samedi 31 mai 2008

Flétan poêlé avec sauce hollandaise au citron et à la ciboulette

Cette semaine, j'ai décidé d'acheter un poisson qui me tentait depuis longtemps mais qui ne s'harmonise que rarement avec mon budget : le FLÉTAN ! J'en avais déjà probablement mangé au resto, mais c'est différent quand on le fait à la maison. Il s'accompagne alors de la fierté de l'avoir cuisiné ! Surtout que généralement, quand je mange du poisson, je le fais au four avec sel, poivre et parfois du citron, that's it. Aujourd'hui, j'avais envie de quelque chose de plus élaboré. J'ai déniché cette recette sur le site de Métro et j'en ai été, ma foi, fort ravie ! :)

Pour ceux et celles qui ne connaissent pas le flétan, c'est un poisson à chair blanche et ferme avec un goût plutôt délicat en bouche. Sa chair se tient très bien et doit, à mon avis, se cuire au BBQ (si l'été peut finir par arriver !).

Je vous présente ici la recette originale pour 6 personnes puisque je l'ai réduite à une seule portion sans rien calculer... je ne voudrais donc pas vous induire en erreur si vous essayer cette délicieuse recette !

6 portions

2 c. soupe d'huile d'olive (au goût)
Le zeste d'une orange (pas mis)
1 brin de thym (thym séché pour moi)
1 brin d'origan (origan séché pour moi)
1 feuille de laurier
1/4 c. thé de grains de poivre concassés
6 darnes de flétan de 175g chacune (ou des filets, mais j'ai pris une darne)
1 sachet de sauce hollandaise (rendement : 1 1/2 tasse)
1 c. soupe de jus de citron (je vous en recommande beaucoup plus)
1 c. soupe de ciboulette fraîche hachée (au goût)

Dans une poêle, chauffer l'huile à feu doux-moyen. Y déposer les zestes, le thym, l'origan, le laurier et le poivre. Laisser infuser pendant environ 5 minutes. Déposer le poisson par dessus les épices infusés et cuire à feu moyen, environ 6 minutes de chaque côté.

Entre temps, préparer la sauce hollandaise selon les instructions sur le paquet (je l'ai fait au micro-ondes, c'est ultra rapide, ça m'a pris une minute !!). Lorsque la sauce est prête, y ajouter le jus de citron et la ciboulette.

Servir le poisson et le napper de la sauce.

J'ai accompagné le tout de mini bok choy sautés et de riz à l'aneth et au citron (riz basmati + jus de citron + aneth + un peu de beurre).

Gâteau à la pistache et sirop de cardamome

ESKETÉKAP ? WICHUIKAP !

En réponse au défi que m'a lancé Jasmine il y a une dizaine de jours, j'ai retroussé mes manches pour réaliser ce magnifique gâteau aux saveurs moyennes orientales. Au premier abord, j'ai été un peu confuse par le fait que le gâteau ne contient pas de farine. Bizarre... Je suis même allée voir la recette qui avait inspirée Jasmine pour me rendre compte que ce n'était effectivement pas une erreur. J'ai aussi remarqué que la version originale ne contenait pas de la cardamome, mais bien de l'eau de rose. Jasmine, je ne comprends pas comment tu as pu laisser cet ingrédient de côté, toi qui aime tant la rose ! Pour ma part, j'ai décidé de faire la totale : cardamome ET rose !

Ensuite, je me suis demandé si j'allais faire la recette en entier ou la réduire à 3 oeufs... Bon, étant donné que je n'ai pas de moule plus petit que 8 pouces, même que je voulais utiliser mon moule à fond amovible de 9 pouces, je me suis dit que tant qu'à y être, j'allais faire la recette entière !

Ma première réaction en goûtant mon chef-d'oeuvre : "Mouhahahaha". Un pur bonheur ! Il est comment ce gâteau ? Et bien il est mou et mouillé. Normal : il est complètement imbibé de sirop ! Et j'aime ça comme ça :)

Reste plus qu'à trouver des gens qui veulent en manger... Ya des preneurs ?

8-10 portions

Gâteau

200 g de pistaches non salées, réduites en poudre (avec un robot culinaire)
200 g de sucre
5 oeufs (les blancs et les jaunes séparés)

Décoration

2 c. soupe de pistaches concassées

Sirop de cardamome

120 g de sucre
120 g d'eau
1 c. soupe de jus de citron
2 c. soupe d'eau de rose
1 c. thé de cardamome moulue

Préparation :

Sirop de cardamome

Préparer le sirop en combinant le sucre, l'eau, la cardamome et le jus de citron dans un petit chaudron. Porter à ébullition, réduire le feu et laisser réduire pendant 3 minutes. Retirer du feu puis incorporer l'eau de rose. Réserver. (J'ai fait cette étape durant la cuisson du gâteau, même si Jasmine dit de le faire en premier... Quelle rebelle je suis !)

Gâteau

Préchauffer le four à 350°F. Beurrer moule à fond amovible (ou non) de 9 pouces de diamètre et mettre un papier parchemin sur le pourtour intérieur du moule (plus facile à démouler). Réserver.

Battre les blancs d'oeuf en neige ferme dans un bol. Réserver.

Dans un grand bol, battre les jaunes d'oeufs et le sucre jusqu'à ce que le mélange blanchisse. Ajouter alors les pistaches en poudre et mélanger à la spatule jusqu'à l'obtention d'une pâte homogène et épaisse. Incorporer progressivement les blancs en neige en deux opérations en pliant la pâte à la spatule, avec de grands mouvement amples, pour ne pas casser les blancs.

Verser dans le moule préparé. Cuire au four durant 45 minutes, ou jusqu'à ce que le gâteau soit doré et cuit à la surface (le gâteau gonflera beaucoup durant la cuisson mais redescendra en refroidissant pour former un creux en son centre... à moins que vous ne découvriez le secret pour qu'il demeure bien haut!).

Laisser refroidir le gâteau quelques minutes. Piquer le gâteau avec une fourchette et imbiber généreusement du sirop de cardamome réservé. Saupoudrer de pistaches concassées. Laisser reposer quelques minutes et démouler.

Au moment de servir, accompagner le gâteau avec le reste du sirop (mais quel reste de sirop ? Moi j'ai tout utilisé pour imbiber le gâteau !).

Un nouveau tag !

Jasmine m'a taguée !! J'accepte donc avec plaisir de participer au jeu, dont voici les règles :

  • Mettre le lien de la personne qui vous a taguée
  • Inscrire et répondre aux 6 questions
  • Taguer 6 autres blogueuses et les prévenir via un commentaire
1- Couleur(s) préférée(s)

Sans contredit le rouge, la couleur chaude de la passion ! Sinon, j'aime presque toutes les autres couleurs. Je crois qu'il serait plus simple de nommer les couleurs que je n'aime pas, soit le rose (YUUUUUK !!!) et les tons pastels (on dirait des couleurs malades). J'ai toutefois une préférence pour les couleurs vives.

2- Matière(s) préférée(s)

Bon, je me sens un peu copieuse car il semblerait que j'aime les mêmes matières que Jasmine, tsss... D'abord, j'aime tout ce qui est en bois. Chez moi, presque tous mes meubles sont en bois ou en "fini bois". J'aime bien le look naturel que ça donne.

Sinon, j'aime tout ce qui est doux, que ce soit Prunelle (ben oui, quoi !!), ma doudou en peau de mouton, le velours, etc. Si quelqu'un autour de moi porte du doux, vous pouvez être assurés que je vais "flatter" cette personne jusqu'à ce qu'elle se tanne, héhéhé :)

Par contre, j'ai horreur des choses en métal (inox, or, etc.). Je trouve ça froid et sans personnalité.

3- Odeur(s) préférée(s)

Mouah ! Il y en a tellement !! Le gazon qu'on vient de tondre, le bedon de Prunelle (encore elle ! Mais c'est qu'elle comble tous mes sens cette petite...), les lilas, les peupliers à la fin de l'été, l'odeur du printemps à la campagne, les feuilles mortes à l'automne... and so on and so forth... Ah oui aussi, la tarte aux pommes de ma Maman, et le jambon qui cuit lentement à la mijoteuse (faut bien parler de bouffe un peu !).

4- Gourmandise(s) préférée(s)

Étant donné que je n'ai pas tellement la dent sucrée, mes gourmandises sont plutôt de l'ordre des fromages fins, des poissons fumés (surtout le saumon mais aussi l'esturgeon), des produits du terroir comme les rillettes ou le foie gras, n'importe quel cidre de la Face cachée de la pomme, des petits fruits sauvages fraîchement cueillis. Bien entendu, je ne refuserai jamais quelques bons chocolats de la Cabosse d'Or ou un beau Peanut Buster de chez Dairy Queen !!

5- Ce que j'aime recevoir

Tant de choses ! D'abord j'aime beaucoup les petites surprises :) Ensuite, j'adooooore les fleurs sauvages (il n'y a rien de plus cliché qu'un bouquet de roses...), les produits fins, les livres et à peu près n'importe quoi d'original et/ou d'utile. Je déteste recevoir des choses qui ne servent à rien et qui ne font que ramasser la poussière ou qui finissent rapidement au fond d'une boîte ou d'un tiroir. J'aime aussi recevoir... des invitations à souper ! Rien de tel que de se faire une bonne bouffe avec des gens qu'on aime.

6- Le style de ma déco

Aaaaaah si seulement j'avais un budget déco ! Je dirais que ma déco est colorée, simple et naturelle. Des couleurs vives, du bois, des plantes, quelques lampes en papier. Les objets décoratifs représentant des animaux ou des paysages. Si j'en avais les moyens, j'aimerais avoir un décor plus épuré, avec plus de meubles fermés.

Puisque je n'ai pas vraiment 6 personnes à taguer, je vais plutôt inviter les intéressées à se prêter au jeu ! :)

mardi 27 mai 2008

Muffins aux dattes et à l'orange

En publiant sa recette, Jasmine m'a fait penser que j'avais justement des dattes et des oranges à passer ! Je me suis donc lancée dans la confection de ces petits muffins qui contiennent, à mon avis, presque autant de dattes que de pâte à muffins... pour mon plus grand plaisir ! :)

Je dois avouer que j'étais sceptique face au manque de sucre dans la recette, mais finalement c'est bien vrai que ces muffins n'en nécessitent aucunement. Ils sont délicieux, tendres et moelleux. Et que dire du léger goût épicé qui rehausse le tout... MIAM !

6 muffins

3/4 tasse de farine
1/4 tasse de son de blé
1/2 c. soupe de poudre à pâte
Une pincée de sel
1/2 c. thé de cardamome
1/4 c. thé de cannelle
1/4 c. thé de muscade
1 oeuf
2 c. soupe d'huile de canola
1 pot individuel de yogourt à la vanille
1/3 tasse de jus d'orange
Le zeste de deux oranges
1 1/2 tasse de dattes hachées
--> Non non, pas de sucre ! <--

Dans un petit bol, combiner la farine, le son, la poudre à pâte, le sel et les épices. Réserver.

Dans un autre bol, battre l'oeuf avec l'huile. Ajouter le yogourt, le jus et le zeste d'orange. Incorporer le mélange sec et mélanger délicatement. Ajouter les dattes.

Répartir dans des moules à muffins et cuire au four à 375°F pendant 30 minutes.

dimanche 25 mai 2008

Lasagne au saumon et au chèvre

J'avais mis une recette de Valérie dans ma liste de recettes à faire il y a près d'un an, et je me suis enfin décidée à l'essayer ! Enfin, presque... J'ai changé quelques ingrédients (j'avais pas envie de faire une béchamel aujourd'hui, simple paresse).

Résultat : Vraiment très très très bonne ! Le mariage des saveurs est très intéressant, et la texture de mon fromage de chèvre (St-Maure je crois) était tout simplement merveilleuse.

6 portions

9 lasagnes cuites
350g de filet de saumon frais, sans la peau, coupé en cubes
250g de fromage de chèvre (type Paillot), coupé en bouchées
1/3 tasse de pesto
1 1/2 tasse de mozzarella râpé
1 pot de crème sûre de 250 mL (ou de la crème fraîche, mais c'est 40% de matières grasses...)
1 oignons verts hachés
1 c. soupe de jus de citron
Sel et poivre au goût

Dans un bol, mélanger les oignons verts, la crème sûre, le pesto, le jus de citron, le sel et le poivre.

Déposer un peu de cette sauce au fond du plat à lasagne. Placer ensuite des pâtes, de la sauce, du saumon, du chèvre, re-pâtes, re-sauce, re-saumon, re-chèvre, rere-pâtes et finalement le mozzarella.

Cuire au four à 350°F pendant 30 minutes.

Servir avec une salade verte.

samedi 24 mai 2008

Journée dans le Vieux Montréal

Aujourd'hui, il faisait ENFIN beau et chaud et j'en ai profité pour aller faire un tour dans le Vieux Montréal à vélo. D'abord, c'était le Rendez-vous Gourmand des Cultures au musée Pointe-à-Callières et puis j'avais aussi envie d'aller faire quelques photos.

Pour ce qui est du Rendez-vous Gourmand, il y avait bien quelques petits kiosques intéressants (j'en ai d'ailleurs profité pour me payer des churros au caramel) mais ce qui a le plus retenu mon attention était la scène musicale, juste devant le musée. Je suis tombée sur une prestation endiablée du groupe de percussions japonaises Arashi Daiko. WOW ! Une vraie bombe ! J'en veux encore ! C'est tout à la fois : rythme, chorégraphies et bonne humeur ponctuée de quelques petits cris. Ces musiciens dégagent une énergie hors du commun. Je vous permet d'ailleurs d'en écouter un extrait de quelques secondes... mais ils sont bien meilleurs en vrai ! Si vous voulez les voir, ils seront en spectacle bénéfice au Centre communautaire et culturel du quartier chinois de Montréal le 1er juin pour venir en aide aux victimes du tremblement de terre qui a eu lieu dernièrement en Chine. Les billets sont seulement 10$. Vous trouverez les infos ici.


Sinon, je vous présente aussi en rafale quelques clichés que j'ai réalisés dans ma journée. J'ai ressorti mon bon vieil ami Photoshop et je me suis amusée à modifier toutes ces belles photos... !

Traitement sépia d'une photo de cheval qui semble avoir
volé la coiffe d'une danseuse de cancan !



Une maison verte... et poilue ?
Ah non, ce sont des plantes grimpantes :)


Je ne sais pas trop ce que c'est... mais je trouvais cela joli
et il semblerait que ça ait appartenu au CP à une certaine époque.


Chapelle Notre-Dame-de-Bon-Secours


Un obélisque dans le Vieux Montréal ? Il semblerait bien...
J'avoue que j'aurais pu lire la plaque pour savoir ce que c'est exactement,
mais j'étais trop concentrée à faire la chasse aux images !

vendredi 23 mai 2008

Asperges et leur mayonnaise à l'orange

C'est le temps des asperges ! Profitez-en pour essayer cette petite recette toute simple et vraiment délicieuse et vous comprendrez pourquoi le mariage asperge-orange est si populaire.

Notez qu'on peut servir les asperges chaudes, tièdes ou froides, en accompagnement, en crudités, en salade, alouette !

2-4 portions

1 lb d'asperges fraîches (de préférence du Québec)
Mayonnaise maison (voir recette ici ; j'ai fait sans moutarde) ou du commerce, en quantité suffisante
Jus d'orange
Zeste d'orange

Retirer le bout fibreux des asperges. Comme dirait Pinard, pliez-les et elles casseront là où elles le doivent. Cuire les asperges à la vapeur en prenant soin de les laisser un peu croquantes.

Pendant ce temps, préparer la mayonnaise. Mélanger la mayo avec le zeste et le jus d'orange. Pour vous donner une idée, j'ai utilisé environ 1/3 tasse de mayo (maison, bien entendu !) et le zeste et le jus d'une demie orange.

Pour servir, on peut napper les asperges de mayo ou servir la sauce à part.

dimanche 18 mai 2008

Pizza poulet, artichauts et pesto

Cette semaine, il y avait un joli petit spécial sur les coeurs d'artichauts. Puisque j'adore ça et que c'est généralement assez cher, j'en ai profité. Comme j'avais aussi du pesto et du poulet, j'ai eu l'idée de me concocter une pizza toute simple et tout simplement délicieuse !

Vous remarquerez que je l'ai décorée de quelques feuilles de basilic. En effet, pour la 5e fois en 2 ans, j'essaie de me faire pousser du basilic. Suite à plusieurs échecs, je vous annonce qu'après une semaine, j'ai toujours mon plant de basilic et qu'il est en pleine forme ! Cette année, j'ai décidé de le garder à l'intérieur car il y a beaucoup trop de soleil dehors sur mon balcon. J'ai acheté mon plant chez une dame très sympathique qui avait un kiosque au Marché Jean Talon. Je lui ai aussi pris un plant de menthe marocaine... pour faire le thé du même nom ! :)

2 portions

Pâte :

J'ai fait la même recette de pâte que pour la pizza froide aux tomates. J'ai utilisé un quart de la pâte pour faire ma pizza.

Garniture :

1/2 poitrine de poulet cuite, hachée
1/3 tasse de coeurs d'artichauts en gros morceaux
Pesto, au goût (j'ai pris le "Pesto du jardin" fait par Le Grand)
Fromage mozzarella râpé
Feuilles de basilic frais (si désiré)

Rouler la pâte à pizza et laisser reposer sous un linge propre, dans un endroit chaud pendant 1h environ.

Garnir de pesto, mozzarella râpé, poulet et artichauts. Cuire à 350°F pendant 20 minutes. Décorer de basilic. Servir.

dimanche 11 mai 2008

Salade de pâtes au poulet à la grecque

Parfait pour les lunchs et super simple à faire !

4 portions

160g de pâtes courtes
1 gousse d'ail hachée
1/2 tasse d'olives noires hachées grossièrement
1 grosse tomate en dés
1 petite courgette en cubes
1 c. thé d'origan séché (au goût)
1 poitrine de poulet cuite, hachée
115g de féta (environ), en cubes ou émietté
Huile d'olive
Un peu de vinaigre de vin
Sel et poivre au goût

Cuire les pâtes selon les instructions de l'emballage. Égoutter.

Mélanger tous les ingrédients. Réfrigérer quelques heures. Servir.

Jus de carotte, pomme et gingembre

Devinez quoi !! Ma mère m'a donné son extracteur à jus dont elle ne se servait plus depuis des années ! Dire que je m'en cherchais justement un... Comme quoi on n'a pas toujours besoin de chercher bien loin pour trouver ce dont on a besoin !

Pour inaugurer mon extracteur, j'ai fait ce magnifique jus. J'aimerais pouvoir vous dire qu'il me tentait depuis longtemps, mais ce serait faux car je l'ai surtout fait pour passer des vieilles carottes et des vieilles pommes. Et je ne l'ai pas regretté ! C'est absolument délicieux... et pas mal plus économique que d'acheter du jus de carottes hors de prix à l'épicerie.

La recette provient de mon livre Juices and Smoothies (dont j'avais d'ailleurs bien hâte de pouvoir essayer les recettes).

Donne 1 tasse de jus (2 portions)

2 grosses carottes, les bouts coupés (je les ai aussi pelées car elles n'étaient pas très belles)
2 pommes, en quartiers
1 morceau de gingembre d'environ 1 cm, pelé

Passer le tout à l'extracteur à jus et déguster !

Sorbet à la mangue

Aaaaaah mon premier sorbet de l'été !!! J'avais une grande quantité de mangues à passer. En effet, je suis allée au marché Jean Talon hier, et je me suis procurée une demie caisse de mangues Ataulfo (c'est Jasmine qui a l'autre demie, j'ai bien hâte de voir ce qu'elle va en faire !). Je les ai donc toutes coupées en morceaux... et maintenant je me cherche des recettes pour les utiliser ! Je pourrais les congeler, mais je préférerais les manger tout de suite, hihihi !!

J'aurais pu opter pour une saveur plus originale que "mangue", me direz-vous. J'aurais pu y mettre des épices Chaï, du chocolat, du matcha, des framboises, de la mascarpone (vous voyez, c'est pas les idées qui me manquent !!) mais j'aime tellement le goût de la mangue que j'ai choisi de la mettre en valeur toute seule dans ce sorbet. Et puis si jamais j'ai des envies d'essayer d'autres saveurs, il me reste encore plein de mangues !

Résultat : tout aussi délicieux que ce à quoi je m'attendais ! Le seul hic : filtrer la préparation la prochaine fois, car les petites fibres de la mangue ont tendance à faire des tapons...

6 portions

2 tasses de mangue, Ataulfo de préférence, pelée et coupée en cubes (2 mangues)
1 tasse de sirop de sucre
1 c. soupe de jus de lime

Réduire le tout en purée au mélangeur. Faire prendre en sorbetière.

Pain doré à la cardamome

Aujourd'hui, j'ai fait une grosse batch de pain doré pour m'assurer d'avoir un déjeuner avant d'aller travailler cette semaine. Avec un déjeuner comme ça, je suis certaine de ne pas me poser l'éternelle question du matin... "Qu'est-ce qu'on maaaaaange ?". Servi avec des fruits et de la crème anglaise, ce pain doré est le meilleur au monde !! :) Le truc : il faut bien tremper les tranches de pain et les cuire à feu moyen pour qu'elles ne brûlent pas et qu'elles soient encore molles et fondantes à l'intérieur. Mmmmm !!

4 portions de deux tranches chacune

2 oeufs
1 tasse de lait (je ne l'ai pas mesuré, j'en ai probablement mis plus)
1 c. thé de vanille
Cardamome moulue, au goût (on peut aussi mettre de la cannelle ou rien du tout)
8 tranches de pain épais (j'ai pris du pain blanc d'Italiano, mais c'est aussi très bon avec du pain aux raisins ou du pain aux noix)
Un peu de beurre

Dans un grand bol à fond plat (ça va mieux pour tremper les tranches !), bien fouetter les oeufs. Ajouter ensuite le reste des ingrédients, sauf le pain et le beurre, et fouetter le tout pour obtenir un mélange lisse.

Chauffer une grande poêle à feu moyen. Y faire fondre du beurre.

Tremper les tranches de pain une par une dans le mélange de lait, en prenant soin de les retourner une fois et de les égoutter légèrement avant de les déposer dans la poêle. Cuire les tranches de pain jusqu'à ce qu'elles soient bien dorées des deux côtés.

Servir avec des fruits et de la crème anglaise (cliquer ici pour la recette !).

Crème anglaise

Cette recette provenant de chez SOS Cuisine est si facile à faire et tout simplement délicieuse ! Parfaite pour accompagner le pain doré, les crêpes, les coupes de fruits, les tartes, etc. Notez qu'on pourrait aussi l'arômatiser avec de la purée de fruits (framboises, mangue, bleuets...).

Donne 1 1/2 tasse de crème anglaise

1 tasse de lait
1/2 c. thé de vanille
1 jaune d'oeuf
1 c. soupe de sucre
1 c. soupe de farine
1/2 tasse de crème 15% champêtre (ou toute autre sorte de crème)
Sucre additionnel, au goût (2-3 c. soupe pour moi)

Chauffer le lait et la vanille jusqu'au point d'ébullition sans laisser bouillir. Retirer du feu. Réserver.

Dans un bol (qui servira par la suite à faire un bain-marie), battre le jaune d'oeuf et la cuillère à soupe de sucre jusqu'à ce que le mélange pâlisse. Incorporer la farine et fouetter à nouveau. Ajouter graduellement le lait en brassant continuellement pour éviter que le jaune d'oeuf ne cuise. Ajouter le sucre additionnel, au goût. Cuire le mélange en bain-marie en fouettant continuellement jusqu'à ce que le mélange épaississe, environ 5 minutes.

Laisser tiédir en fouettant régulièrement pour éviter la formation d'une pellicule sur le dessus. Transvider dans un plat allant au frigo, déposer de la pellicule plastique à la surface de la crème anglaise (toujours pour éviter la formation d'une pellicule sur la crème) et réfrigérer plusieurs heures ou toute une nuit.

Incorporer la crème 15% à l'aide d'un fouet. Servir.

Cette crème se conserve 4 jours au frigo.

vendredi 9 mai 2008

Porc bourguignon

Eh oui, du porc bourguignon ! Avec plein de champignons et de vin rouge, mais surtout pas de boeuf :) Super bon !

3 portions

1 livre de long de porc dégraissé, coupé en cubes
1 paquet de champignons, coupés en quartiers
1 oignon, tranché
1 grosse carotte, en rondelles
2 gousses d'ail hachées
3/4 tasse de bouillon de boeuf
1/3 tasse de vin rouge
Thym
Sel et poivre
Beurre

Faire revenir la viande, la champignons, l'oignon, l'ail et la carotte dans le beurre pendant quelques minutes. Ajouter le reste des ingrédients, couvrir et porter à ébullition. Réduire le feu à LOW et mijoter durant 1h30.

Épaissir la sauce avec un épaississant au goût (j'ai utilisé de la veloutine). Servir avec un bon petit pain maison :)

samedi 3 mai 2008

Blinis au saumon fumé et à l'aneth

Que diriez vous de manger un nuage qui goûte l'été ? C'est l'impression que j'ai eue en goûtant ces petits blinis de chez Doria ! Si vous ne connaissez pas les blinis (c'était mon cas il y a moins d'une heure encore), en voici une brève description. D'abord, les blinis sont d'origine russe. Avant la cuisson, on dirait de la pâte à crêpe, mais beaucoup plus élastique à cause de l'action de la levure. Après la cuisson, au look, on dirait des petites pancakes, et au goût, ça se rapproche du muffin anglais. La texture est moelleuse et ultra légère, probablement grâce aux blancs d'oeufs en neige contenus dans la pâte. Et si jamais vous connaissez la cuisine géorgienne, je trouve que les blinis feraient une merveilleuse base pour cuisiner le Khatchapuri (une sorte de pain-crêpe dont l'intérieur est farci de fromage).

Ce qu'il y a de bien avec les blinis, c'est qu'on peut les décliner à l'infini. J'ai opté pour une garniture saumon fumé et aneth, mais on pourrait bien y mettre ce qu'on veut. Je ne sais pas pour vous, mais le goût de l'aneth me rappelle l'été. Je crois que c'est parce qu'il y avait des plantes sauvages qui sentaient l'aneth sur mon terrain quand j'étais petite (à moins que c'était en fait de vrais plants d'aneth qui poussaient par ci par là parmi les fleurs sauvages ?). Enfant, j'avais toujours le nez fourré dans les fleurs, autant dans les plates-bandes que dans les fleurs sauvages. Il faut dire que je n'ai pas tellement changé et que je me fais un devoir de mettre mon nez dans toutes les fleurs que je croise. Étonnant que je ne me sois jamais fait piquer par une abeille !

25 blinis

Blinis :

130g de farine
1/2 c. thé de sel
1 oeuf, séparé
5g de sucre
120 mL de lait tiède
1 sachet de levure à action rapide

Garniture :

Yogourt nature
Crème sûre
Aneth frais
Sel, poivre
Jus de citron
Saumon fumé

Dans un bol, mélanger la farine, le sel, le sucre et la levure. Ajouter le jaune d'oeuf et le lait tiède puis fouetter jusqu'à l'obtention d'une pâte lisse.

Monter le blanc d'oeuf en neige jusqu'à l'obtention de pics bien fermes. Plier le blanc d'oeuf dans la pâte à l'aide d'une spatule. Laisser reposer la pâte quelques minutes.

Dans une grande poêle légèrement huilée chauffée à feu moyen, déposer de la pâte à l'aide de deux cuillères (j'utilise environ 1-2 c. soupe de pâte par blini). Laisser cuire jusqu'à ce que le dessous soit doré, puis retourner et cuire jusqu'à ce que l'autre côté soit aussi bien doré. Réserver dans un plat. Répéter jusqu'à épuisement de la pâte.

Mélanger du yogourt et de la crème sûre en parts égales (environ 1/4 à 1/3 de tasse chacun). Y ajouter une bonne quantité d'aneth ciselé et environ 1 c. soupe de jus de citron. Saler et poivrer au goût. Bien mélanger le tout.

Sur chaque blini, déposer un peu de sauce (moi : beaucoup !) et un morceau de saumon fumé. Décorer avec un brin d'aneth. Servir immédiatement.

vendredi 2 mai 2008

Gâteau invisible aux pommes

Voici un desserts aux fruits plutôt léger que j'ai pris chez Eryn. Il tire son nom du fait qu'il contient tellement de fruits qu'on ne voit pratiquement pas la pâte. Je le trouve bien bon, mais j'ai de la difficulté à dire si je l'ai fait assez cuire. En effet, l'humidité des pommes se transmet à la pâte, ce qui donne une impression de pâte encore crue. Peut-être aurais-je dû ajouter un 5-10 minutes de cuisson supplémentaires ?

6-8 portions

7 pommes moyennes (j'ai pris des Cortland)
2 oeufs
100 ml de lait
70g de farine
50g de sucre
20g de beurre fondu
2 c. thé de poudre à pâte
1 c. soupe de vanille
Une pincée de sel
Cannelle moulue au goût

Dans un petit bol, mélanger la farine, la poudre à pâte, la cannelle et le sel. Réserver.

Dans un grand bol, fouetter les oeufs et le sucre. Ajouter le lait, le beurre fondu et la vanille. Fouetter à nouveau. Incorporer le mélange de farine en deux ou trois fois en fouettant entre chaque ajout. Réserver.

Peler et trancher finement les pommes. Les ajouter dans le bol de pâte au fur et à mesure en mélangeant pour éviter qu'elle ne s'oxydent.

Verser le tout dans un moule carré en pyrex et bien lisser le dessus. Cuire au four à 400°F pendant 35 minutes. Refroidir complètement avant de servir.

Soupe à l'oignon gratinée

C'est rare que ça arrive, mais j'avais des vieux oignons à passer (comme quoi je n'ai pas eu beaucoup de temps pour cuisiner dernièrement !!). Et quoi de mieux qu'une bonne soupe à l'oignon pour cuisiner ce surplus ?

J'ai découvert cette recette particulière lors du souper de Noël l'an dernier chez mon frère. Le pire c'est que je l'ai appelé avant de me faire à souper ce soir, et il était en train de préparer l'exacte même recette !! C'est fort !!!! :)

Cette recette provient du livre Les 300 meilleures recettes des 4 saisons.

2 portions

2 oignons jaunes assez gros (environ 1 tasse chacun), tranchés
1 c. thé de sucre
2 c. soupe de beurre
1 1/2 c. soupe de farine
1 3/4 tasse de bouillon de boeuf
1/3 tasse de vin rouge
Sel et poivre au goût
2 tranches de pain baguette (moi j'ai pris du pain de seigle)
1 tasse de fromage gruyère râpé (je n'avais que du mozzarella)

Faire fondre le beurre puis y faire revenir les oignons avec le sucre à feu moyen en brassant souvent pendant un bon 10-15 minutes, jusqu'à ce que les oignons commencent à caraméliser. Ajouter la farine, brasser et cuire encore 2 minutes. Incorporer le bouillon et le vin, saler et poivrer. Porter à ébullition, diminuer le feu et cuire à couvert pendant 20 minutes.

Répartir la soupe dans deux bols, disposer une tranche de pain sur chaque soupe et garnir de fromage râpé. Mettre au four à BROIL sur l'étage du haut jusqu'à ce que le fromage soit bien gratiné.

Servir.

Salade de poulet, mangue et avocat au sésame

Je rêvais d'une salade comme celle-ci depuis plusieurs jours déjà, et j'ai trouvé qu'aujourd'hui était une belle journée pour la réaliser puisque le soleil était au rendez-vous. Je me suis inspirée d'une recette de SOS Cuisine. Je l'ai modifiée un peu... en échappant l'huile de sésame dans la vinaigrette, entre autres !! :) Après coup, je me suis rendue compte que c'était loin d'être une erreur, car la vinaigrette gagne en saveur et en profondeur avec un peu plus d'huile de sésame.

Cette salade est absolument parfaite pour l'été, et je compte en refaire très souvent. Simple, rapide et efficace :)

1 portion

Salade :

1 petite poitrine de poulet cuite
1/2 avocat
1/2 mangue rouge (ou 1 petite mangue ataulfo)
2 c. soupe d'oignon rouge haché (au goût)
1 oignon vert haché
Graines de sésame grillées, si désiré

Vinaigrette :

2 c. soupe de yogourt nature (essayez le Liberté, c'est le meilleur !)
1/8 c. thé de poudre de cari
1/2 c. thé d'huile de sésame
1 c. thé de vinaigre de riz
1/2 c. thé de sucre
Sel et poivre au goût

Déposer l'oignon rouge dans un bol d'eau froide avec quelques gouttes de vinaigre blanc. Laissez tremper pendant que vous préparez la salade. Cela sert à rendre les oignons plus digestes.

Bien mélanger tous les ingrédients de la vinaigrette. Réserver.

Couper le poulet, la mangue et l'avocat en cubes. Mélanger dans un grand bol tous les ingrédients de la salade, sauf les graines de sésame. Ajouter les oignons rouges bien égouttés. Incorporer la vinaigrette et bien mélanger le tout.

Servir la salade garnie d'une pincée de graines de sésame. J'ai aussi ajouté une feuille de basilic, et la saveur se mélangeait très bien avec le reste de la salade.

Un nouveau départ

Ça y est, les examens sont terminés !! Je dois avouer que j'avais commencé à perdre espoir... Étudier 10-12h par jour pendant 10 jours d'affilée, c'est pas toujours évident. Mais ma session est bel et bien derrière moi, et j'ai l'impression de commencer une nouvelle vie.

En effet, je possède désormais une voiture (merci spécial à mon papa !) et je commence mon stage lundi prochain. Je vais travailler sur le plan de gestion environnementale de l'Aéroport de Dorval, je suis si heureuse ! Étant donné mon nouveau travail, j'ai passé la journée d'hier à magasiner pour des vêtements un peu plus chic que ce que j'ai l'habitude de porter. Ce matin, je suis retournée magasiner, pas tellement par besoin mais surtout à cause de la période de "no parking" de 10h à 13h sur ma rue, où c'est impossible de trouver du stationnement sans tourner en rond pendant 30 minutes. Je me suis dit que tant qu'à faire, j'allais aller stationner ma voiture dans un stationnement de centre commercial, hihihi !! :)

J'en ai profité pour me procurer deux nouveaux livres de cuisine que vous pouvez voir ci-dessous. Une livre de cuisine indienne de ma collection préférée (Marabout) qui contient tous les grands classiques de la cuisine indienne, ainsi qu'un joli petit livre sur les smoothies faisant partie d'une nouvelle collection (selon Renaud-Bray), Modus Cuisine. Les recettes avaient vraiment l'air super, et c'est juste parfait pour le beau temps qui est revenu.


Je me suis aussi lâchée lousse à l'épicerie... J'ai ENFIN acheté du saumon fumé, ainsi que de la crème sûre et de l'aneth bien frais (tiens tiens, aurais-je une recette en tête ??). J'ai élaboré une longue liste de recettes à essayer dans les prochains jours. Je remettrai donc prochainement mon blog à flots ! :)