jeudi 30 octobre 2008

Il n'est plus

Ce soir, Pépito est mort. Oui, ce joli jeune chat que vous avez vu dernièrement sur mon blog, celui avec un petit grain de beauté au-dessus de la lèvre, celui-là même.

Je venais de rentrer chez moi, et comme à l'habitude j'ai laissé sortir les chats. Quelques minutes plus tard, j'ai entendu une voiture freiner brusquement et quelqu'un crier. Je suis immédiatement allée à la fenêtre pour voir une des pires scènes d'horreur qu'il m'a été donné de voir dans ma vie. Mon beau Pépito gisait au milieu de la rue en convulsion. Une flaque de sang s'étalait autour de sa tête. J'ai su que c'en était fini pour lui. Cette image me hantera probablement pendant plusieurs jours ou plusieurs semaines...

Les gens s'arrêtaient dans la rue, pointaient du doigt, criaient, étaient dégoûtés. Ce n'est tout de même pas une scène courante. Pour ma part, je crois que j'ai crié comme une hystérique pendant un bon 15 minutes pour ensuite pleurer pendant des heures. Je n'ai pas eu le courage d'aller le récupérer. Quelqu'un l'a mis sur le trottoir et je l'en remercie. J'aurais voulu demander à un voisin s'il avait le courage que je n'ai pas eu, mais plus tard dans la soirée, le corps n'était plus là. Il a dû être ramassé.

Je n'ai jamais perdu d'êtres chers dans ma vie, mais je m'étais beaucoup attachée à cette petite boule de poil. C'est fou comme on se sent impuissant, comme on se dit : "Si j'étais arrivée 5 minutes plus tard ou plus tôt, ça ne serait pas arrivé" ou encore "Jamais je n'aurais cru que ce matin était la dernière fois que je le caressais". On se souvient des choses qu'il faisait et qui nous agaçaient mais qu'on donnerait n'importe quoi pour supporter encore juste une fois.

Depuis plusieurs semaines, on dirait que tout va mal. Les malchances se suivent dans ma vie et ne se ressemblent pas... Je crois que je vais prendre une pause de quelques semaines, le temps de me remettre et de rattraper un peu de retard à l'école. Je reviendrai de temps en temps publier un truc ou deux, mais je crois que la prochaine vague de recettes sera pour le temps des fêtes.

dimanche 26 octobre 2008

Gâteaux aux fruits et au Grand Marnier

J'ai préparé ce gâteau le 26 octobre, presque exactement 2 mois avant Noël. C'est qu'il a besoin de maturer et d'absorber une belle quantité de Grand Marnier avant d'être prêt à manger et à donner en cadeau !

J'ai découvert cette recette l'an dernier lorsque Jasmine m'en a donné un mini morceau pour Noël (je dis "mini" parce qu'on en veut toujours plus de ce gâteau !!). Je dois avouer qu'au départ j'étais sceptique parce que je n'ai jamais aimé le gâteau aux fruits de l'épicerie. Il est tout sec et les fruits confits qu'on retrouve à l'intérieur sont vraiment mauvais à mon avis (en plus, si vous regardez la liste des ingrédients sur un paquet de fruits confits en petits cubes, vous verrez que c'est en fait... du navet !).

Mais ces gâteaux-ci n'a RIEN à voir DU TOUT avec ces gâteaux-là. Ils regorgent de vrais fruits confits et séchés, en plus de tout un paquet de noix. WOW WOW WOW ! J'ai même ajouté ma touche personnelle : remplacer une partie des raisins secs par des canneberges séchées (c'est coloré, et puis ça fait Noël !).

Je me demande si je vais réellement avoir le courage d'en faire cadeau à ma famille et mes amis, ou bien si je vais tout garder juste pour moi... :)

Un gros merci à Marylo pour sa recette !

8 petits gâteaux ou 2 gros gâteaux

2 lbs (900g) de fruits confits (cerises rouges, vertes et ananas achetés chez Anatol)
2/3 tasse de raisins secs Thompson
2/3 tasse de raisins secs dorés
2/3 tasse de canneberges séchées
1 tasse de noix de coco râpée non sucrée
1 tasses de dattes dénoyautées, séchées
2 tasses de noix mélangées non salées (grenoble, brésil, pacanes et cajous)
3 c. soupe de jus d'orange
3 c. soupe de Grand Marnier
1 tasse de confiture aux fraises (double fruits pour moi)
1/4 tasse de farine

Hacher les fruits confits, les dattes et les noix. J'ai utilisé mon couteau demi-lune à deux poignées, c'est une vraie merveille pour ce genre de travail !

Dans un grand bol, mélanger le jus d'orange, le Grand Marnier et la confiture à l'aide d'un fouet. Verser sur le mélange de fruits et bien mélanger à l'aide d'une cuillère en bois. Couvrir et laisser repose toute une nuit. (Moi : un après-midi sur le comptoir, contrainte de temps oblige)

Saupoudrer la farine sur les fruits et bien mélanger avec une cuillère en bois. Réserver.

2 1/2 tasses de farine
1/4 c. thé de bicarbonate de soude
1 c. thé de cannelle moulue
1 c. thé de piment de la Jamaïque moulu
1/4 c. thé de macis moulu
1/4 c. thé de muscade moulue
2/3 tasse de beurre mou
2/3 tasse de cassonade
5 oeufs
1/3 tasse de mélasse
Grand Marnier en quantité suffisante (j'ai acheté 375 mL)

Graisser les moules, les chemiser avec du papier parchemin en laissant dépasser le papier des deux côtés.

Dans un bol, mélanger la farine, le bicarbonate de soude et tous les épices. Réserver.

À l'aide d'un fouet électrique, crémer le beurre puis ajouter la cassonade et fouetter jusqu'à ce que le mélange soit léger et mousseux. Ajouter les oeufs un à un en battant après chaque ajout. Incorporer la mélasse. Réduire la vitesse du batteur et ajouter le mélange d'ingrédients secs un peu à la fois.

À l'aide d'une cuillère de bois, bien mélanger la pâte et le mélange de fruits. Verser dans les moules.

--- Oups, j'étais dans la lune et j'ai mis les fruits confits avant de mettre la farine ! On verra dans 2 mois si c'est bon quand même, hihihi !! ---

Déposer un grand plat rempli d'eau sur l'étage du bas du four. Mettre les gâteaux sur l'étage du centre et cuire 1h30 à 275°F (ou 2h pour les gros gâteaux). Retirer le plat d'eau puis cuire pour 30 à 60 minutes de plus, toujours à 275°F (40 minutes pour moi), jusqu'à ce qu'un cure-dent ressorte sec.

Laisser tiédir les gâteaux puis les démouler. Les laisser complètement refroidir sur une grille plusieurs heures ou toute une nuit. Badigeonner chaque côté (dessus et dessous inclus) avec du Grand Marnier. Envelopper les gâteaux de deux épaisseurs de papier ciré puis d'aluminium. Conserver au réfrigérateur jusqu'à Noël (environ 2 mois) en badigeonnant de Grand Marnier à toutes les semaines. Changer le papier ciré à quelques reprises durant cette période.

Un miracle est arrivé !

Voyez vous-mêmes la preuve : Prunelle et le chaton font dodo ensemble ! WOW !! Je savais bien qu'un chaton finirait pas l'avoir à l'usure ! Mais cette scène est plutôt rare... En effet, Mystic est toujours tellement énervé que Prunelle est souvent fâchée contre lui. J'essaie de lui explique qu'il veut jouer, mais elle ne veut rien entendre...

Je vous joins aussi une photo *trop cute* de Mystic en train de se faire laver par Clepiter. Aaaaawwwwwwwwww !! (Eh oui, je suis complètement gaga de mes chats... mais ceux qui me connaissent bien n'en sont pas du tout étonnés !)

samedi 25 octobre 2008

Crème de chou-fleur au curcuma

Voici une recette inspirée de celle du Dr. Béliveau que j'ai pas mal modifiée car il me manquait des ingrédients et car je préfère épaissir mes potages avec une patate plutôt qu'avec de la farine.

Le résultat est très jaune (on s'en doute !) et pas mal bon !

4 portions

1 c. soupe d'huile d'olive
1 chou-fleur en bouquets
1 grosse patate en cubes
1 oignon haché grossièrement
3-4 tasses de bouillon de poulet (selon la texture désirée)
1 c. soupe de curcuma
Sel et poivre au goût

Faire revenir l'oignon dans l'huile. Ajouter le curcuma et le poivre et cuire en mélangeant pendant 1 minutes. Ajouter le chou-fleur, la patate et le bouillon de poulet. Porter à ébullition puis mijoter à feu doux-moyen pendant environ 15 minutes, jusqu'à ce que les légumes soient cuits. Saler au goût.

Passer le tout au mélangeur pour obtenir une purée bien lisse. Servir.

NOTE : On pourrait aussi ajouter de la crème à cette recette et ça serait franchement délicieux !

mercredi 22 octobre 2008

Les meilleurs amis !

Après un peu plus d'une semaine de cohabitation, je peux affirmer que Mystic s'est très bien intégré ! Il s'entend vraiment bien avec tous les chats et je dirais même que Pépito est son meilleur ami. Qui l'aurait cru... Le gros mâle dominant qui joue avec le petit chaton et le lèche pendant que ce dernier ronronne.

Mystic et Pépito

Mystic et Clepiter

Entk, je vous dis que ça galope dans mon appartement ces temps-ci ! Il y a des chats qui courent partout et qui font des mauvais coups. Mystic, en bon chaton qui apprend ce qu'est une vie de chat, prend plaisir à imiter Pépito. Devinez qui vient me réveiller à 6h du matin ? D'abord Pépito, en ronronnant et en se couchant sur ma tête, et quelques secondes plus tard, Mystic s'en mêle en ronronnant lui aussi et en me mordant le bout des doigts. Ce matin, il s'est même glissé sous les couvertures près de mon oreiller et a descendu jusqu'à atteindre mes pieds pour me mordiller les orteils... Quelle crapule !

Mais... qu'y a-t-il dans cette boîte ??

C'est Pépito !!

Je suis très heureuse aussi de mon arbre à chats, puisqu'il est très apprécié par ma bande de félins (sauf Prunelle, évidemment). Des heures de plaisir !! Mystic prend plaisir à se mettre sur un étage et à écoeurer les chats sur les autres étages. Il finit par manger des bons coups de pattes... mais il faut bien qu'il apprenne !

Un party dans l'arbre à chats !

Prunelle est toujours un peu malade. J'ai changé de nourriture pour la troisième fois aujourd'hui en cinq jours. Les deux premières marques étaient de la nourriture molle. Prunelle pensait que je lui en voulais quand je lui présentais ça dans son plat ! Elle le sentait puis reculait lentement, comme si c'était dangereux. Le vétérinaire a donc fini par me donner de la nourriture sèche... et Prunelle accepte d'en manger. Victoire !

Je vous laisse sur ce petit vidéo (un peu sombre malheureusement) de Mystic qui attaque Pépito. Pépito va même jusqu'à miauler à un moment donné, comme pour lui dire "Je m'en vais te péter la gueule !!" :)

video

samedi 18 octobre 2008

Double gâteau au fromage au chocolat noir et à la citrouille

Dans le cadre de la 12e édition du Vins et Fromages chez Falardeau (et Proulx !), j'ai été mandatée pour faire le dessert. Bon d'accord, habituellement ces missions Ninja (oui oui, c'est comme ça qu'on les appelle !) sont déterminées d'avance, mais cette fois-ci Bruno devait se sentir paresseux, je ne sais pas, et il a laissé la case dessert complètement vide. Je me suis donc empressée de me proposer pour la combler :)

Pour cette édition automnale du Vins et Fromages, j'ai opté pour un dessert de circonstance. Un gâteau au fromage étagé au chocolat et à la citrouille, trouvé chez Recipegal. Malgré la très longue préparation et l'étape délicate consistant à empiler deux gâteaux au fromage très mous, j'ai quand même décidé de réaliser la recette puisque les Vins et Fromages chez Falardeau (et Proulx !) sont des événements sans égal. Si vous choisissez de faire cette recette à votre tour, armez-vous de patience et assurez-vous d'avoir au moins deux jours de libre !

20-25 portions

Croûte :

100g de pacanes en morceaux
2/3 tasse de chapelure graham (environ)
1/4 tasse de beurre fondu
1 c. soupe de miel

Gâteau au fromage au chocolat :

225g de chocolat noir (Barry 64% pour moi)
1/4 tasse de café fort (1 c. thé de café instant dans 1/4 tasse d'eau pour moi)
340g de fromage à la crème température pièce (environ 1 paquet et demi)
3/4 tasse de sucre
Une pincée de sel
3 oeufs
1 c. thé de vanille

Gâteau au fromage à la citrouille :

454g de fromage à la crème température pièce (environ 2 paquets)
3/4 tasse de sucre
2 c. soupe de farine
Une pincée de sel
3 oeufs
1 c. thé de vanille
1 tasse de purée de citrouille
1/4 c. thé de cannelle moulue
1/4 c. thé de piment de la Jamaïque moulu (allspice)
1/8 c. thé de clous de girofle moulus

NOTE : Je n'ai pas trouvé de purée de citrouille sans sucre à l'épicerie et je n'avais pas le temps d'en faire moi-même. J'ai donc utilisé 1 1/2 tasse de mélange à tarte à la citrouille ED Smith, seulement 1/3 tasse de sucre, j'ai omis le sel et diminué la quantité d'épices.

Ganache au chocolat :

1 tasse de crème 35%
2 c. soupe de beurre
2 c. soupe de sucre
454g de chocolat noir (Barry 64% pour moi)

NOTE : Si vous possédez 2 moules de 9 pouces à fond amovible, vous pouvez réaliser les deux gâteaux au fromage en même temps. Je n'en ai qu'un seul, alors j'ai fait un gâteau un jour et l'autre gâteau le jour suivant.

Préparer la croûte :

Déposer les noix sur une plaque garnie d'un papier parchemin. Rôtir au four à 325°F pendant environ 8 minutes, jusqu'à ce que les noix dégagent leur arôme. Laisser refroidir quelques minutes puis pulvériser les noix au robot culinaire pour obtenir une texture granuleuse contenant encore quelques morceaux de pacanes. Mettre de côté la moitié des noix.

Mélanger le reste des noix avec la chapelure (les noix et la chapelure doivent avoir un volume total d'une tasse). Ajouter le miel et le beurre fondu. Bien mélanger et presser au fond d'un moule à fond amovible de 9 pouces x 3 pouces de haut. Beurrer les côtés du moule et chemiser les côtés uniquement à l'aide d'une bande de papier parchemin. Réserver.

Préparer le gâteau au fromage au chocolat :

Dans un bain-marie, faire fondre le chocolat dans le café. Laisser tiédir.

Dans un grand bol, battre le fromage, le sel et le sucre au batteur électrique pendant quelques minutes, jusqu'à ce que le mélange soit lisse et homogène. Ajouter les oeufs un à un en battant et en raclant les bords du bol avec une spatule entre chaque addition. Incorporer le vanille et le chocolat fondu. Battre environ 1 minute puis utiliser la spatule pour bien homogénéiser le mélange.

Verser la préparation au chocolat sur la croûte. Réserver.

Préparer le gâteau au fromage à la citrouille :

Beurrer le fond et les côtés d'un moule à fond amovible de 9 pouces x 1 1/2 pouces de haut. Chemiser le fond et les côtés à l'aide d'un papier parchemin.

Dans un grand bol, battre le fromage, le sel et le sucre au batteur électrique pendant quelques minutes, jusqu'à ce que le mélange soit lisse et homogène. Ajouter les oeufs un à un en battant et en raclant les bords du bol avec une spatule entre chaque addition. Incorporer le vanille, la purée de citrouille et les épices. Battre environ 1 minute puis utiliser la spatule pour bien homogénéiser le mélange.

Verser la préparation dans le moule préalablement chemisé (et non pas sur le mélange au chocolat !!).

Cuisson des gâteaux :

Déposer un plat en pyrex contenant de l'eau sur l'étage inférieur du four. Cuire les gâteaux côte à côte à 300°F pendant 1h15. L'intérieur du gâteau doit atteindre 170°F. (Attention ! Le trou où j'ai inséré mon thermomètre-sonde a fini en fissure gigantesque une fois le gâteau refroidi... Je recommande donc de ne pas vérifier la température interne du gâteau !!)

Laisser les gâteaux tiédir, puis réfrigérer.

Préparer la ganache :

Au bain-marie, mélanger tous les ingrédients et chauffer jusqu'à ce que le chocolat soit fondu. Laisser tiédir.

Montage du gâteau :

Étaler environ une tasse de ganache sur le gâteau au fromage au chocolat. Lisser. Réfrigérer le gâteau et le reste de la ganache 30 minutes.

Renverser le gâteau au fromage à la citrouille sur le gâteau au fromage au chocolat (la recette recommande de ne pas démouler le gâteau au chocolat pour faire cette étape, mais j'ai préféré démouler pour éviter de détruire mon gâteau à la citrouille).

Il est alors recommandé de réfrigérer l'ensemble du gâteau 3h à ce moment-ci, mais si les gâteaux sont déjà froids, 30 minutes suffisent à mon avis.

Glacer les côtés du gâteau avec de la ganache à l'aide d'une spatule. Étaler le reste de la ganache sur le dessus du gâteau et lisser. Presser le reste des noix sur le pourtour du gâteau. Réfrigérer au moins 30 minutes avant de servir. Au moment du service, passer le couteau à l'eau chaude entre chaque coupe.

NOTE : J'ai trouvé la ganache trop solide lors de la coupe (elle a craqué à plusieurs endroits pendant que je coupais, ce qui rendait la coupe difficile). Je conseillerais donc d'ajouter de la crème dans la ganache pour qu'elle reste un peu plus molle.

vendredi 17 octobre 2008

Bubble tea

J'ai découvert le bubble tea cet été grâce à Mylène. Quelle merveilleuse découverte ! Si vous ne connaissez pas le bubble tea, laissez-moi vous faire une brève description. Cette boisson est généralement réalisée à base de thé (oh combien étonnant !) mais certains endroits utilisent plutôt une poudre sucrée. C'est donc normalement un mélange de thé, de sucre, parfois avec des fruits et/ou du lait et bien entendu, des bulles ! Pas des bulles de gaz comme dans les boissons gazeuses. Ce sont plutôt de très grosses billes de tapioca reconstituées. On en trouve de toutes les couleurs sur le marché, quoique les plus populaires semblent être les noires. Évidemment, pour faire différent, j'en ai pris des multicolores !

Lors d'une visite dans un marché asiatique cette semaine, nous avons trouvé ces fameuses bulles de tapioca. Un sac de 250g se vend moins de 3$ si ma mémoire est bonne. Merveilleux, je peux maintenant faire mon propre bubble tea ! Voici donc ma recette improvisée.

(Bon la photo n'est pas super... mais regardez donc qui vient sentir le tout ? Mystiiiiiiic !!!!)

Pour un litre de thé

4 tasses d'eau bouillante
4-5 c. thé de thé en feuilles vert ou noir (thé Arctic Fire de chez Anatol pour moi, un thé noir très fruité avec des petites fleurs bleues dedans)
3/4 tasses de bulles de tapioca pour Bubble tea
6 tasses d'eau additionnelle
Sucre en quantité suffisante

Porter les 6 tasses d'eau à ébullition. Y verser les bulles de tapioca et brasser délicatement. Lorsque le tapioca remonte à la surface, baisser le feu à medium, couvrir et laisser mijoter 20-25 minutes. Égoutter.

Infuser les feuilles de thé dans les 4 tasses d'eau bouillante pendant 3-4 minutes (ou selon les instructions du thé utilisé). Retirer les feuilles. Ajouter les bulles de tapioca et beaucoup de sucre (le Bubble tea est généralement très sucré). Réfrigérer. Servir bien frais, le jour même (sinon les bulles perdent leur élasticité et ce n'est pas bon) avec une très grosse paille... ou une cuillère car je n'ai pas de grosses pailles !

NOTE : Si on est pressé, on peut aussi servir immédiatement avec de la glace pour refroidir le tout.

jeudi 16 octobre 2008

Le p'tit nouveau

Bon, je prends 2 minutes dans mon méga rush de mi-session pour vous présenter mon nouveau chaton : Mystic ! (Oui oui, comme le village du même nom !) Il est arrivé lundi soir dernier tout traumatisé de son voyage en auto de 45 minutes. Il a bien tremblé pendant une bonne heure pendant que les chats venaient le sentir tour à tour et lui grogner après (enfin, ils s'entendent sur quelque chose ces trois là !).

Ça n'a quand même pas pris beaucoup de temps avant qu'il s'acclimate à son nouveau chez lui. Disons moins de 24h en fait ! Il faut dire qu'un chaton a des capacités d'adaptation assez incroyables. Et puis du moment que je lui ai donné une petite souris pour jouer, il s'est mis à courir partout comme un petit fou ! Je dois même vous avouer que j'ai eu bien des difficultés à la prendre en photo. Quand il n'est pas couché sur quelque chose de foncé (noir sur foncé, c'est pas super...), il ne tient pas en place une seconde.

Il a déjà pris des drôles d'habitudes... Comme vous pouvez le voir, il se couche dans ma poubelle !! Heureusement que je n'y jette que des kleenex et autres trucs plutôt secs. Et puis après 2 jours, il commençait même à se faire des amis. J'irais jusqu'à dire qu'il a presque réussi à charmer Prunelle, tout un exploit !

Parlant de ma belle Prunelle, elle a recommencé à être malade pauvre puce. Encore son infection urinaire. Je suis allée porter un échantillon de pipi de chat chez le vétérinaire aujourd'hui (ça faisait plutôt drôle de me promener dans la rue avec une seringue plein de pipi de chat !!!). 77$ beaux dollars pour peut-être me faire dire ce qu'elle a (il paraît que ce n'est pas la meilleure méthode mais je n'ai pas 1h30 de libre pour aller attendre chez le vétérinaire pour faire prendre un échantillon, surtout que ça n'a pas fonctionné la dernière fois). Espérons que ce n'est rien de grave !

dimanche 12 octobre 2008

Escapade automnale en Estrie

Hier était la première journée de ma semaine de relâche, youppi ! Bon, c'est pas comme si j'avais rien à faire de la semaine, mais j'avais vraiment très envie de faire un roadtrip photographique d'automne. Ça faisait plusieurs années que je n'en avait pas fait ("pas d'auto" oblige...), alors cette année j'ai décidé d'en profiter ! Nous avons eu une journée absolument merveilleuse, chaude et ensoleillée. Et les couleurs d'automne étaient magnifiques ! Je ne sais pas s'il y avait plus de couleurs cette année que les autres années, ou bien si c'est tout simplement moi qui ne suis jamais sortie au bon endroit au bon moment auparavant.

Premier arrêt (pour dîner), Farnham ! Nous avons bien aimé l'église en face de la rivière ainsi que le look "far west" du centre-ville (sans offense aux habitants de Farnham !).

Église de Farnham

Nous nous sommes ensuite dirigées vers Mystic, petit village au nom qui laisse libre cours à notre imaginaire. Nous avons dégusté de l'excellente crème glacée à l'Oeuf (l'oeuf n'étant pas la saveur de la crème glacée, mais plutôt le nom de l'endroit !!). Nous avons fait une petite visite dans le cimetière. Voyez les vieilles pierres tombales tirées tout droit d'un film d'horreur ! Elles datent en grande partie des années 1800.

Cimetière de Mystic

Par la suite, nous avons suivi la 235 sud en direction de Bedford, puis St-Armand. Nous nous sommes arrêtées près d'une grange absolument magnifique pour prendre quelques clichés. Près du lac Champlain, à Philipsburg, nous avons même trouvé un repaire de pirates ! WOW !

Une jolie maison à Bedford

Y a-t-il des pirates sur le lac Champlain ?

Une grange plutôt imposante à St-Armand

Par la suite, direction Frelighsburg qui nous a beaucoup déçues. Nous nous attendions à quelque chose de beaucoup plus pittoresque, quoique le village est quand même joli. Nous nous sommes donc dirigées vers Dunham où nous avons dégusté des petits desserts (très très sucré dans mon cas - carré au sirop d'érable et noix) ô combien délicieux à la boulangerie du coin.

Couleurs d'automne près de Frelighsburg

Nous avons quitté Dunham par un "raccourci" en direction de Sutton... qui s'est avéré être en grande partie un chemin non pavé et, fidèle au style routier du Québec, plein de nids de poule ! Qu'à cela ne tienne, nous avons pu y observer de très jolis paysages et nous y faire quelques amis poilus :)

Une famille de vaches en fin d'après-midi, entre Sutton et Knowlton

Je me demande si cette fenêtre de grange a déjà été droite ?

Un troupeau de moutons entre Sutton et Knowlton

Un de mes fantasmes photographiques : les ballots de foin !

Oui oui, c'est les mêmes moutons qu'en haut :) Ils sont trop mignons !

Nous avons finalement terminé notre périple à Knowlton (ou Lac-Brome, comme vous voulez), un endroit que je trouve absolument merveilleux. Nous voulions souper là-bas, mais les restos étaient très haut de gamme ou très bas de gamme, sans juste milieu (du moins dans le coin où nous étions). Nous sommes donc allées souper à Granby, au resto Saké, où nous avons pu déguster des sushis, tempura et teriyaki somme toute corrects mais à un prix très abordable (table d'hôte 6 services pour 2 personnes : 29,95$, soit environ 15$ par personne).

Soleil couchant derrière l'église de Knowlton. Voyez comme le plan d'eau est un miroir parfait !

vendredi 10 octobre 2008

Souper Raclette

Eh oui, c'était déjà le temps pour un autre souper thématique ! Cette fois, c'était chez moi sur le thème de la raclette : de l'entrée au dessert ! Par raclette, on entend ici non seulement le fromage à raclette, mais aussi le four à raclette. Au menu : en entrée, petite salade de Jasmine (bon, ce n'est pas fait sur le four à raclette, mais elle a aussi amené des saucisses qu'on a décidé de servir en plat principal finalement). Ensuite, lesdites saucisses, une panoplie de fromages, quelques légumes, quelques charcuteries, quelques légumes et un chutney. Finalement, dessert par Mylène : des smores sous le gril, WOW ! Et accompagnés d'une salade de fruits absolument délicieuse... pour ceux qui se sont rendus jusque là. (Les recettes seront disponibles chez Jasmine sous peu.) Bon, c'est sûr que si on se fie à la photo juste dessous, le souper avait l'air drabe, mais ce n'était aucunement le cas ! On s'est tellement amusés, qu'on a oublié de déterminer la date du prochain souper !! :)

Tout était absolument délicieux, un peu trop même car j'ai eu les yeux plus gros que la panse et j'ai pensé à plusieurs reprises à prendre une Gravol préventive contre les maux de coeur ! Je me suis aussi rendue compte que j'ai pris des photos des trucs qu'on faisait cuire SUR le gril, mais pas des trucs qu'on a fait SOUS le gril... Pfff, belle représentation d'une raclette hein !

Mais enfin, peu importe, car ce qui est amusant dans un souper raclette, c'est de mixer des ingrédients et des saveurs pour obtenir un résultat gustatif hors de commun. Mon mélange préféré (juste en dessous, ici) : fromage Halloum bien grillé sur lequel on met un peu de chutney pommes-canneberges et qu'on entoure par la suite d'un beau morceau de prosciutto. WOW !

Raclette pour 4 personnes chez Katia

200g de gouda de chèvre, tranché
200g de raclette, tranché
200g de Halloum (fromage à griller, de type Do-Ré-Mi), tranché
Quelques tranches de boeuf des Grisons
Quelques tranches de prosciutto
340g de patates grelots bouillies (rouges, jaunes et bleues pour moi)
2 tasses de brocoli et/ou chou-fleur en petits bouquets, cuit à la vapeur
1 tête d'ail confit
4-6 saucisses assorties (de chez le saucissier, beaucoup meilleur !)
Moutardes fines au goût (moutarde érable et moutarde canneberge pour moi)
Chutney pommes-canneberges

Noter que vous pouvez acheter le fromage (gouda et raclette) chez le fromager et lui demander de vous le trancher pour la raclette, sans frais supplémentaires.

Pour l'ail confit, simplement défaire la tête d'ail en gousses, sans les peler. Déposer les gousses dans un papier d'aluminium, arroser d'huile d'olive et refermer l'aluminium. Cuire au four à 325°F pendant environ 40 minutes. L'ail ainsi confit aura une texture tartinable.

Chutney pommes et canneberges de Josée di Stasio

3 pommes pelées, coupées en dés de 1 cm (Cortland de préférence, sinon ça a tendance à compoter)
2 tasses de canneberges surgelées
1 tasse de sucre
1/2 tasse de vinaigre de cidre de pomme
1 c. soupe de gingembre hachée
1/2 bâton de cannelle
1 clou de girofle
1/2 tasse de noix de grenoble hachées

Mettre tous les ingrédients sauf les noix dans un chaudron. Porter à ébullition puis laisser mijoter à découvert pendant environ 20 minutes, à feu doux, ou jusqu'à ce que le chutney ait une belle texture. Ajouter les noix. Conserver au frigo.

Je vous fais aussi cadeau d'une SUPERBE photo de mascotte !! C'est fou ce qu'on peut faire avec des mini guimauves...

lundi 6 octobre 2008

Taguée... six fois plutôt qu'une !

Ça y est, je dois cesser de faire l'autruche. Malgré que ce soit en toute bonne foi que j'ai reçu ces tags (et j'en remercie les tagueuses du fond du coeur !), je commence à trouver qu'il y a beaucoup trop de tags qui circulent dans la blogosphère. Surtout quand on doit taguer chacune 7 autres blogs... ouf, on a vite fait le tour !! C'est exponentiel ce truc ! Tout comme l'a dit Christine chez Malorie, une de mes résolutions pour 2009 sera de ne plus répondre aux tags. Enfin, sauf ceux qui sont particulièrement drôles ou intéressants !
Je tiens donc à remercier chaleureusement toutes celles qui m'ont taguée (Anna, Diane, Christine, Esther, Sonya et Isabelle... j'espère n'oublier personne !).

Le seul problème : vous avez déjà tagué tous les blogs que j'aurais moi-même choisi (dont les vôtres !). J'ajouterais donc Malorie et Jasmine pour boucler la boucle, même si elles ont elles-mêmes été taguées des tas de fois déjà :) Je vais toutes vous visiter très souvent, même si je ne laisse pas toujours de commentaire... on dirait que je deviens paresseuse !

dimanche 5 octobre 2008

Coquilles géantes farcies au veau et aux champignons

Super, une recette qui se congèle et qui fait des bons lunchs, yé :) C'est une autre recette que j'ai chipée dans la revue de Ricardo vol 6 no 5.

Un seul mot : HALLUCINANT !! Je n'ai rien d'autre à dire, vraiment.

Note à mon papa anonyme : FAIS CETTE RECETTE !!!!

6 portions

24 coquilles géantes (on pourrait toutefois en garnir facilement 30)
3 tasses de sauce tomate (j'ai pris une boîte de 680 mL)
1 tasse de mozzarella râpé
1 tasse de bouillon de poulet
1 livre de champignons hachés (je les ai acheté déjà tranchés, ça sauve du temps...)
2 oignons hachés
1/4 tasse d'huile d'olive
1 livre de veau haché maigre
2 c. soupe de tomates séchées hachées
1/2 c. thé de flocons de piment fort
1 tasse de mie de pain frais en dés
1 tasse de ricotta
1/2 tasse de parmesan
1/4 tasse de persil plat ciselé
Sel et poivre au goût

Cuire les pâtes selon les instructions (en cuire quelques unes de plus car il y en a toujours qui se brisent durant la cuisson). Égoutter et réserver.

Dans une grande poêle, faire revenir les champignons et les oignons dans la moitié de l'huile. Réserver.

Dans la même poêle, faire revenir le veau, le piment fort et les tomates séchées dans l'autre moitié de l'huile. Saler et poivrer. Ajouter le bouillon de poulet, le pain et les légumes. Réduire presqu'à sec en brassant souvent (environ 5 minutes).

Pendant ce temps, mélanger le ricotta, le parmesan et le persil dans un grand bol. Incorporer le mélange de viande et bien mélanger.

Verser la sauce tomate dans un très grand plat en pyrex (moi j'ai dû prendre mes deux plus grands car ça ne rentrait pas dans un seul plat). Garnir généreusement les coquilles de la farce à l'aide d'une cuillère, puis les déposer dans la sauce tomate. Parsemer le tout de mozzarella.

Cuire au four à 350°F pendant 25 minutes (j'ai mis à BROIL pour les deux dernières minutes). Garnir de persil frais haché si désiré et servir.

vendredi 3 octobre 2008

Tarte aux pommes et à la crème

Voici enfin la dernière recette pour terminer mon pot de crème sûre... mais non la moindre :) Ça m'a aussi permis de passer mes Cortland que j'ai cueillies il y a deux semaines en même temps que les courges, et évidemment de réaliser un merveilleux dessert !

Je dois avouer que j'étais un peu sceptique au moment de mettre le tout au four. La garniture était plutôt liquide, le "croustillant" étant bouetteux et je me demandais bien comment tout cela allait se terminer... Eh bien c'est absolument délectable ! La garniture a épaissi jusqu'à atteindre une texture parfaite, et le croustillant... croustillait :) Mais ce qui a le plus capté mon attention était les morceaux de noix de grenoble qui ont grillé tout au long de la cuisson, faisant ainsi ressortir l'arôme de ces noix d'une façon que je n'avais jamais goûté avant. WOW !!!

La recette provient de Recettes.qc.ca.

8-10 portions

1 abaisse de 8 pouces non cuite (maison ou du commerce)
4 grosses pommes Cortland
2 c. soupe de beurre
1/3 tasse de sucre
1/2 c. thé de cannelle
1/4 c. thé de muscade
1 tasse de crème sûre
3 c. soupe de farine
1 oeuf
1/4 tasse de cassonade

Croustillant :

1/4 tasse de farine
1/4 tasse de cassonade
1/4 tasse de beurre
1/2 tasse de noix de grenoble hachées

Peler et trancher les pommes grossièrement.

Dans un grand chaudron, faire fondre le beurre à feu moyen. Ajouter les pommes, le sucre, la cannelle et la muscade et cuire environ 10 minutes en brassant régulièrement. Égoutter.

Pendant ce temps, mélanger la crème sûre, la farine, l'oeuf et la cassonade. Ajouter les pommes à ce mélange et verser dans l'abaisse.

À l'aide d'un coupe-pâte, mélanger la farine, la cassonade et le beurre. Ajouter les noix. Parsemer le tout sur le dessus de la tarte.

Cuire au four à 375°F pendant 45 minutes à 1h (1h pour moi), sur la grille du bas. Conserver au frigo.

mercredi 1 octobre 2008

Tofu Stroganoff

Voici une nouvelle façon de servir le tofu ! J'étais tannée des éternels sautés, et Vievie a proposé une recette de tofu Bourguignon sur le forum de Recettes.qc.ca. Je l'ai donc adaptée en Stroganoff vite fait étant donné que la recette de base me plaisait plus ou moins.

La recette est bonne quoique trop salée, le goût de tomate est un peu trop prononcé pour moi et elle contient beaucoup trop de sauce à mon goût. Donc la prochaine fois : moins de liquide, remplacer une partie du bouillon par de l'eau et moins de pâte de tomate. Sinon, c'est très bon !!! :)

4 portions

350g de tofu extra ferme
1 boîte de 156 mL de pâte de tomate (2 c. soupe serait suffisant)
1 gros oignon haché
454g de champignons coupés en quartiers
2 c. soupe d'huile de canola
4 tasses de bouillon de boeuf (3 tasses si vous voulez moins de sauce)
2 c. soupe de farine
1/4 tasse de vin rouge
Thym au goût
2 feuilles de laurier
Poudre d'ail au goût
Poivre (pas besoin de saler... le bouillon de boeuf fait la job !)
1/4 tasse de crème sûre

Faire revenir l'oignon et les champignons dans l'huile quelques minutes. Ajouter le tofu et cuire quelques minutes supplémentaires puis incorporer la farine. Bien brasser. Déglacer avec le vin rouge, puis ajouter tous les autres ingrédients sauf la crème sûre. Porter à ébullition puis laisser mijoter à découvert à feu doux pendant 1h30.

Retirer du feu. Ajouter la crème sûre et bien mélanger. Servir sur des nouilles aux oeufs.