jeudi 27 février 2014

Macarons à la noix de coco et au chocolat

Ayant fait de la crème pâtissière, il me restait deux blancs d'oeufs. Je me suis demandé ce que je pourrais faire d'intéressant avec ceux-ci (à part les congeler pour usage futur... car j'ai rarement des usages futurs juste pour des blancs d'oeufs).

En fouillant sur le web, j'ai trouvé des recettes de macarons à la noix de coco. Je n'en avais jamais fait (je parle ici des macarons américains et non pas des macarons français) et j'avais de la noix de coco à passer depuis longtemps. Eh bien cette recette m'a permis de terminer mon stock de noix de coco ET de passer mes blancs d'oeufs. Super !

Et vous savez quoi ? Ben c'est une vraie tuerie ce truc, vraiment trop bon... c'est de la DROGUE je vous jure ! J'ai modifié légèrement la recette originale de David Lebovitz pour incorporer du cacao dans le mélange de base et j'ai légèrement diminué le sucre. Un succès ! Je vous conseille de doubler la recette (ou quadrupler... why not), ça se mange beaucoup trop vite !


12-15 macarons

1 1/4 tasse de noix de coco râpée non sucrée
2 blancs d'oeufs
1/3 tasse de sucre
1/2 cuillère à soupe de miel
1 cuillère à soupe de farine
1 cuillère à soupe de cacao
Une pincée de sel
1/4 cuillère à thé de vanille

Dans un chaudron, mélanger tous les ingrédients sauf la vanille.

Chauffer à feu moyen en brassant constamment. Lorsque le mélange commence à coller au fond, retirer du feu et incorporer la vanille. Transférer dans un bol et laisser refroidir à la température de la pièce.

* Ici on peut réfrigérer la pâte pour une semaine ou la congeler pour deux mois. *

Façonner des boules d'environ 1 1/2 pouces de diamètre et déposer sur une plaque chemisée d'un parchemin. Cuire au four à 350°F environ 20 minutes. Refroidir complètement.

mardi 25 février 2014

Hummus d'Ottolenghi

L'hummus, on adore ou on déteste. Je trouvais ça OK, sans plus, et j'avais beaucoup de difficulté avec la version du commerce. C'était parce que je n'avais jamais goûté la version d'Ottolenghi... ! Le secret : du tahini. BEAUCOUP de tahini !

J'ai adapté la recette pour une boîte de pois chiches pour une question de rapidité. La recette originale utilise des pois secs trempés et cuits dans de l'eau additionnée de bicarbonate de soude. Calculez environ 2/3 tasse de pois secs comme équivalent à une boîte de pois chiches en conserve.

J'ai tellement aimé cette recette que j'en ai mangé 2 fois par jour pendant une semaine... et j'en ai refait une double portion la semaine d'après ! Si vous en avez trop, sachez que ça se congèle super bien.

Pour environ 1 lb d'hummus

1 boîte de pois chiches égouttés, bien rincés (540 ml)*
135g de tahini (1/2 tasse)
2 cuillères à soupe de jus de citron
2 grosses gousses d'ail
1/4 cuillère à thé de sel (au goût, mais il faut saler)
50 ml d'eau froide

*Si vous utilisez des pois chiches secs, faites-en tremper 125g pendant 12h. Égoutter. Faire revenir 2 minutes avec 1/2 cuillère à thé de bicarbonate de soude. Couvrir d'eau et cuire environ 20 minutes ou jusqu'à tendreté en écumant souvent (restez proche, ça déborde facilement !).

Réduire le tout en purée lisse au robot culinaire. Laisser fonctionner l'appareil plusieurs minutes pour obtenir une purée très lisse.

Laisser reposer au moins 30 minutes avant de servir.

Servir avec pitas et crudités ou encore en sandwich.

dimanche 23 février 2014

Barres aux pépites de chocolat et aux noisettes

Un des avantages de travailler presque uniquement avec des gars, c'est qu'ils sont toujours partant pour tester mes desserts ! Désolée les filles, mais quand on amène des desserts dans une équipe féminine, on a droit à des "Ah juste un tout petit morceau... je vais le manger plus tard à la maison... ya combien de calories là-dedans... ah ça c'est plein de beurre...". Avec des gars, surtout dans une équipe jeune comme où je travaille, les desserts sont accueillis avec beaucoup d'enthousiasme et avec des "Ouaaaaaiiiiiiis du dessert ! Combien j'ai le droit d'en prendre ? Yen reste tu ? Hey lui yen a pris plus que moi ! Quand est-ce que tu nous ramènes du dessert ?". Je préfère nettement l'approche masculine ! Bon et puis entre nous, je fais souvent des versions santé sans leur dire et ils ne s'en rendent même pas compte... mais cette fois, je suis allée dans la décadence pure et dure !

J'ai vu cette recette chez Two peas and their pod, un blog que j'aime beaucoup. L'auteure a préparé ces barres pour son propre anniversaire, alors je me suis dit que ça devrait être une super recette ! Et ça m'a rappelé qu'adolescente, déjà je n'étais pas fan de gâteaux classique (lire : gâteaux en boîte du commerce où on doit ajouter des oeufs et de l'huile...). Je préférais les gâteaux-mousse aux fruits ou les tartes à la crème pâtissière et aux fruits frais mais à plusieurs reprises, j'ai demandé simplement à ma mère de me cuire un énorme biscuit pillsbury aux pépites de chocolat. Tout le paquet étalé en un grand cercle qu'on sert en pointes. Ça faisait beaucoup plus mon affaire qu'un gâteau au chocolat !

16 carrés

1 tasse de farine
1/4 cuillère à thé de poudre à pâte
6 cuillères à soupe de beurre (90g)
1/2 tasse de cassonade
1/4 tasse de sucre
1 oeuf
1 cuillère à thé de vanille
1 tasse de pépites de chocolat
1/3 tasse de noisettes

Préchauffer le four à 350°F. Déposer les noisettes sur une plaque et griller au four jusqu'à ce qu'elles dégagent leur arôme, environ 10 minutes. Hacher grossièrement. Réserver.

Dans un petit chaudron, chauffer le beurre à feu moyen-doux jusqu'à ce qu'il devienne couleur noisette en brassant fréquemment et en écumant la mousse qui se forme. Réserver.

Au batteur sur socle, mélanger les sucres avec le beurre noisette fondu. Ajouter la vanille et l'oeuf. Incorporer la poudre à pâte et la farine. Lorsque la pâte est quasi homogène, ajouter le chocolat et les noisettes et mélanger.

Terminer de mélanger à la cuillère de bois si nécessaire.

Verser le mélange dans un pyrex de 8x8 pouces beurré et cuire au four pendant 30 minutes ou jusqu'à ce que le pourtour soit cuit et commence à se décoller du bord.

Laisser tiédir avant de couper en carrés.

vendredi 21 février 2014

Salade de brocoli aux pommes et aux amandes

Un peu tannée de toujours manger le brocoli de la même façon (95% du temps en sauté asiatique), j'ai décidé de tester cette recette de Healthy Foodie. C'est léger mais nourrissant et plutôt rafraîchissant. Un bon mélange de crunchy, sucré, salé, acide... le genre de salade que j'aime quoi ! N'hésitez pas à y ajouter du poulet (ou autre viande) pour en faire une salade repas.

L'auteure de la recette dit la conserver presque une semaine au frigo... mais après 3-4 jours, je trouvais que le goût et la texture avaient changé. Je conseille donc de manger le jour même ou au plus tard le lendemain et d'ajouter les noix seulement au moment de servir.


4 portions

Salade :

1 paquet de brocoli (3 petites têtes)
1/2 grosse pomme Honey Crisp en petits dés
25g d'amandes entières
25g de raisins secs

Vinaigrette :

1 cuillère à soupe d'huile d'olive
1 cuillère à soupe de moutarde de Dijon
1 cuillère à soupe de miel
1 cuillère à soupe de jus de lime
1 gousse d'ail hachée finement
1/2 cuillère à soupe de vinaigre de riz
Sel et poivre au goût

Détailler le brocoli en petits bouquets et cuire à la vapeur. Ma méthode : dans un pyrex avec un peu d'eau, pellicule plastique et au micro-ondes. Je cuis 1 minute 30 à la fois. Le brocoli doit être vert vif et se laisser transpercer facilement par une fourchette.

Plonger dans un bain d'eau froide pour arrêter la cuisson. Bien égoutter et assécher.

Pendant ce temps, faire rôtir les amandes au four à 350°F jusqu'à ce qu'elles dégagent leur arôme, environ 10 minutes. Hacher grossièrement. Réserver.

Pendant ce temps, préparer la vinaigrette. Fouetter l'ensemble des ingrédients jusqu'à bien émulsionné. Rectifier l'assaisonnement. Réserver.

Dans un grand bol, mettre le brocoli, la pomme et les raisins. Incorporer la vinaigrette et bien mélanger.

Servir bien frais et garnir avec les amandes.

mercredi 19 février 2014

Shakshuka

S'il y a des plats qui m'apparaissent inintéressants à première vue, ce sont bien ceux à base de sauce tomate. Pourtant, j'aime les tomates ! J'ai grandi dans un univers de tomates, je mange souvent des plats contenant des tomates crues ou cuites ou encore de la sauce tomate, mais chaque fois que je vois un plat qui a l'air d'une bouette aux tomates, ça ne m'attire pas. Et chaque fois que je les goûte, pourtant, je les trouve délicieux. Parfois, il n'y a juste rien à comprendre...

J'ai souvent vu des plats composés de sauce tomate et d'oeufs. Je trouvais que ça avait l'air d'un bien drôle de mélange. Mais à force de lire les commentaires positifs sur le shakshuka un peu partout sur le web, j'ai décidé d'essayer. Et ça tombait bien, il y en avait une version dans mon livre d'Ottolenghi !

Non seulement j'ai vraiment adoré ça, mais en plus ça se prépare en un rien de temps. On peut le manger le matin, le midi ou le soir et l'agrémenter comme bon nous semble. Ici j'ai suivi les conseils d'Ottolenghi et je l'ai dégusté avec du labneh. Et un bagel maison, car je n'avais pas de pita sous la main. À refaire sans hésiter les soirs où je suis en manque d'inspiration !

1 portion

1 cuillère à thé d'huile de canola
1-2 gousses d'ail
1/4 poivron rouge
1/4 poivron jaune
1/4 cuillère à thé de cumin moulu
Une pointe de sriracha
1 cuillère à thé de pâte de tomate
Sel au goût
1 tasse de sauce tomate (Classico ail rôti et oignon ici)
2 oeufs

Faire revenir l'ail, les poivrons, le cumin, la sriracha et la pâte de tomate dans l'huile quelques minutes, jusqu'à ce que le poivron ramollisse. Bien saler.

Abaisser le feu et incorporer la sauce tomate. Lorsqu'elle est chaude, creuser deux petits nids dans la sauce et y casser les oeufs. Couvrir et cuire quelques minutes, jusqu'à ce que l'oeuf ait la consistance désirée.

Servir avec du labneh ou du yogourt grec et un pita.

lundi 17 février 2014

Tofu brouillé au kimchi

La cuisine coréenne a déjà envahi nos voisins du sud depuis quelques années. J'attends avec impatience qu'elle atteigne Montréal avec la même ampleur : food trucks, cafés, petits restos de quartier, cuisine fusion... Le kimchi se fait déjà voir sur certains menus mais j'en prendrais plus ! Le kimchi, c'est du chou fermenté épicé. Ça a l'air super plate quand on le décrit, mais croyez-moi, c'est délicieux (et je ne suis pas une grande fan de chou à la base). Vous en trouverez dans les épiceries asiatiques et/ou coréennes, dans la section réfrigérée.

Me voici donc, un soir de semaine. Au frigo : un bloc de tofu et quelques légumes. Je n'ai pas envie de me faire *encore* un sauté de tofu. Je fouille sur le web et je trouve des recettes de tofu brouillé, mais aucune qui ne m'attire vraiment. Puis j'ai un flash : j'ai du kimchi au frigo ! Alors j'approfondis mes recherches et je trouve cette recette sur Vital Vegan. Vendu ! J'ai beaucoup aimé la texture du tofu ainsi préparé et le goût du kimchi... juste miam ! Une belle variante à alterner avec les sautés de tofu classique.


2 portions

1/2 lb de tofu ferme émietté
1 cuillère à thé d'huile de sésame
1 petit oignon haché
1 cuillère à thé de pâte de gingembre et d'ail (ou gingembre et ail haché)
1 cuillère à soupe de sauce soya réduite en sel (car le kimchi c'est très salé !)
1/2 cuillère à thé de sambal oelek (ou pâte de piment coréenne si vous en avez)
125g d'asperges en tronçons
Poivre au goût
1 tasse de kimchi, haché grossièrement

Faire revenir l'oignon et la pâte de gingembre et d'ail dans l'huile de sésame quelques minutes. Ajouter le tofu et cuire quelques minutes de plus en brassant souvent. Incorporer la sauce soya, le sambal et les asperges. Cuire quelques minutes, jusqu'à ce que les asperges prennent une teinte vert vif. Ajouter le kimchi, poivrer et bien mélanger.

Servir avec du riz.

samedi 15 février 2014

Biscotti au chocolat mexicain

Dans un élan de cuisine mexicaine, j'ai réalisé ces biscotti au chocolat mexicain. La prochaine fois je mettrais bien quelques noix. Sinon, les saveurs sont très intéressantes et on pourrait facilement rajouter une petite pointe de piquant pour relever le tout encore plus. Je les déguste avec des thés chocolatés/épicés et c'est un délice !

16 biscottis

1 1/3 tasse de farine
1/4 tasse de cassonade
1/3 tasse de sucre
2 cuillères à soupe de poudre de cacao non sucrée
3/4 cuillère à thé de poudre à pâte
1/2 cuillère à thé de cannelle 00000 moulue (ou cannelle régulière)
1 cuillère à thé de piment ancho moulu
Une pincée de sel
2 cuillères à soupe de beurre fondu
1 oeuf
3 cuillères à soupe de compote de pomme
1/2 cuillère à thé d'essence de vanille

Au robot culinaire, mélanger la farine, la cassonade, le sucre, la poudre à pâte, le sel, la cannelle et le piment. Ajouter l'oeuf, la compote, l'essence de vanille puis le beurre fondu. Faire fonctionner le robot jusqu'à l'obtention d'une boule.

Façonner un boudin grossier de 12 pouces de longueur sur une plaque à biscuits tapissée de papier parchemin puis aplatir à 1 1/2 pouce d'épaisseur avec les mains (on obtient une largeur d'environ 4-5 pouces). Cuire au four à 350°F pendant 30 minutes. Laisser refroidir 15 minutes.

À l'aide d'un couteau à pain, couper le boudin plat en tranches (droites ou de biais) de 1/2 pouce d'épaisseur. Déposer les tranches debout sur une plaque à biscuits tapissée d'un papier parchemin en prenant soin de les espacer. Cuire au four à 300°F pendant 20 minutes ou jusqu'à dorés et croustillants. Refroidir complètement. Conserver dans un contenant hermétique à température ambiante. Ces biscuits ont une très longue durée de conservation.

vendredi 14 février 2014

Projet de Cat Café

Juste un petit mot aujourd'hui pour vous parler d'un projet qui sera mis sur pied à Montréal dès cet été si tout va bien : un Cat Café !

Le concept est simple et déjà très populaire en Asie. C'est un café où des chats vivent en liberté. On va boire un truc, manger un dessert... et flatter des chats ! Super pour ceux qui ne peuvent pas avoir d'animal à la maison et qui s'ennuient des ronrons.

Le projet a besoin de financement et a lancé une campagne publique sur le web à la mi-janvier. Il reste encore un mois pour participer financièrement au projet en échange d'une petite récompense. Les montants vont de 10$ à 1000$ par participant.

Pour participer à ce beau projet, rendez-vous sur le site web suivant :

http://www.indiegogo.com/projects/cafe-chat-l-heureux-montreal

http://fast.swide.com/wp-content/uploads/cat-cafe-to-open-in-london-east-end-cats.jpg

jeudi 13 février 2014

Enchiladas au poulet

Ouiiiii de la bonne bouffe mexicaine ! Un plat simple, réconfortant et bien relevé, juste comme je les aime. C'est facile à préparer et toujours apprécié.

6 enchiladas (2-3 portions)

1 petit oignon haché
1 gousse d'ail hachée
1/4 poivron rouge haché
1/4 poivron jaune haché (ou autre couleur)
250g de poulet cuit haché
6 tortillas de maïs
3 cuillères à soupe de sauce mole* (facultatif)
1 tasse de sauce amarillito ou autre sauce à enchilada
90g de cheddar râpé

* J'utilise la base de sauce mole de la tortilleria Maya au marché Jean-Talon.

Faire revenir l'oignon, l'ail et les poivrons dans un peu d'huile quelques minutes. Incorporer le poulet et bien mélanger. Incorporer la sauce mole, la moitié de la sauce amarillito et bien mélanger.

Dans un plat de pyrex 8x10 pouces, étaler le quart de la sauce amarillito. Garnir les tortillas avec le mélange de poulet. Déposer sur le lit de sauce. Couvrir avec le reste de la sauce, saupoudrer le fromage et cuire au four à 350°F pendant 15-20 minutes. Terminer quelques minutes à BROIL.

mardi 11 février 2014

Brownies sans beurre et sans gluten

... et j'ajouterais : sans ingrédients louches qui ne devraient pas se trouver dans un dessert (non, ce n'est pas la version aux haricots noirs). J'ai vu cette recette chez Scientifically sweet et j'ai trouvé que ça avait l'air trop délicieux ! Et pas mal plus santé que les versions full beurre (que je ne dénigre pas car elles sont vraiment bonnes quand même hihihi !).

Ces brownies sont hyper fondants, chocolatés et pas mal sucrés (on pourrait diminuer le sucre sans problème). Ça se prépare en un rien de temps mais si vous ne voulez pas manger toute la plaque en une soirée, pensez à en amener au bureau, chez des amis ou à congeler en portions individuelles !

25 carrés

1 tasse de sucre
1 tasse de sucre à glacer
2/3 tasse de cacao en poudre non sucré
200g de poudre d'amandes
Une bonne pincée de sel
3 gros oeufs
1/4 tasse d'eau
1 cuillère à thé de vanille
60g de mini pépites de chocolat

Tamiser le sucre en poudre et le cacao. Ajouter le sucre, la poudre d'amandes et le sel. Bien mélanger.

Incorporer les ingrédients liquides et bien mélanger. Ajuster la quantité d'eau au besoin. Incorporer les pépites de chocolat.

Verser dans un pyrex 8x8 pouces chemisé d'un papier parchemin. Cuire au four à 350°F pendant 45 minutes ou jusqu'à ce que le dessus fasse une croûte lisse et brillante et qu'un cure-dent inséré au centre du gâteau ressorte presque propre (la recette originale disait 25 minutes... mais c'était carrément cru ici après 25 minutes !?!?).

Laisser refroidir complètement avant de couper en carrés.

dimanche 9 février 2014

Pains plats à la farine de pois chiches et au cumin

Comme je n'avais pas envie de faire des pains qui impliquaient une levée pour accompagner mon poulet au beurre, je me suis rabattue sur ces pains plats à la farine de pois chiches de mon livre Cuisine indienne de Marabout Chef qui étaient plutôt simples à faire. J'ai décidé d'ajouter des graines de cumin rôties, comme dans les papadums. Et j'ai obtenu... des super pains plats bien moelleux ! Wow ! Avec le petit goût de cumin bien présent... Oh miam, trop bons et super rapides à faire. Vraiment un must pour les plats indiens !

 6 pains

70g de farine de pois chiches
80g de farine de blé entier
70g de farine tout usage
1/2 cuillère à thé de sel
1 1/2 cuillère à soupe de beurre en petits dés
1 cuillère à soupe de graines de cumin
100 ml d'eau tiède

Faire griller les graines de cumin à sec dans une poêle à feu vif jusqu'à ce qu'elles dégagent leur arôme (attention à ne pas les brûler). Réserver.

Mélanger les farine, les graines de cumin et le sel. Incorporer le beurre puis l'eau. Pétrir environ 5 minutes. La pâte devrait être assez ferme et non collante.

Emballer dans une pellicule plastique et réfrigérer 30 minutes.

Façonner 6 boules avec la pâte et rouler très mince sur une surface farinée (cercle d'environ 20 cm de diamètre). Cuire un pain à la fois dans un poêle à feu moyen vif en prenant soin de huiler entre chaque pain. Cuire de chaque côté jusqu'à bien doré.

vendredi 7 février 2014

Poulet au beurre

Dans le temps des fêtes, un de mes amis m'a reçu à souper avec un super poulet au beurre. J'ai tellement aimé que je lui ai demandé la recette ! Je m'en suis grandement inspirée pour réaliser celle que je vous présente ici en me basant sur une recette du livre Cuisine indienne de Marabout Chef pour les quantités. C'est vraiment super bon !

J'ai servi le tout avec du riz basmati, des pains plats à la farine de pois chiches et au cumin et une salade de carottes. Un excellent souper !

 3 portions

1/2 cuillère à soupe de beurre
1 cuillère à thé d'huile
1 oignon haché
1 gousse d'ail hachée
2 cuillères à thé de garam massala
1/2 cuillère à thé de curry de madras
2 cuillères à thé de coriandre moulue
1 cuillère à thé de paprika
1/2 cuillère à thé de cardamome moulue
1 cuillère à thé de gingembre haché
1 petit bâton de cannelle 00000 émietté (sinon 1/2 cuillère à thé de cannelle en poudre)
1/4 cuillère à thé de sel
Poivre au goût
1/2 tasse de yogourt nature
100 ml de crème 35%
200 ml de bouillon de poulet
80 ml de pâte de tomate
300g de poitrines de poulet en bouchées

Faire revenir l'oignon et l'ail dans le mélange de beurre et d'huile. Ajouter le reste des ingrédients sauf le poulet et réduire en purée lisse au pied mélangeur ou au blender.

Incorporer le poulet et mijoter à feu doux 30 minutes ou jusqu'à ce que le poulet soit tendre.

mercredi 5 février 2014

Poulet rôti aux clémentines et à l'anis

Vous devez réellement commencer à me trouver fatigante avec mes recettes d'Ottolenghi... mais en voici ENCORE une ! Je ne me contrôle plus, je l'adore...

Honnêtement, cette recette ne m'avait pas tapé dans l'oeil les premières fois que j'ai feuilleté le livre. Mais en le re-re-re-feuilletant (je ne me tanne pas), et ayant un surplus de clémentines à passer, je me suis dit que je pourrais bien essayer. Comble de chance, il y avait de beaux fenouils en rabais à l'épicerie et des hauts de cuisse de poulet plus qu'abordables.C'est une recette très rapide à faire, parfaite pour les soirs de semaine, et vraiment délicieuse. En plus, c'est une bonne façon d'utiliser le fenouil, un légume dont je ne sais jamais quoi faire. Maintenant c'est réglé ! Merci Ottolenghi ;)

 4 portions

50 ml de pastis ou autre liqueur à l'anis (100 ml dans la recette mais je n'en avais pas assez)
1 cuillère à soupe d'huile d'olive
3 cuillères à soupe de jus de citron
3 cuillères à soupe de jus d'orange (de clémentines pour moi)
2 cuillères à soupe de graines de moutarde
3 cuillères à soupe de cassonade
1 cuillère à thé de thym séché
2 1/2 cuillères à thé de graines de fenouil
Sel et poivre au goût
1 gros bulbe de fenouil en quartiers (500g environ)
400g de clémentines non pelées, en tranches de 1/4 pouce
1 petit poulet découpé en 8 morceaux (6 hauts de cuisses sur l'os ici)

Mélanger d'abord tous les ingrédients sauf les clémentines, le fenouil et le poulet. Saler et poivrer généreusement. Incorporer les ingrédients restants et bien enrober du mélange. (On peut ici laisser mariner quelques heures, mais je n'avais pas le temps.)

Cuire au four à 450°F pendant 40 minutes, ou jusqu'à ce que le poulet soit entièrement cuit.

Si désiré, passer le jus et verser dans un chaudron. Réduire du tiers et servir en guise de sauce.

Accompagner de riz ou de bulgur.

lundi 3 février 2014

Aubergine chermoula au bulgur

Oui... encore une recette d'Ottolenghi ! Je n'ai pas pu suivre celle-ci à la lettre car il me manquait certains ingrédients. Ah et j'ai ajouté de la pomme grenade. Parce que j'en mettrais dans toutes les recettes d'Ottolenghi tellement j'aime ça !

Cette recette fait un super plat végétarien. Le mélange de saveurs et de texture est parfait. J'adore aussi le petit goût de noisette du bulgur. C'est rare que je fais autant de recettes dans un livre de cuisine... mais là je suis vraiment impressionnée tellement tout est bon !

2 portions

Chermoula :

1 gousse d'ail hachée finement
1 cuillère à thé de cumin moulu
1 cuillère à thé de coriandre moulue
Une pincée de flocons de piment
1/2 cuillère à thé de paprika
Le zeste d'un 1/2 citron
2 cuillères à thé d'huile d'olive (au goût)
Sel au goût

Aubergine :

1 grosse aubergine
50g de bulgur
Eau bouillante
25g de raisins secs
1 cuillère à thé d'huile d'olive
Une petite poignée de coriandre fraîche hachée
Une petite poignée de menthe marocaine fraîche hachée
15g d'amandes, rôties, hachées
1/4 tasse de graines de pomme grenade
1 oignon vert hachée
2 cuillères à thé de jus de citron
1/4 tasse de labneh ou de yogourt grec
Sel

Bien mélanger les ingrédients du chermoula. Réserver.

Couper l'aubergine en deux sur le sens de la longueur. Quadriller la chair avec un couteau sans couper la peau. Étaler le chermoula sur la face coupée de l'aubergine. Cuire au four à 400°F pendant 40 minutes ou jusqu'à ce que l'aubergine soit tendre.

Entre temps, placer le bulgur dans un bol et couvrir d'eau bouillante. Laisser reposer 30 minutes.

Placer les raisins dans un bol et couvrir d'eau chaude. Laisser reposer 10 minutes puis égoutter. Réserver.

Lorsque le bulgur est réhydraté, y ajouter les raisins, l'huile, les herbes, les amandes, les oignons verts, le jus de citron et un peu de sel. Bien mélanger.

Servir les aubergines chaudes ou tièdes, couvertes de bulgur et garnies de labneh.

samedi 1 février 2014

Pizza façon Ottolenghi

Bon, je suis vraiment dans une phase "je suis en amour avec Ottolenghi" et n'ayant pas pu résister à des pitas hyper frais et vraiment pas chers chez Adonis (0,59$ le paquet !??!), j'en ai acheté pensant me faire de l'hummus durant la semaine. Mais en y repensant, je me suis dit que je pourrais créer une pizza façon Ottolenghi ! Franchement, c'est super bon et vraiment trop facile à préparer. Je verrais bien aussi des petites boulettes de koftas là-dessus. Faut vraiment que je retourne chez Adonis plus souvent moi...


1 portion

1 pita de blé entier
1/4 tasse de labneh (ou crème sûre)
Zaatar en quantité suffisante
30g de mozzarella râpé
2 grosses tranches d'aubergine grillée, en cubes
1/2 tomate italienne en petits dés
Mélasse de grenade pour servir
Sauce au tahini pour servir
Persil plat et menthe marocaine hachés pour servir

Préalablement, faire de grosses tranches d'aubergine (1/2 pouce d'épais) et cuire au four à BROIL quelques minutes de chaque côté, jusqu'à doré. Réserver.

Étaler le labneh sur le pita. Saupoudrer toute la surface de zaatar. Garnir de mozzarella. Parsemer avec la tomate et ajouter de gros cubes d'aubergines.

Cuire à 450°F dans le tiers supérieur du four (pour que le pita reste souple sous les ingrédients) quelques minutes, jusqu'à ce que la pizza dégage son odeur et que le fromage soit fondu. Terminer à BROIL 1-2 minutes.

Servir avec un filet de mélasse de grenade, un peu de sauce au tahini ainsi que du persil et de la menthe ciselés.