lundi 10 août 2009

Cap Tourmente

J'ai passé à plusieurs reprises devant la réserve faunique de Cap Tourmente durant mes périples québécois. À chaque fois je me demandais à quoi pouvait ressembler cet endroit reconnu comme un des arrêts migratoires les plus importants de l'oie blanche. Je savais bien que ce n'était pas la saison pour observer cet oiseau, mais l'endroit m'attirait tout de même et j'ai décidé d'en faire ma première destination pour mes vacances de cet été. Je me suis préparée mentalement à une expédition ornithologique mais une fois rendue sur les lieux, le tout s'est rapidement transformée en expédition mycologique !


La réserve faunique de Cap Tourmente est située environ 30 minutes au nord de Québec, sur le bord du fleuve St-Laurent. Les indications pour s'y rendre ne sont pas toujours évidentes, mais je me suis fiée à mon sens de l'orientation hors pair pour trouver ledit parc. Ce qui nous a causé le plus de soucis, pour tout vous dire, sont les constructions sur la 138 à la hauteur de Ste-Anne-de-Beaupré... On a bien dû perdre 30 à 45 minutes dans la congestion monstre qu'il y avait. C'était d'autant plus fâchant qu'on était presque rendu à destination !

Une fois sur les lieux et munis de la carte des sentiers, nous nous sommes dirigés vers le Pierrier, un parcours en forêt pas très long normalement, mais qui aurait pu s'étirer à l'infini. Nous avons rapidement remarqué de jolis champignons rouges-orangés qui poussaient un peu partout. Une fois qu'on a les yeux par terre, impossible de rater tous les autres champignons qui croisent notre chemin. Et pour tout vous dire, si on n'a pas vu 100 espèces différentes, on n'en a pas vu une seule ! Il était impossible de faire un pas sans rencontrer une nouvelle espèce. L'après-midi a rapidement pris des allures d'expédition photographique mycologique, pour mon plus grand bonheur ! En fait, j'ai eu droit à ma première expédition mycologique de l'année, à ma plus grande surprise. Et j'ai adoré ça ! Malheureusement, mon appareil photo n'étant pas bien adapté à la prise de photo en macro, plusieurs de mes photos sont floues. Je vous laisse toutefois quelques images de certaines espèces que nous avons pu observer. Je n'ai malheureusement pas encore l'expérience ni les outils pour tous les identifier, mais j'y travaille !

Amanite de Jackson


Chanterelle à flocons


Horde de vesses de loup !


À identifier (probablement un ramaire quelconque...)


Bolet, mais je ne sais pas lequel !


Ce ne sont pas de champignons, mais plutôt des monotropes,
des plantes sans chlorophylle
(voyez le champignon à droite, probablement un bolet !)


Moi, heureuse d'avoir trouvé autant de champignons !! :)

3 commentaires:

  1. Wow, que de champignons! Tu vas faire quoi avec tout ça, une quiche? Une omelette? Des champignons marinés? Les monotropes, c'est vraiment beau ce truc, je ne connaissais pas ça.

    RépondreSupprimer
  2. Eh bien nous allons changer le poème célèbre "heureux qui comme Ulysse, a fait un beau voyage" par "Heureux qui comme Katia, a découvert de beaux champignons"

    Dommage pour ton appareil photo car celle de ton amanite est jolie. D'ailleurs je l'ai mise en arrière plan sur mon blackberry

    Bye xx

    RépondreSupprimer
  3. Je crois que c'est un bolet bleuissant j'en ai observer pres de stoneham

    RépondreSupprimer