jeudi 5 mars 2015

Garnier Clean Plus

Aujourd'hui je vous présente quelque chose de différent. J'ai été approchée pour tester la lotion nettoyante démaquillante Clean+ de Garnier. Je ne suis pas une grande consommatrice de ce genre de produit mais j'étais effectivement à la recherche d'un nouveau démaquillant. Pas que je me maquille souvent, mais quand ça arrive, c'est le fun de pouvoir tout enlever sans difficulté !

Ce qui m'amène à vous parler de mes péripéties de l'automne dernier. Pour le mariage d'une amie, je décide de m'acheter du rouge à lèvres. Vous savez, le rouge classique plus rouge que rouge, celui qu'on remarque de loin ? C'est un truc que je ne porte jamais, mais là j'en avais envie. Ouais, c'est bien moi ça : tout ou rien. Je me présente donc à la pharmacie et je demande à la cosméticienne un rouge à lèvres de cette couleur, en précisant que c'est pour un mariage et que je cherche quelque chose qui tiendra toute la soirée, même pendant le souper, parce que je n'ai pas envie de passer mon temps à en remettre. Elle me propose donc un produit longue durée. Ne connaissant rien dans ce domaine, je suis son conseil et teste le produit le soir même.

Cette photo a été prise le soir du test

Honnêtement, je croyais plus ou moins au "longue durée", me disant que c'était un coup de marketing. Le produit se présente un peu comme un vernis à ongle : bouteille + applicateur. Et il sent aussi comme du vernis à ongle. Je l'applique et je laisse sécher selon les instructions (oui madame, je suis du type à lire les instructions, toujours !) et je me dis : "OK mon grand, c'est l'heure du test". Je frotte mes lèvres avec mes doigts. Rien ne bouge. Rien du tout. Je frotte plus fort. OK je suis convaincue, ça tient. Mais euh, petit détail : comment je vais faire pour enlever ça moi ??!? La cosméticienne m'avait dit d'utiliser de l'huile. Bon, pas d'huile de bébé à la maison, alors je me dirige vers la cuisine. Je teste d'abord l'huile de canola sur un Q-Tip. J'entame à peine le rouge à lèvres. Je passe à la prochaine étape : du beurre, étalé directement sur les lèvres ! Mmmm ça goûte bon ! :) Mais ça entame à peine le rouge... Je prends le pam, m'asperge les lèvres et frotte avec un coton, à m'en arracher les lèvres : enfin, j'en viens à bout ! Toute une aventure...

OK tout ça pour vous parler du nettoyant démaquillant Clean+ de Garnier. Eh bien tel que suggéré par Garnier, j'ai utilisé le produit sur la moitié de mon visage tous les soirs pendant quelques jours, et mon "produit habituel" sur l'autre côté, soit rien du tout. Bon, je n'ai pas vu de différence. MAIS j'ai testé le fameux rouge à lèvres. Je l'ai porté toute la soirée chez moi et avant de me coucher, j'ai très légèrement frotté avec le démaquillant, sans mettre de pression, puis j'ai rincé à l'eau. MAGIE ! C'est parti comme un charme, même si le produit ne contient pas d'huile ! Juste pour ça, je lui donne 5/5. Sinon, le produit s'applique très bien, se rince très bien et n'a à peu près aucune odeur. Il est parfait pour les peaux sensibles, est hypoallergène et ne contient ni parfum, ni alcool, ni colorant, ni huile. Il est testé sous contrôle dermatologique et ophtalmologique.

Si vous désirez lire d'autres commentaires sur le produit, je vous invite à cliquer sur le lien suivant :

Garnier Clean Plus - commentaires


mercredi 4 mars 2015

Salade de poulet, kale et épinards

J'aime cuisiner à peu près tout ce que je mange. Parce que je trouve qu'il y a tellement tout et n'importe quoi dans les aliments préparés qu'on ne sait plus ce que l'on mange. Et puis il faut l'avouer, à force d'essayer des recettes, on devient difficile sur la qualité des ingrédients et le mode de préparation de ceux-ci. Peut-être même un peu puriste parfois. (Comme quand je fais mes discours sur les températures d'infusion du thé... plusieurs s'en souviendront car c'est un discours que je fais souvent...).

Mais je dois vous avouer un truc. Il y a UNE chose que je ne cuisine à peu près jamais moi-même. Une chose pourtant triviale, que toute cuisinière devrait pouvoir faire facilement. Rôtir un poulet entier. C'est à moitié par paresse et à moitié parce que, je l'avoue... j'aime les poulets tout cuits de l'épicerie !!!! Voilà, je l'ai dit. Même s'ils me coûtent le double du prix comparés à un poulet entier cru. Je les trouve tellement pratiques et moelleux. Et puis, les petits poulets cuits et moi, c'est l'amour fou depuis toute petite. En fait, j'irais même plus loin : le poulet rôti et les Québécois, c'est l'amour fou. Quand on parle à un étranger du fait qu'on trippe sur le St-Hubert (ou autre, il y a tellement de chaînes de poulet rôti !) au Québec, que chaque petit village possède sa rôtisserie et qu'on peut se faire livrer du poulet à peu près n'importe où, ils nous regardent avec un drôle d'air. Et j'ai eu cette discussion avec plusieurs étrangers. Essayez, vous allez voir. Au Canada anglais, en Europe et même aux États-Unis, le poulet rôti est loin d'être aussi répandu et apprécié. Sauf au Portugal. Mmmmm, du poulet portugais... Bref, je m'égare. Je ne sais pas d'où vient l'engouement, mais une chose est sûre, je le partage amplement !

Revenons donc à ce fameux petit poulet d'épicerie. Je n'en achète quand même pas si souvent. Environ 5-6 par année. Et ce que je préfère faire avec celui-ci, par-dessus tout, ce sont des salades. Cette fois-ci j'ai travaillé avec mes restants de frigo pour créer une salade colorée et nourrissante.


4 portions

Salade :

100g de bébés épinards
100g de kale haché grossièrement
240g de patate sucrée pelée, en cubes
400g de poulet cuit, haché
2 pommes en dés
40g de noix de Grenoble

Vinaigrette :

4 cuillères à thé d'huile d'olive
2 cuillères à thé de miel
1 cuillère à soupe de jus de citron
Poudre d'ail, sel et poivre

Fouetter les ingrédients de la vinaigrette. Réserver.

Cuire les patates sucrées au four à 400°F environ 30 minutes, ou jusqu'à dorées et tendres. Tiédir.

Mélanger tous les ingrédients de la salade dans un grand bol. Arroser de la vinaigrette. Servir immédiatement.

lundi 2 mars 2015

Riz indien fruité

Voici un riz très simple avec une touche de croquant-sucré. Parfait pour accompagner les plats indiens en sauce !

4 portions

1 cuillère à thé de beurre
1 feuille de laurier
6 gousses de cardamome
1 petit bâton de cannelle
6 grains de poivre noir
3/4 tasse de riz basmati
1 1/2 tasse d'eau
3 cuillères à soupe de raisins secs Sultana
10g d'amandes tranchées
Sel au goût

Fondre le beurre à feu moyen. Ajouter les épices et chauffer environ 1 minute en brassant. Incorporer le reste des ingrédients, couvrir et porter à ébullition. Baisser le feu à LOW et cuire à couvert environ 15 minutes.

Mélanger le riz. Retirer la feuille de laurier, les gousses de cardamome et le bâton de cannelle avant de servir.

samedi 28 février 2015

Poulet balti pasanda

Je suis sur une lancée de cuisine indienne grâce à mon livre The Curry Secret. Cette fois-ci, je me suis arrêtée sur une recette de poulet balti pasanda. C'est un plat bien "saucé" et savoureux. Le poulet reste très juteux après la cuisson. Hautement recommandé !

4 portions

Marinade :

400g de poitrine de poulet, en dés
75g de yogourt nature
1/2 cuillère à thé de curcuma
1/2 cuillère à thé de graines de cumin
4 gousses de cardamome écrasées
6 grains de poivre noir
2 cuillères à thé de garam masala
1 cuillère à soupe de poudre d'amande
2 gousses d'ail hachées finement
1 cuillère à thé de poudre de piment fort
1/2 cuillère à thé de sel
1 cuillère à thé de paprika

Curry :

1 cuillère à thé d'huile de canola
2 tasses de base de curry
1 cuillère à thé de garam masala
1/4 tasse de labneh (ou crème, crème sûre, yogourt)
Coriandre fraîche pour garnir

Mélanger tous les ingrédients de la marinade. Mariner au moins 3 heures et jusqu'à 3 jours.

Chauffer l'huile dans une grande poêle. Ajouter la basse de curry et chauffer jusqu'à léger épaississement, environ 5 minutes. Incorporer le poulet et la marinade. Bien mélanger et chauffer à feu moyen-doux jusqu'à ce que le poulet soit cuit, environ 15 minutes, en brassant souvent.

Ajouter le labneh et le garam masala. Bien mélanger. Chauffer quelques minutes de plus.

Servir garni de coriandre ciselée.

jeudi 26 février 2015

Soupe ramen au cervelas

Pendant le temps des fêtes, j'ai réalisé la recette de bouillon pour soupe ramen du Momofuku. Je ne le regrette pas du tout car j'ai maintenant un beau stock de bouillon au congélateur que j'ai congelé en portions d'une tasse, juste ce que j'ai besoin pour me faire une soupe.

Aujourd'hui, je vous propose une version très intéressante de la soupe ramen. Étant donné que Chang utilise du bacon comme saveur de base pour son bouillon, j'ai pensé qu'il serait intéressant de faire une soupe ramen avec ma saucisse fumée préférée : le cervelas. Ce fut toute une bonne idée parce que le mariage de saveurs est génial. Si vous n'avez pas de cervelas, ce n'est pas grave. Vous pouvez utiliser une autre viande (poulet, porc) ou même du tofu, fumé ou régulier. Les produits à base de poissons blanc et de fruits de mer se marient aussi très bien à cette soupe. Personnellement, j'ai découvert les fishballs et je suis tombée en amour. On en trouve au chinois, dans la section du surgelé. La sorte que j'ai achetée (Tasty Brand) est à la seiche mais je compte bien tester les autres saveurs.

Vous pouvez varier les ingrédients de cette soupe comme bon vous semble. Personnellement, j'aime bien y retrouver les éléments suivants : un légume vert, un champignon, une protéine (viande, fruits de mer ou substitut), des nouilles bien épaisses et un oeuf avec le jaune coulant. J'ai souvent vu des recettes qui mettaient du maïs frais cru et j'ai bien hâte d'être en saison pour tester cette variante.

 1 portion

1 oeuf
40g de nouilles udon séchées
1 tasse de bouillon pour soupe ramen du Momofuku
2-3 shiitakes, le pied enlevé, tranchés grossièrement
2 bébés bok choy entiers, ou 1 moyen coupé en deux dans le sens de la longueur
60g de saucisse fumée cervelas, tranchée
1 oignon vert haché finement
1 cuillère à thé de miso (facultatif)

NOTE : Si vous avez un bon appétit, vous pouvez facilement doubler tous les ingrédients et obtenir un grosse portion de soupe.

Mettre l'oeuf dans un chaudron et couvrir d'eau. Porter à ébullition puis baisser légèrement le feu. À partir de l'ébullition, compter 4 minutes puis déposer l'oeuf dans l'eau froide. Laisser reposer quelques minutes avant d'écaler. Réserver.

Chauffer le bouillon dans un petit chaudron avec les champignons. Ajouter les bok choy et cuire jusqu'à ce qu'une fourchette les transperce facilement. N'hésitez pas à ajouter un peu d'eau au bouillon en cours de cuisson si vous trouvez qu'il s'évapore un peu trop.

Pendant ce temps, cuire les nouilles selon les instructions du fabricant. Égoutter.

Dans un grand bol, déposer le cervelas et les nouilles. Ajouter les bok choy et les shiitakes. Mélanger le miso dans le bouillon puis verser sur les ingrédients de la soupe. Garnir avec l'oignon vert haché et l'oeuf coupé en deux.

La tradition veut qu'on mange les nouilles bruyamment, avec des baguettes, et qu'on boive le bouillon à même le bol. Et il faut finir son bol, sinon c'est impoli !

mardi 24 février 2015

Monkey squares

Je n'ai pas osé traduire le titre de cette recette. Ça aurait donné un truc bizarre, genre "carrés simiesques". Pas très vendeur ! Pourtant ces carrés sont très bons avec leur petit côté sucré salé. La seule chose que je déplore, c'est qu'on ne goûte pas assez la banane.

32 petits carrés

1 1/2 tasse de chapelure de biscuits au chocolat
1/3 tasse de beurre fondu
1 1/2 tasse de bananes séchées
1 tasse de pépites de chocolat
1 tasse d'arachides rôties salées
3/4 tasse de pépites de beurre d'arachide
1 boîte de lait condensé Eagle Brand

Mélanger la chapelure et le beurre et presser au fond d'un moule 8x11 pouces. Concasser les bananes au robot culinaire et étaler sur la croûte. Parsemer de pépites de chocolat, d'arachides rôties salées et de pépites de beurre d'arachide. Couvrir avec le lait condensé.

Cuire au four à 350°F pendant 30 minutes.

Refroidir complètement avant de couper en carrés.

dimanche 22 février 2015

Gaufres style churros

Lorsque j'ai préparé mon paneer, j'ai obtenu environ 2 1/2 tasses de petit lait. Il n'était pas question de le jeter ! Je me suis donc *sacrifiée* et j'ai fait des gaufres le lendemain matin. Que j'ai "déguisées" en churros avec une petite sauce au chocolat. C'est dur la vie !

À noter : mon gaufrier produit 2 petites gaufres carrées à la fois. Si vous possédez un gaufrier qui produit de grosses gaufres rondes, j'imagine que vous en obtiendrez environ moitié moins.


20-24 gaufres

Gaufres :

215g de farine tout usage
70g de farine de blé entier
70g de fécule de maïs
1 cuillère à thé de poudre à pâte
1/2 cuillère à thé de bicarbonate de soude
1 1/2 tasse de petit lait (ou de babeurre)
1/2 tasse de lait
2 cuillères à soupe de beurre fondu
1/2 cuillère à thé de vanille
2 gros oeufs, jaune et blanc séparés
3 cuillères à soupe de sucre

Sauce au chocolat :

1/2 tasse de sucre
2 cuillères à soupe de cacao
1 1/2 cuillère à soupe de beurre
1/4 tasse d'eau, environ
1/4 cuillère à thé de vanille

Pour garnir : mélange de sucre et de cannelle

Préparer la sauce au chocolat. Dans un petit chaudron, mettre tous les ingrédients sauf la vanille. Ajuster la quantité d'eau de manière à ce que le mélange soit liquide mais pas trop (il n'épaissira pas beaucoup plus).

Porter ébullition en fouettant. Bouillir 1 minute. Retirer du feu et incorporer la vanille. Réserver.

Dans un petit bol, mélanger la cannelle et le sucre pour la garniture. Réserver.

Préparer les gaufres. Fouetter les blancs d'oeufs avec le sucre jusqu'à la formation des pics fermes. Réserver.

Dans un bol, mélanger les ingrédients humides. Dans un grand bol, mélanger les ingrédients secs. Verser les ingrédients humides dans les ingrédients secs et fouetter jusqu'à homogénéité. Incorporer les blancs d'oeufs montés délicatement à l'aide d'une spatule.

Cuire dans un gaufrier. Servir à mesure que c'est prêt ou déposer les gaufres dans un four chaud (200°F) en attendant le service.

Pour servir, découper les gaufres en lanières. Beurrer légèrement chaque lanière et les tremper dans le mélange de sucre et de cannelle puis dans la sauce au chocolat chaude.

Les gaufres en surplus se congèlent très bien.

vendredi 20 février 2015

Saag paneer

De kossé ? C'est simplement un plat indien aux épinards et au fromage frais. Un des plats que j'adore dans les restos indiens. Fallait bien que j'essaie, puisque la recette est dans mon livre The Curry Secret. Et ça faisait longtemps que je voulais faire moi-même du paneer (fromage frais). C'est très facile à réaliser mais le rendement en fromage est vraiment minimal. Pour un litre de lait, j'ai obtenu 90g de paneer ! Prochaine fois, je vais voir si je peux m'en procurer du déjà fait dans une épicerie asiatique. Aussi, je pense que cette recette serait meilleure si on doublait la quantité de paneer. Mais elle est quand même très très bonne ainsi !


4 portions

Paneer :

1 litre de lait
3 cuillères à soupe de jus de citron

Saag paneer :

1 cuillère à soupe d'huile de canola
2/3 tasse de base de curry
1 lb d'épinards hachés surgelés, décongelés, en purée
1/2 cuillère à thé de sel
1 cuillère à thé de cumin
1/2 cuillère à thé de poudre de piment fort
1 cuillère à thé de garam masala

Préparer le paneer. Porter le lait à ébullition à feu moyen-vif en brassant souvent pour éviter de coller. Dès que le point d'ébullition est atteint, ajouter le jus de citron et brasser. Le lait va cailler rapidement. Verser le mélange dans une passoire garnie d'une double épaisseur de coton à fromage. Récupérer le petit lait pour faire des crêpes, gaufres, muffins, pain, etc.

Fermer le coton fromage et déposer la boule dans une assiette creuse. Déposer une petite assiette sur la boule de fromage et ajouter un poids (une conserve de tomates ici). Presser pendant 15-30 minutes.

Retirer délicatement le paneer du coton fromage et réfrigérer jusqu'à utilisation.

Préparer le saag paneer. Chauffer l'huile dans une grande poêle. Lorsque bien chaude, ajouter la base de curry. Cuire en brassant pendant environ 5 minutes, jusqu'à épaississement.

Ajouter les épinards et les épices et mijoter pendant 10 minutes.

Incorporer le paneer en cubes et mijoter 5 minutes de plus. Servir avec un pain naan.