, on peut servir ce plat en plat principal ou en accompagnement.

4-6 portions

1 tasse de quinoa
2 tasses d'eau
1/2 concombre anglais non pelé (ou pelé, au goût)
1/2 tasse de raisins secs
1 tasse de canneberges fraîches ou surgelées, décongelées
2 oranges sanguines (ou régulières)
1/4 tasse de graines de tournesol
1/4 tasse d'oignon rouge
1/4 tasse d'huile d'olive
1 c. table de jus de lime
2 c. soupe de sucre
Sel et poivre

Porter l'eau à ébullition dans une casserole. Pendant ce temps, rincer abondamment le quinoa sous l'eau pour en éliminer la saponine. Mettre le quinoa dans la casserole, couvrir, réduire le feu et cuire environ 15 minutes, jusqu'à ce que le liquide soit absorbé et que le quinoa laisse sortir son petit germe blanc.

Pendant ce temps, hacher l'oignon et le concombre finement. Détailler les oranges en suprêmes (ça se fait très très bien avec des oranges sanguines).

Lorsque le quinoa est cuit, mélanger tous les ingrédients dans un grand bol. Servir froid.

Personnellement, je n'ai pas eu le temps de laisser refroidir le quinoa parce qu'on était pressés. C'était très bon même si c'était chaud-tiède.

Soupe à l'orge et au veau

Voici une soupe toute simple et encore réconfortante en ces premiers jours de printemps qui s'avèrent encore un peu trop froids à mon goût ! Cette recette provient du site SOS Cuisine.

4 portions

1 petit oignon haché
1 branche de céleri hachée
1 carotte pelée et tranchée mince
1 gousse d'ail hachée
1 patate pelée, coupée en petits cubes
120 g (1/4 de livre) de veau
1/4 tasse d'orge mondé (plus complet que l'orge perlé)
6 tasses de bouillon de boeuf
Huile d'olive
Sel et poivre au goût

Faire revenir l'oignon, l'ail, le céleri et la carotte dans l'huile d'olive pendant environ 10 minutes. Pendant ce temps, couper le veau en petits morceaux. Vous pouvez aussi faire comme moi et mettre la viande dans un mini-robot pendant quelques secondes.

Ajouter la patate, la viande et l'orge et cuire en brassant pendant quelques minutes. Ajouter le bouillon, porter à ébullition, baisser le feu et laisser mijoter environ 1h, ou jusqu'à ce que l'orge soit cuit (ça peut être moins d'une heure). Bien vérifier la cuisson à quelques reprises. Dans la recette originale, 3 tasses de bouillon étaient demandées mais mon orge a absorbé tout le liquide... et ma soupe a un peu collé. Je suis arrivée juste à temps pour la sauver et ajouter un autre 3 tasses de bouillon.

vendredi 27 avril 2007

Mise à jour : réussie !

Bonjour !

Pour ceux et celles qui sont intéressés, ma section "Critique de restaurants" a été entièrement mise à jour. Chaque restaurant a maintenant sa description ! J'espère pouvoir allonger ma liste un peu (beaucoup !!!!!) durant l'été... J'ai déjà quelques idées :)

Sur ce, retour aux études pour mon dernier examen demain (eh oui, on a des examens le samedi à Polytechnique !).

Katia

Les recettes à essayer

Je fouine énormément sur le web, notamment sur des blogs. J'y vois tout plein de bonnes choses et de belles recettes que je compte essayer. Mais au moment venu, je ne me rappelle plus où j'ai vu ces fameuses recettes, ou bien j'oublie tout simplement leur existence (il y en a tellement !). J'ai donc décidé de tenir une liste des recettes que je veux essayer. En même temps, ça peut vous donner des idées à vous aussi !

Mousse à l'esturgeon fumé, ingrédients : fromage à la crème, échalottes, esturgeon fumé, noix de grenoble, persil, tabasco

La liste

Pour répondre à la question qu'on me pose si souvent : OUI cette liste est à jour, peu importe à quelle date vous la consultez.

Pour ceux qui sont concernés, si vous avez envie de me faire plaisir, vous trouverez ici quelques pistes.

Dernière mise à jour : 3 décembre 2015
___________________________________________________

Voici donc LA liste ! :)


Les DVD de Les Pieds dans la Marge (Saisons 1 à 4)


Une carte cadeau Chapters Indigo ou Amazon.ca .

Des rillettes de canard.

Des trucs de plein air (livre sur les sentiers de raquette, mini loupe, cloche à ours, etc.) ou carte cadeau la Cordée, SAIL, MEC.

Un repas dans un bon resto. Juste un cocktail ou un petit Juliette et Chocolat ferait aussi mon bonheur !

Carte cadeau David's Tea.

Mélanges d'épices chez Olives et Épices (de préférence de type moyen-orient/indien/asiatique) ou carte cadeau.

Coffret de thés aux épices de chez Épices de Cru, ou encore le coffret de thés chaï.

Certificat cadeau Spa La Source (Rawdon) - accès aux bains.

J'ai aussi une wishlist sur le site Amazon.ca à mon nom : http://www.amazon.ca/gp/registry/wishlist/YNJTL6KMPOV5

    jeudi 26 avril 2007

    Simple crème de brocoli

    J'ai fait cette soupe avec un vieux brocoli qui traînait au fond d'un tiroir à légumes. J'aime beaucoup le brocoli (et la plupart des légumes), alors je ne me casse pas la tête quand je fais un potage ! Plus ça goûte le légume à la base du potage, meilleur c'est ! C'est pourquoi cette recette est si simple.

    Malheureusement, je n'avais pas de patate, alors ma soupe n'était pas liée. Mais ce n'est pas très grave puisque ça goûtait la même chose :)

    2-4 portions

    2 brocolis (environ 4 tasses)
    1 oignon moyen
    1 patate
    Bouillon de poulet ou de légumes
    Lait
    Huile d'olive
    Crème pour décorer
    Sel et poivre au goût

    Trancher l'oignon et le faire revenir dans un peu d'huile d'olive. Pendant ce temps, détailler le brocoli en bouquets assez grossiers. Peler le pied et le couper en rondelles. Peler et couper la patate en petits cubes.

    Lorsque l'oignon est translucide, ajouter le brocoli, la patate et une quantité de bouillon suffisante pour couvrir jusqu'à la moitié de la hauteur du brocoli. Couvrir et laisser mijoter jusqu'à ce que le brocoli et la pomme de terre soient cuits. Le brocoli doit être tendre, mais encore vert.

    Passer le tout au mélangeur. Remettre dans le chaudron, ajouter du lait au goût, jusqu'à obtenir la texture désirée. Ajouter du sel au goût. Bien mélanger. Servir et décorer de crème et de poivre frais moulu.

    Muffins aux bleuets et au chocolat blanc

    Avec cette recette, j'ai pu passer plusieurs de mes restes. Ça m'a permis de finir : un sac de bleuets congelés, un sac de pépites de chocolat blanc, une bouteille d'huile de canola et un pot de mayo ! On est en mode "on passe les restes qui traînent depuis trop longtemps" chez moi... :)

    Mais bon, étant donné que je n'ai pas calculé tous mes ingrédients (je vidais tout directement dans le bol à mélanger), il me sera assez difficile de donner des quantités exactes... Je vais quand même essayer, parce que ces muffins sont vraiment bons.

    12 muffins

    1 1/2 tasse de farine
    1/2 tasse de son de blé
    1 c. soupe de poudre à pâte
    1/2 tasse de sucre
    1/2 tasse de bleuets surgelés, décongelés (ou frais)
    1/3 tasse de pépites de chocolat blanc
    1 oeuf
    2 c. soupe d'huile de canola
    1/4-1/3 tasse de vraie mayonnaise
    1/2 tasse de jus de pommes-bleuets (ou de lait)
    1/4-1/2 tasse de lait

    NOTE : Il se peut qu'il faille ajuster la quantité de liquide, car je ne l'ai vraiment pas mesurée !

    Dans un bol, mélanger la farine, le son, la poudre à pâte et le sucre. Réserver.

    Dans un grand bol, battre ensemble l'oeuf, l'huile, la mayonnaise et le jus. Ajouter le lait et le mélange sec. Bien humecter. Ajouter du liquide au besoin si le mélange est trop épais. Incorporer les bleuets et le chocolat blanc.

    Répartir dans 12 moules à muffins et cuire au four à 400°F pendant 25-30 minutes.

    mardi 24 avril 2007

    Fajitas à la goberge, salsa à l'orange

    Pendant longtemps, je n'ai pas mangé de goberge car je juge que c'est le "poulet pressé" des poissons !!! :) J'ai finalement regardé les ingrédients et ben, c'est pas si pire que ça. Le seul problème, c'est que ça contient énormément de sel !!

    Pour faire cette recette, je me suis inspirée de ce site que j'ai trouvé cet après-midi en fouinant sur le web. Il me manquait la moitié des ingrédients, évidemment. J'ai voulu aller en acheter au IGA à côté de chez nous, mais il n'y avait pas ce que je cherchais, RE-évidemment. Alors j'ai improvisé ! Ça a donné un petit souper léger et très facile à faire.

    2 portions

    1/2 livre de goberge, saveur au choix (j'ai utilisé au homard)
    1 oignon tranché
    1 poivron de couleur en lanières
    3 c. soupe de jus de lime
    Sel et poivre au goût
    Cumin en poudre au goût

    1 tomate
    1 orange
    1 c. soupe de jus de lime

    Yogourt nature ou crème sûre
    Laitue
    Tortillas

    Faire revenir l'oignon et le poivron dans l'huile d'olive pendant quelques minutes. Ajouter le sel, le poivre, le cumin, le jus de lime et la goberge. Bien mélanger jusqu'à ce que le mélange soit bien chaud.

    Pendant ce temps, couper la tomate en cubes. Peler l'orange à vif et la détailler en suprêmes. Mêler la tomate, l'orange et le jus de lime dans un petit bol. Réserver.

    Déposer un tortilla à plat dans une assiette. Tartiner de yogourt nature, ajouter de la laitue puis déposer la moitié du mélange de goberge. Ajouter de la salsa à l'orange au goût. Garnir un deuxième tortilla de la même façon. Rouler et servir.

    lundi 23 avril 2007

    Cari de patate douce

    J'appelle ça un "cari" parce que c'est le titre original de la recette, mais tant qu'à moi c'est plutôt une purée grossière. Mais peu importe l'allure que ça peut avoir, l'important c'est que la purée ait une belle personnalité, hein ! Et elle en a une, évidemment. Comment un mélange de cari, patate sucrée et lait de coco pourrait être mauvais, de toutes façons ? :)

    3-4 portions

    2 patates sucrées de taille moyenne
    1 échalote (française)
    3-4 gousses d'ail
    Sel et poivre au goût
    Curry en poudre au goût (environ 1/2 à 1 c. thé)
    1/2-3/4 tasse de lait de coco
    Chapelure nature ou fromage gruyère, au choix

    Peler et trancher les patates sucrées. Les déposer dans une casserole, couvrir d'eau et les faire cuire comme toute bonne patate.

    Pendant ce temps, hacher finement l'échalote et l'ail puis les faire revenir dans un peu d'huile d'olive ou de beurre. Ajouter sel, poivre et curry. Ajouter les patates sucrées cuites. Piler ensemble grossièrement (ou plus finement si désiré) les patates et le mélange d'échalote et d'ail directement dans le chaudron. Mouiller avec du lait de coco, bien mélanger.

    Mettre le tout dans un plat allant au four, parsemer de chapelure ou de fromage et gratiner quelques minutes.

    Je l'ai servi en accompagnement de médaillons de porc, avec une salade de quinoa.

    samedi 21 avril 2007

    Sushis express

    Ce soir, je devais faire des pâtes au saumon fumé et à l'avocat. Mais comme j'ai aussi mangé des pâtes pour dîner, ça me tentait plus ou moins. J'ai donc eu l'idée de faire des sushis :) Comme je n'avais pas grand chose pour en faire, j'ai improvisé et les résultats ont été pas mal bons ! J'ai utilisé des ingrédients qui peuvent avoir l'air bizarre dans des sushis, mais je vous jure que c'est très bon. Particulièrement les fraises ! La prochaine fois, je vais mettre de la mangue et du melon d'eau :)

    J'ai toujours été habituée de faire des sushis pour plusieurs personnes avec un tas d'ingrédients différents. Ce n'était pas le cas ce soir, et je voulais que ça soit rapide ! L'avantage de ces sushis express est qu'ils ne contiennent pas de poisson cru. Comme ça, pas besoin de couper le poisson en lanières, chose que je déteste faire puisque mes couteaux ne coupent plus bien. En plus, nous avons opté pour la forme de base des sushis, soit les makis. Pas de nigiri, pas de "in and out", que des bons vieux futomakis ! D'ailleurs, avis aux intéressés ou aux concernés (hihi !), ça serait un pas mal beau cadeau de fête ça, un couteau qui coupe bien la viande et le poisson crus et qui se range dans un étui qui aiguise la lame à chaque fois. Ça existe ça il me semble ? Il vous reste deux mois et demi pour économiser !! :)

    Pour accompagner les sushis, j'ai choisi un thé de ma collection bien garnie... :) Un petit japonais, le Hojicha, un thé grillé qui rappelle le goût des algues grillées qu'on utilise pour faire les sushis. Le mariage fut réussi !

    Pour 4 personnes (environ 72 bouchées)

    1 1/2 tasse de riz Calrose (grains courts)
    3 tasses d'eau

    5 c. soupe de vinaigre de riz
    2 c. soupe de sucre
    1 c. soupe de mirin
    1/2 c. soupe de sel

    1 avocat
    1 poire
    6 fraises
    1/3 concombre anglais
    1 carotte
    150 g de saumon fumé
    6-7 algues à sushis

    Porter l'eau à ébullition. Lorsqu'elle bout, ajouter le riz, brasser et réduire le feu à doux. Couvrir et laisser cuire 20 minutes avant de retirer du feu.

    Dans un petit chaudron, mettre le vinaigre, le sucre, le sel et le mirin. Chauffer en brassant jusqu'à dissolution. Ajouter dans le riz une fois qu'il est cuit et bien mélanger. Réserver.

    Couper l'avocat en 4 sections, et retirer la peau. Couper en lanières.

    Couper le concombre en deux dans le sens de la longueur, épépiner à l'aide d'une cuillère et couper en lanières.

    Couper la poire en lanières. Couper les fraises en lanières, comme vous le pouvez :)

    Éplucher la carotte, et à l'aide de l'économe, faire des "raclures" de carottes (c'est plus facile que de faire des petites languettes de carottes).

    Mettre une algue à sushi à plat, garnir de riz et de garnitures au choix et rouler (essayez saumon fumé - avocat - fraises !!!!). Couper chaque rouleau en plusieurs rondelles (environ 8 par sushi). Si vous voulez des détails sur la façon de rouler des sushis, je vous réfère au site de Valérie, elle a fait des merveilles en photographiant et en expliquant chaque étape !

    Servir avec de la sauce soya, du gingembre mariné et du wasabi.

    vendredi 20 avril 2007

    Biscuits au beurre d'arachide et au chocolat

    J'avais envie de biscuits. Faut bien que je me donne un peu d'énergie pour finir mes examens (encore une semaine !). J'hésitais... beurre d'arachide ou chocolat ? Et pourquoi pas les deux !!! J'ai utilisé cette recette trouvée sur le site de Service Vie comme base.

    18 biscuits

    1 tasse de farine
    1 c. thé de poudre à pâte
    1/2 c. thé de sel
    1/3 tasse de margarine ou de beurre mou
    1/2 tasse de beurre d'arachide crémeux
    1 tasse de cassonade
    1 oeuf
    1 c. thé d'essence de vanille
    1/2 tasse de pépites de chocolat

    Dans un bol, mélanger la farine, le sel et la poudre à pâte. Réserver.

    Dans un grand bol, battre ensemble l'oeuf, la cassonade, la margarine et le beurre d'arachide. Incorporer la vanille, puis les pépites de chocolat. Ajouter le mélange de farine en deux fois, en mélangeant bien.

    Goûter à la pâte... !!!! (MMMMMMMMMMMMMMmmmmmmmmmmmm...)

    Déposer des morceaux de pâte d'environ 2 c. soupe sur une plaque à biscuits (6 biscuits par plaque). Cuire au four à 350°F pendant 10 minutes. Laisser refroidir 2-3 minutes et déguster !

    Bisque de la Nouvelle-Angleterre

    En faisant des fouilles (certains diront archéologiques !), j'ai trouvé des vieilles recettes dans une boîte à recettes. Probablement des recettes que ma mère m'a données quand je suis partie de chez moi il y a quelques années. Je suis tombée sur cette bisque aux fruits de mer qui a été publiée par Métro et Le lait il y a sûrement très longtemps ! Je l'ai essayée et c'est pas mal bon. J'ai accompagné cette bisque d'une beau morceau de pain parmentier au romarin (oui, un pain PARMENTIER !). Puisque je suis totalement vendue au romarin et aux fruits de mer, pas besoin de vous dire que c'était un bien bon dîner !

    6-8 portions

    2 c. soupe d'huile d'olive
    1 oignon moyen haché
    2 branches de céleri en dés
    1 1/2 tasse de bouillon de poulet
    1 patate moyenne en petits cubes
    1/4 tasse de persil frais ciselé
    2 gousses d'ail hachées
    Sel et poivre
    1 1/3 tasse de maïs surgelé (ou une boîte de maïs en conserve égoutté)
    1 grosse carotte râpée (attention à ne pas vous râper un doigt, comme moi !)
    1 boîte de petites palourdes avec leur liquide
    15 crevettes de taille 31-40, crues et décortiquées (ou une boîte de crevettes égouttées)
    2 tasses de lait (pour moi, moitié lait et moitié lait de soya)
    Veloutine ou autre épaississant

    Faire revenir l'oignon et le céleri dans l'huile pendant 5 minutes. Ajouter le bouillon de poulet, la patate, le persil et l'ail. Saler et poivrer. Mijoter 8-10 minutes jusqu'à ce que les patates soient cuites.

    Ajouter le maïs, la carotte, les crevettes et les palourdes ainsi que leur jus. Cuire 3 minutes.

    Si vous utilisez de la fécule de maïs comme épaississant, la délayer dans le lait. Sinon, ajouter le lait et la veloutine et cuire jusqu'à épaississement, quelques minutes.

    Servir avec un beau morceau de pain.

    dimanche 15 avril 2007

    Boulettes d'agneau, sauce indienne au yogourt

    Voici une petite recette bien simple à réaliser et très goûteuse que j'ai découverte sur le site Le Jus (ne me demandez pas d'où vient ce nom de site, hihihi !). Ces boulettes sont excellentes, les épices sont bien dosés, la sauce est délicieuse... je n'en demandais moi-même pas autant !! Malgré la présence de lait de coco, le goût de coco est caché par la saveur forte de l'agneau et du mélange d'épices. Le yogourt donne de l'onctuosité à la sauce. Bref, je vous recommande cette recette !

    Pour les boulettes :

    1/2 kg (1 lb) d'agneau haché
    1 échalote française hachée ou un petit oignon haché fin
    1 gousse d'ail hachée fine
    1 oeuf
    1 c. thé de gingembre moulu
    1 c. thé de cardamome moulue
    1/4-1/3 tasse de chapelure nature
    Huile d'olive

    Pour la sauce :

    1 petit oignon émincé
    1 gousse d'ail émincée
    1/2 c. thé de gingembre moulu
    1/2 c. thé de cumin moulu
    1 c. thé de graines de coriandre concassées
    1 pincée de piment de cayenne
    1/2 c. thé de curcuma moulu
    2 c. thé de vinaigre de riz
    3/4 tasse d'eau
    1/3 tasse de yogourt nature
    1/2 tasse de lait de coco

    Dans un grand bol, déposer tous les ingrédients des boulettes. Bien mélanger avec les mains jusqu'à obtenir une boule homogène qui se tient. Façonner des boulettes de la taille d'une noix de grenoble. Faire revenir les boulettes dans une grand poêle, dans l'huile d'olive, jusqu'à ce qu'elles soient dorées de tous les côtés. Réserver.

    Dans une casserole, chauffer 2 c. soupe d'huile d'olive et y faire revenir l'oignon, l'ail, le gingembre, le piment de cayenne et le curcuma pendant quelques minutes. Ajouter la coriandre, le cumin, le vinaigre de riz et les boulettes. Arroser avec l'eau et laisser mijoter à feu moyen-doux pendant 30 minutes. Ajouter le yogourt et le lait de coco, mélanger de mijoter encore 10 minutes pour faire réduire la sauce. Épaissir la sauce à l'aide d'un épaississant au besoin.

    Servir sur du riz.

    samedi 14 avril 2007

    Trempette aux épinards, châtaignes d'eau et crevettes

    Cette recette est un mix de plusieurs recettes. J'ai essayé de prendre le meilleur des mondes, en faisant une recette pas trop grasse, qui ne goûte pas trop le fromage (pour mon copain qui n'aime pas ça), etc. Ça donne un résultat assez moyen. Ça goûte trop les épinards et l'ail, et pas assez le fromage ni les crevettes ! Bref, la prochaine fois : plus de crevettes, moins d'épinards, plus de fromage à la crème et PAS d'ail (même si j'adore l'ail). La recette que je vous présente plus bas est celle que j'ai faite, mais pas celle que je ferai la prochaine fois ! :)

    Le bon point : ça m'a permis d'aller faire un tour à une petite boulangerie à côté de chez moi. Je suis allée me chercher un très excellent pain croûté multigrains et j'en ai profité pour prendre un petit flan aux oeufs et à la vanille dans une pâte feuilletée... Ouhlala... :)


    1 paquet (300 g) d'épinards hachés surgelés, décongelés
    1 boîte (227 mL) de châtaignes d'eau tranchées
    20-25 crevettes crues décortiquées de taille moyenne (31-40)
    1/4 tasse de fromage à la crème
    1/3-1/2 tasse de crème sûre
    2 c. soupe de vraie mayonnaise
    2 gousses d'ail pelées
    2 c. thé de jus de citron
    Flocons de piments forts
    Sel et poivre au goût

    Porter un petit chaudron d'eau à ébullition. Y déposer les crevettes et cuire jusqu'à ce qu'elles soient rosées, environ 2 minutes. Égoutter et réserver.

    Dans un petit chaudron, mettre les épinards et les faire chauffer quelques minutes à feu moyen jusqu'à ce qu'ils rendent leur eau. Égoutter. Ajouter le fromage à la crème dans les épinards et mélanger pour faire fondre le fromage. Réserver.

    Hacher les châtaignes d'eau, les gousses d'ail et les crevettes. Personnellement, j'ai utilisé mon mini-hachoir (mini-robot) : une fois pour les crevettes, une fois pour les châtaignes+ail.

    Dans un grand bol, mélanger tous les ingrédients. Mettre le tout au frigo pour quelques heures. Servir avec des morceaux de bon pain croûté.

    vendredi 13 avril 2007

    Pâtes au poulet et au pesto

    OH MY GOD ! Pour un souper inventé à la dernière minute, c'est pas mal bon. Et honnêtement, même pour recevoir du monde, ça ne donne pas sa place, j'en suis certaine ! Ce soir j'ai dû combiner deux envies : moi je voulais du poulet, et mon copain voulait des pâtes. Aussi, j'avais un fond de pesto qui traînait, un fond de crème, etc. Bref, ça c'est adonné à être une recette qui m'a permis de passer des restants !! Mais c'est bon comme ça se peut pas. Je pense que je vais en refaire plus souvent...

    2 portions

    300 g de poitrine de poulet, coupée en bouchées
    2 gousses d'ail émincées
    1/4 tasse de bouillon de poulet
    4 tomates séchées hachées
    2 c. soupe de pesto
    1/4 tasse de crème 15% champêtre
    2 nids de nouilles au oeufs (fettucine, tagliatelle, etc.) ou de pâtes au choix
    Huile d'olive
    Parmesan râpé

    Faire cuire les nouilles selon les instructions de l'emballage.

    Faire revenir les morceaux de poulet dans l'huile. Lorsqu'ils commencent à dorer un peu, ajouter l'ail. Faire revenir le tout jusqu'à ce que le poulet soit bien doré. Déglacer avec le bouillon de poulet, puis ajouter les tomates séchées, le pesto et la crème. Bien mélanger et laisser épaissir la sauce à feu doux.

    Lorsque la sauce a la texture désirée, ajouter les nouilles égouttées et mélanger pour bien répartir la sauce. Parsemer de parmesan râpé. Servir.

    Filet de porc aux saveurs du Québec

    Après les bons commentaires sur cette recette de Choupikyky, je ne pouvais pas passer à côté ! J'ai donc décider de l'essayer hier soir. Le mélange d'ingrédients est vraiment bon (surtout avec le romarin, miam !) et c'est vrai que la recette est délicieuse. Par contre, je préfère quand même la recette de filet de porc à l'avocat que j'ai fait la denière fois, ou encore le filet de porc pommes et canneberges. Nous avons accompagné ce souper d'un Pinot Gris, le Lamberti (italien).

    2-4 portions

    1 filet de porc
    2 échalotes (françaises) hachées
    1-2 c. thé de feuilles de romarin frais
    1 1/2 tasse de canneberges fraîches ou surgelées
    1/3 tasse de vin blanc
    1/3 tasse de sirop d'érable
    1/3 tasse de crème 15% champêtre
    Huile d'olive

    Cuire le filet de porc au four à BROIL, sur le 2e étage en partant du haut 12-13 minutes de chaque côté en le tournant à mi-cuisson (25 minutes en tout).

    Pendant ce temps, faire revenir les échalotes et le romarin dans l'huile d'olive quelques minutes. Ajouter les canneberges et cuire jusqu'à ce qu'elles commencent à éclater. Ajouter le reste des ingrédients et laisser épaissir la sauce (moi j'ai pas eu le temps de la laisser épaissir, j'avais trop faim !!!).

    Lorsque le filet de porc est cuit, le découper en médaillons et napper de la sauce.

    jeudi 12 avril 2007

    Muffins aux framboises, citron et graines de pavot

    J'avais vraiment envie de faire des muffins. Tout d'abord parce que j'avais un peu de temps libre (oh miracle !) et ensuite parce que je trouvais qu'il n'y avait strictement rien à grignoter en cas de fringale mis à part du chocolat. Voici donc ma toute dernière combinaison de saveurs !

    12 muffins

    1 1/2 tasse de farine
    1/2 tasse de son
    3/4 tasse de sucre
    1 c. soupe de poudre à pâte
    3 c. soupe de graines de pavot
    2 oeufs
    1/3 tasse d'huile de canola
    3/4 de tasse de lait (environ)
    1/4 c. thé d'essence de citron
    1 tasse de framboises fraîches ou surgelées

    Dans un bol moyen, mélanger la farine, le son, la poudre à pâte, le sucre et les graines de pavot. Réserver.

    Dans un grand bol, battre les oeufs avec l'huile, puis incorporer le lait. Ajouter le mélange sec et les framboises et bien humecter.

    Répartir dans 12 moules à muffins et cuire au four à 400°F pendant 25 minutes.

    mercredi 11 avril 2007

    Pierogis aux pommes de terre et au fromage

    Voici une recette que j'ai fait l'hiver dernier lorsque j'ai découvert le blog d'Anna. Ce sont des pierogis, un genre de raviolis qui semblent très répandus en Europe de l'Est puisque j'en ai vu dans des restaurants de différentes régions (Russie, Pologne, Géorgie). Ceux-ci sont simplement aux pommes de terre, fromage ricotta et oignons mais on peut créer toutes sortes de variantes à notre goût.

    La recette est très facile à faire, mais ça donne une MONTAGNE de pierogis ! Je me rappelle avoir façonné des petits pierogis pendant des heures et des heures ! Hihihi :) Si vous êtes pressés, je vous conseille de couper la recette en deux, et de congeler le reste. C'est un excellent dépanneur car on peut les mettre congelés directement dans l'eau bouillante.

    Pour ceux qui se demandent comme le prononcer : personnellement, j'ai appris à le prononcer dans un resto russe, et on disait "Piroshki". Anna pourra me corriger si on le dit autrement en Polonais !

    Quantité : Une MONTAGNE de pierogis

    Pâte

    500 g de farine (un peu moins de 4 1/2 tasses)
    230 mL d'eau chaude (un peu moins d'une tasse)
    1 oeuf
    1 c. soupe d'huile
    Sel au goût

    Farce

    700 g de pommes de terres
    250 g de fromage ricotta (1 petit paquet)
    2 oignons
    Huile ou beurre
    Sel et poivre au goût

    Mélanger tous les ingrédients de la pâte jusqu'à obtenir une pâte homogène. Réserver.

    Peler et cuire les pommes de terre. Pendant ce temps, faire revenir les oignons hachés dans un peu d'huile ou de beurre. Piler les pommes de terre et mélanger ensemble tous les ingrédients de la farce.

    À l'aide d'un rouleau à pâte enfariné, abaisser la pâte à 1/4 de pouce (5 mm) sur une surface enfarinée. À l'aide d'un verre ayant une ouverture d'environ 3 1/2 pouces ou 8,5 cm (ou à l'aide d'un emporte-pièce de la même taille, ou d'un couvercle de pot à la limite !), tailler des cercles dans la pâte.

    Placer une petite quantité de farce au centre de chaque cercle en prenant soin de laisser assez d'espace sur le contour pour pouvoir refermer le pierogi. Mouiller tout le contour du cercle à l'aide de votre doigt puis refermer le pierogi sur lui-même pour obtenir une demi-lune. Déposer le pierogi à plat et bien le refermer en appuyant sur le contour avec une fourchette.

    Lorsque tous les pierogis sont faits (ou lorsque vous avez trop faim !! C'était mon cas !), porter à ébullition une grande casserole d'eau. Ajouter les pierogis dans l'eau bouillante et les laisser cuire quelques minutes, jusqu'à ce qu'ils remontent à la surface. Égoutter doucement et réserver.

    Dans une grande poêle, faire chauffer un peu de beurre ou d'huile d'olive puis y faire frire les pierogis jusqu'à ce qu'ils soient dorés des deux côtés.

    Servir avec de la crème sûre !

    Pour les congeler, je les ai laissés refroidir puis je les ai emballés en portions individuelles de 7-8 pierogis. Jusqu'à présent, nous avons consommé au moins 10 portions et il en reste encore !

    NOTE : Prenez soin de bien refermer les pierogis, sinon ils se videront de leur contenu durant la cuisson dans l'eau bouillante, ce qui est assez désagréable.

    dimanche 8 avril 2007

    Fondue au chocolat

    Le classique du souper de Pâques... Chez nous, on n'a peut-être pas mangé d'agneau ni de jambon, mais nous avions une bonne raison : il fallait se laisser de la place pour le dessert ! Et malgré ce que les photos peuvent laisser croire face à l'abondance de fruits et de chocolat, nous n'étions que deux à déguster ce festin. Quel plaisir ! :)

    2-4 portions

    9 triangles d'une Toblerone de 400 g (environ 200 g)
    1/4 tasse de crème 15% champêtre
    2 c. soupe de Kahlua (ou plus)
    1 pomme verte
    1 banane
    15 fraises
    2 tasses de raisins rouges sans pépins
    2 tranches d'ananas

    Au bain-marie, faire fondre le chocolat et la crème en mélangeant souvent.

    Pendant ce temps, couper les fruits en morceaux.

    Lorsque le chocolat est bien fondu, ajouter le Kahlua et bien mélanger.

    Servir !

    Note : On peut remplacer le Kahlua par du Bailey's, de l'Amarula, de la crème d'Amaretto ou du Grand Marnier.

    Questionnaire amusant

    Aujourd'hui, au lieu d'étudier (encore !), j'ai fouiné dans les blogs et j'ai trouvé ce petit questionnaire sympathique auquel je réponds avec joie (comme à tous les questionnaires d'ailleurs !).

    1- Attrapez le livre le plus proche, allez à la page 18 et écrivez la 4e ligne .

    [...] qui est le produit le plus léger et en bas, le résidu qui est le produit dont le point d'ébullition [...]

    (Mon manuel de thermodynamique... que je devrais être en train d'étudier !!!!)

    2- Quelle est la dernière chose que vous ayez regardée à la télévision ?
    House of the Flying Daggers (mais en français, et en partie seulement car je lisais). J'aime beaucoup ce type de film chinois "fantastique épique". Sinon, je pense que c'était le Match des étoiles de mercredi dernier ! (Pas très télé la fille..) Ou encore 5 minutes de l'émission de Ricardo vendredi, quand il faisait le gâteau château (superbe).


    3- Sans vérifier, deviner quelle heure il est ?
    13h


    4- Vérifiez, il est...

    12h53


    5- En dehors du bruit de l'ordinateur, qu'entendez-vous ?

    Ma laveuse et les voitures qui passent dehors.


    6- Quand êtes-vous sortie la dernière fois, qu'avez-vous fait ?
    Euh... Fait pas beau ces temps-ci, alors la dernière fois que je suis sortie c'est probablement jeudi soir pour faire l'épicerie (ben oui je sais, on est dimanche... mais Verdun c'est pas très invitant pour sortir, surtout quand il fait froid).


    7- Que portez-vous ?

    Un pyjama chaud en polar bleu et mauve avec des motifs de chats ainsi que mes pantoufles de style marocain que ma mère m'a données pour Noël (encore une fois, oui je sais, il est passé midi et je suis encore en pyjama mais je suis toute seule et j'ai froid...)

    8- Avant de répondre à ce questionnaire, que regardiez-vous ?

    Des blogs, ainsi que mes Neopets !!

    9- Avez-vous rêvé cette nuit ?
    Oui !!!! Je rêve beaucoup et je me souviens de mes rêves la plupart du temps. Cette nuit, j'ai rêvé que j'étais à mon ancienne maison à St-Mathieu-de-Beloeil... J'ai rencontré Marc Labrèche (que j'adore) et je voulais faire une série de photos avec lui, mais mon frère n'était pas foutu d'en prendre des bonnes ! Par la suite, un cadavre a été trouvé chez mon voisin d'en face, et j'ai eu très peur. (OK, je lisais Déjà Dead de Kathy Reichs avant de dormir et c'était pas mal macabre).


    10- Quand avez-vous ri la dernière fois ?

    Tantôt, quand ma petite chatte Prunelle m'a embusquée pour la Nième fois aujourd'hui. Elle se cache dans un coin et me saute dessus quand je passe, je la trouve très drôle ! :)

    11- Qu'y a-t-il sur les murs de la pièce où vous êtes ?

    Ouhla... Un cadre avec un cou et une tête de girafe, 2 tableaux de Van Gogh (Champ de blé et Nuit étoilée sur le Rhône), une parodie du Cri de Munch avec Homer Simpson comme personnage principal ainsi que deux masques africains, soit un zèbre et une forme humaine.


    12- Avez-vous vu quelque chose d'étrange aujourd'hui ?

    Pas particulièrement, malheureusement !


    13- Que pensez-vous de ce questionnaire ?

    Il est chouette !


    14- Quel est le dernier film que vous ayez vu ?

    House of the flying daggers hier soir... Sinon, Lord of the Rings presque tous les soirs pour m'endormir... Et j'ai regardé X-Men 2 dans le courant de la semaine dernière.


    15- Si vous deveniez multimillionaire dans la nuit, quelle est la première chose que vous achèteriez ?

    Une grande maison en campagne avec des chevaux !


    16- Dites-nous quelque chose de vous que nous ne savons pas encore :

    Euh... Ben certains le savent : je suis passionnée de paléontologie (surtout des vertébrés, mais j'ai aussi une ammonite et un trilobite chez moi)


    17- Si vous pouviez changer quelque chose dans le monde en dehors de la culpabilité et la politique, que changeriez-vous ?

    Changer toutes les fontaines en fontaines de chocolat !! LOL !


    18- Aimez-vous danser ?

    Faut voir. Je suis assez mauvaise en coordination mais j'aime m'amuser :)


    19- Georges Bush ?

    Son mandat est presque fini, non ? ENFIN ! Il va peut-être arrêter de faire des conneries internationales.


    20- Quel serait le prénom de votre enfant si c'était une fille ?

    Émeraude


    21- Et si c'était un garçon ?

    Logan, comme le prénom de Wolverine !! :)


    22- Avez-vous déjà pensé à vivre à l'étranger ?

    Oui et je suis revenue au Québec assez vite ! Maintenant, plus question de vivre à l'étranger, je reste dans la Belle Province.


    23- Que voudriez-vous que Dieu vous dise lorsque vous franchirez les portes du paradis ?

    Ah-Ha ! Familiprix.


    Quelles sont les prochaines victimes que j'invite à jouer avec l'infâme questionnaire farfelu sur leur blog?

    J'invite Marie !! :)

    samedi 7 avril 2007

    Gâteau aux figues et au miel

    Je salis rarement autant de vaisselle pour une seule recette... surtout si c'est un dessert. Mais cette fois-là, ça en valait le coup ! Hier soir, durant un moment d'ennui profond, j'ai eu une idée de génie ! Pourquoi ne pas combiner ensemble deux recettes : une qui me tente beaucoup, et une que j'adore. Évidemment, la recette dans son ensemble me semble assez fastidieuse, car elle nécessite une nuit de trempage et 1h de cuisson... sans compter la préparation... Ce qui signifie en bref que je ne pourrai pas goûter à ma création avant le lendemain midi. Qu'à cela ne tienne, j'ai patienté. Quelle bonne idée !

    Pas de chance par contre... J'ai manqué d'eau de rose et de miel ! J'ai donc dû compenser en ajoutant du thé et de la cassonade. La recette que je vous laisse est néanmoins celle que j'aurais faite si je n'avais pas manqué d'ingrédients.

    Merci à Marie (gâteau au miel et à l'eau de rose) et SOS Cuisine (figues pochées à la crème) pour l'inspiration ! :)

    10-12 portions

    2 1/4 tasses de farine
    2 c. thé de poudre à pâte
    45 ml d'huile de canola
    3/4 tasse de miel
    2 c. thé d'eau de rose
    3 oeufs
    3/4 tasse de cassonade
    3/4 tasse de noix de grenoble
    13 figues séchées
    1 poche de thé Chaï
    2 poches de thé vert
    1/3 tasse + 1 c. soupe de thé infusé (récupéré après le trempage des figues)

    La veille, préparer le thé et les figues. Faire infuser les 3 poches de thé dans deux tasses d'eau bouillante pendant quelques minutes. Retirer les poches, les presser pour en extraire le surplus de thé et les jeter. Ajouter les figues dans le thé et laisser tremper à la température ambiante toute la nuit.

    Le lendemain, retirer les figues du thé et couper les petites queues coriaces. Détailler chaque figues en trois morceaux. Réserver. Veiller à récupérer 1/3 tasse + 1 c. soupe de thé pour ajouter dans la recette.

    Dans un petit bol, mélanger la farine et la poudre à pâte. Réserver.

    Dans un autre bol, mélanger l'eau de rose, le miel et l'huile. Réserver.

    Dans un grand bol, battre les oeufs à l'aide d'un batteur électrique pendant quelques minutes. Ajouter la cassonade, battre. Ajouter le mélange de miel, battre. Ajouter en alternance le mélange de farine et le thé en commençant et en terminant avec les ingrédients secs. Incorporer à la main les figues et les noix. Mettre le mélange dans un moule à pain beurré et cuire au four à 325°F durant 1h15 ou jusqu'à ce qu'un cure-dent piqué dans le gâteau en ressorte propre.

    NOTE : Pour un goût épicé plus prononcé, infuser deux poches de thé Chaï et une seule poche de thé vert.

    Fruits rafraîchis au lait

    Un énorme merci à Lavilou qui a donné cette recette sur le forum de Recettes.qc.ca ! C'est tout simplement merveilleux pour déjeuner... quoi que ça puisse aussi servir de dessert. C'est léger et rafraîchissant. Je m'imaginerais manger ça sur un balcon fleuri pendant l'été... si seulement j'avais un balcon !!!

    J'ai fait quelques modifications à la recette originale, je vous présente donc la version modifiée.

    2-4 portions

    1 pomme
    1 banane
    1 orange
    1 kiwi
    1 tranche d'ananas frais
    2/3 tasse de raisins rouges sans pépins
    1/2 tasse de gruau
    1/4 tasse de miel
    2 c. soupe de jus de citron
    Lait de soya à la vanille (ou lait régulier, ou au choix)
    Crème 15% (facultatif... mais meilleur)
    Une pincée de cannelle (ou muscade, ou girofle)

    Peler les fruits et les couper en cubes. Pour l'orange, la peler à vif et en retirer les suprêmes. Ajouter le jus de citron, le miel et le gruau, dans l'ordre, en mélangeant entre chaque ajout. Réfrigérer toute la nuit.

    En se levant le matin, aller directement au frigo :) Mettre une part raisonnable ou non de la mixture dans un bol et verser du lait de soya à la vanille (environ 1/4-1/3 de tasse) dans le bol. Ajouter 2 c. soupe de crème et une pincée de cannelle. Déguster... puis en reprendre un autre bol :)

    NOTE : Pour peler une orange à vif, enlever le haut et le bas de l'orange à l'aide d'un couteau. Retirer la pelure ainsi que tout le blanc avec le couteau. On appelle "suprêmes" les quartiers d'orange qui ne sont pas recouverts par une petite peau. Une fois l'orange pelée, il s'agit donc de détacher chaque suprême à l'aide d'un couteau, en passant le couteau le long de chaque petite peau qui recouvre les quartiers pour n'en retirer que la chair. Si vous voulez voir cette explication en images, cliquez ici.

    mercredi 4 avril 2007

    Pizza aux crevettes et au pesto

    Petit dîner rapide quand on est seule... et qu'on a des bonnes choses qui traînent au frigo !

    1 portion

    1 pain pita
    3 c. soupe de pesto
    10 crevetes moyennes crues, décortiquées et coupées en dés
    6 olives noires tranchées
    3 tranches fines d'un petit oignon rouge
    Fromage mozzarella râpé
    Poivre au goût

    Étaler le pesto sur le pita. Ajouter le fromage et le répartir également sur toute la surface. Parsemer de morceaux de crevettes, d'olives et d'oignons. Poivrer au goût.

    Cuire au four à 400°F pendant 15 minutes, sur le 2e étage à partir du haut. Servir.

    NOTE : Je voulais ajouter des petits dés d'avocat sur la pizza à la sortie du four, mais je n'ai pas eu le temps. Je pense que ça aurait été vraiment délicieux !!

    mardi 3 avril 2007

    Filet de porc et salsa à l'avocat et aux tomates séchées

    Pour ce soir, j'avais un défi à relever : trouver une recette qui marie le porc et l'avocat. J'ai pensé que ça serait difficile. Pfffeuh ! Pas avec cette superbe recette qui provient du site du Porc du Québec ! Au début, je trouvais que la salsa avait l'air fade... qu'elle manquait de couleur. Et je pensais que le filet de porc allait être ordinaire. Eh ben non ! L'arôme du filet de porc croûté de moutarde de Dijon et d'épices était totalement envoûtant. Et que dire de la salsa d'avocat, sinon qu'elle rehausse à merveille ce plat exquis et tellement facile à faire !

    3-4 portions

    1 filet de porc d'environ 1 livre
    1 c. soupe de graines de coriandre
    1 c. soupe de graines de moutarde
    1 c. soupe de poivre en grain (5 poivres pour moi)
    2 c. soupe de moutarde de Dijon

    Écraser les épices à l'aide d'un mortier (ou les moudre très grossièrement au moulin à café). Mélanger et réserver. Étendre la moutarde dans la paume d'une main, et bien enduire le filet de porc sur tous les côtés. Recouvrir tous les côtés du filet de porc avec le mélange d'épices. Cuire au four à BROIL sur le 2e étage à partir du haut, 12 minutes de chaque côté (retourner à mi-cuisson pour une cuisson totale de 24 minutes).

    Pendant ce temps, préparer la salsa d'avocat.

    1 avocat mûr mais pas trop, coupé en petits dés
    1/4 tasse de tomates séchées hachées grossièrement
    3 c. soupe de jus de lime
    1 gousse d'ail hachée
    Sel et poivre au goût

    Bien mélanger les ingrédients et réserver à température ambiante.

    Lorsque le porc est cuit, le découper en médaillons et servir accompagné de la salsa. Déguster...

    NOTE : Pour couper un avocat en dés, rien de plus simple ! Couper tout d'abord l'avocat en deux sur la longueur en faisant bien le tour du noyau. "Dévisser" les deux moitiés d'avocat en tournant une moitié dans un sens et l'autre dans le sens inverse. D'un coup sec, planter le couteau dans le noyau de l'avocat et le retirer doucement. Ensuite, quadriller chaque moitié d'avocat à l'aide de la pointe d'un couteau. Il faut couper jusqu'à ce que le couteau traverse toute la chair jusqu'à la pelure, mais sans couper la pelure. Une fois l'avocat quadrillé, le retourner comme une paire de bas ! Les cubes tomberont d'eux-mêmes.