lundi 20 février 2017

Patates Dhansak

Cette semaine, j'avais des patates dans mon panier Lufa. Je dois avouer que je ne suis pas une grosse mangeuse de patates. J'aime ça mais je suis généralement trop paresseuse pour faire tout ce qui implique de les peler ou de les piler. Et comme je mange souvent asiatique, ça ne fitte généralement pas dans mon menu. Mais cette fois-ci, j'ai décidé que j'allais les cuisiner ! OK, il fallait que ça soit simple. Pas d'épluchage, c'était hors de question. Comme j'ai pas mal de base de curry au congélateur et une bonne réserve de lentilles, je me suis lancée dans une recette fusion de mon livre The Curry Secret. J'ai mélangé le Tarka Dal et le Poulet Dhansak pour me faire des patates Dhansak. Ça a super bien fonctionné et c'est délicieux ! C'est un peu long à faire faire contre (presque 1h45 au total environ) donc à faire par un dimanche après-midi frais et pluvieux.

4-6 portions

1/2 tasse de lentilles rouges
2 tasses d'eau
1 cuillère à thé de sel, séparée
2 lbs de patates grelots en gros cubes
1 cuillère à soupe de beurre
1 cuillère à thé d'huile
1 petit oignon haché finement
3 gousses d'ail
2 tasses de base de curry
1/4 cuillère à thé de curcuma
2 cuillères à thé de garam masala
1 cuillère à thé de cumin
1/4 cuillère à thé de piment fort indien
1 cuillère à soupe de jus de citron

Dans un petit chaudron, mettre les lentilles, la moitié du sel et l'eau. Porter à ébullition puis mijoter à feu doux, à découvert pendant 20 minutes en écumant régulièrement. Couvrir partiellement le chaudron et cuire 40 minutes de plus, en brassant souvent. Réserver.

Pendant ce temps, cuire les patates dans l'eau. Lorsque celles-ci sont cuites, égoutter et réserver.

Dans un grand chaudron, frire les oignons et l'ail dans le beurre et l'huile jusqu'à ce que les oignons soient bruns pâles. Ajouter la base de curry et les lentilles avec leur liquide. Porter à ébullition. Ajouter les patates, l'autre moitié du sel et le piment fort. Bien mélanger et cuire cuire à feu élevé en brassant, jusqu'à ce que la sauce épaississe, environ 5 minutes. Baisser le feu et mijoter à feu doux 5 minutes de plus. Incorporer le curcuma, le garam masala, le cumin et le jus de citron. Bien mélanger.

Servir en accompagnement ou en plat principal avec du riz ou du pain naan.

samedi 18 février 2017

Les Fermes Lufa

Avez-vous entendu parler des Fermes Lufa ? Ce sont des serres situées sur le toit de bâtiments dans la région de Montréal. Ils produisent principalement des laitues et autres verdures, des tomates, des concombres et des poivrons et vous offrent des paniers de légumes hebdomadaires en collaboration avec d'autres fermes et partenaires en majorité locaux. Je croyais qu'on ne pouvait acheter que des légumes et un peu de viande, mais j'avais tort ! Ils offrent aussi à peu près tout ce qu'on peut trouver en épicerie : fromages, poissons, épices, café, boulangerie, pâtisserie, pâtes, alouette ! Bref, il y a moyen de ne faire votre épicerie qu'à cet endroit si ça vous tente. Et ils ont plein de super beaux produits vraiment trop tentants. Difficile de faire un choix !

Comment ça marche ? Vous devez vous inscrire et choisir un point de livraison (région du Grand Montréal, Sherbrooke, Trois-Rivières et Québec). Par la suite, trois jours avant votre livraison, vous recevez un message comme quoi vous pouvez "aller au marché". Un panier de légumes à 30$ vous est suggéré mais vous pouvez le personnaliser en ligne de A à Z (achat minimum de 15$). Par exemple, le panier de base suggéré cette semaine contenait 3-4 laitues, 2 verdures et des micropousses en plus d'autres légumes. Comme je suis seule, ça faisait un peu trop de feuilles pour moi toute seule alors j'ai gardé seulement 1 laitue, 1 verdure et 1 micropousse. À cela, j'ai ajouté d'autres items de mon choix. On a jusqu'à minuit la veille de la livraison pour personnaliser notre panier ou demander une annulation (si on part en vacances, par exemple).

Étant une ancienne habituée des paniers de légumes bio (ceux d'Équiterre, Agriculture Soutenue par la Communauté), j'étais très heureuse de pouvoir m'abonner aux Fermes Lufa. En effet, mon travail actuel requiert beaucoup de déplacements, donc beaucoup de temps à l'hôtel, et cela faisait en sorte que je n'étais pas disponible pour aller chercher des paniers tous les lundis soirs et je m'étais donc désabonnée il y a plusieurs années. Les principales différences entre les Fermes Lufa et les paniers de légumes Équiterre sont les suivantes :

Lufa :

- Panier 100% personnalisable
- Très grand choix de produits dans tous les domaines
- Possibilité de livraison chez vous si vous habitez Montréal (pour 5$ de plus, disponibilité limitée)
- Disponible à l'année
- Paiement "à la pièce" (chaque item a un prix défini) et certains produits sont assez chers (problématique si vous êtes sur un budget strict)
- Possibilité de changer de point de chute autant de fois qu'on le désire
- Possibilité d'annuler notre panier aussi souvent qu'on le désire
- Produits locaux, naturels, parfois bio
- Pas de contact avec les producteurs

Paniers Équiterre :

- Panier peu ou pas personnalisable (toujours des surprises !)
- Choix de produits supplémentaires limités ou inexistants
- Pas de livraison chez vous
- Disponible environ de juin à octobre/novembre
- Paiement à la saison (que la saison soit bonne ou mauvaise et que votre panier soit petit ou bien garni, c'est le même prix)
- Quantité de produits dans le panier varie selon le moment de la saison (peu en début de saison, beaucoup en fin de saison)
- Nombre de points de chute limités
- Nombre d'annulations limité
- Produits locaux et bio
- Contact direct avec le producteur au point de chute et/ou à la ferme

Si vous aimez les surprises, le contact humain, les légumes bio et que vous n'avez pas de contraintes pour aller chercher vos paniers, les paniers d'Équiterre sont une bonne option. Si vous préférez personnaliser ce qu'il y a dans votre panier, avoir un très grand choix de produits et faire votre épicerie en ligne, les Fermes Lufa sont pour vous.

Maintenant, combien ça coûte tout ça ? Parce qu'on s'attend à ce que les produits locaux, artisanaux, bio/naturels, produits à petite échelle coûtent pas mal plus chers que les produits à l'épicerie, non ? Eh bien j'ai été agréablement surprise en faisant le calcul. Mon panier m'a coûté 45$ et si j'avais acheté des produits équivalents à l'épicerie, il m'en aurait coûté environ 40$. (Note : j'ai comparé, par exemple, mon 2 lbs de patates grelots à 2 lbs de patates grelots à l'épicerie, et non pas à un sac de 10 lbs de patates blanches en spécial, on s'entend). Mais la fraîcheur n'aurait pas été la même du tout à l'épicerie. Par exemple, les verdures sont cueillies le matin même et sont livrées avec leurs racines. Étant donné que j'habite seule, j'apprécie aussi le fait que les quantités ne sont pas astronomiques (2 lbs de patates, et non pas 10 lbs de patates, 2 pamplemousses et non pas un filet de +3 lbs). Je sais que je peux acheter de plus grandes quantités à l'épicerie à prix comparable mais si c'est pour en perdre la moitié, ça revient plus cher en bout de ligne et c'est du gaspillage. Vous comprendrez aussi  qu'acheter chez Lufa, c'est avant tout un choix politique, social ou environnemental, mais pas budgétaire.

Minnie est très intéressée par le contenu du panier !

Assez parlé ! Il contient quoi mon fameux panier Lufa cette semaine ?

1 laitue Boston (de bonne taille, avec les racines) : 2.50$
1 micropousses surprise, avec racines (cette semaine : radis) : 2.50$
1 chou vert 600g : 1.63$
1 verdure surprise 150g (4 gros plants de roquette mature, avec les racines) : 2.50$
1 concombre anglais : 2.50$
1 lb de tomates rouges coeur de boeuf bio : 4.50$
2 lbs de pommes de terre grelots jaunes et blanches : 4.00$
2 pamplemousses Rio (en spécial) : 2.50$
1 chocolatine aux pistaches (mmmmmm...) : 3.25$
170g de fromage féta au lait de brebis : 6.00$
200g boudin noir en pot (pas pu résister malgré le prix !) : 8.00$
3 grosses saucisses de porc tomate basilic (390g) : 5.85$

Total : 45.73$

Je tiens à mentionner que les verdures sont irréprochables. La Boston est bien dodue. Les micropousses viennent avec leur lit de terre (on coupe à mesure qu'on en a besoin), pour garder la fraîcheur. Vous pouvez même les faire pousser (ou repousser) si vous avez le pouce vert ! Les feuilles de roquette sont immenses (pensez gros pissenlit, et non pas petit mesclun), craquantes et bien poivrées. Moi qui adore la roquette... je suis aux anges !

Recettes prévues utilisant ces produits :

Salade verte, huile d'olive et balsamique (boston, roquette, micropousses)
Salade grecque (tomates, concombre, féta)
Tartinade de boudin noir (sur du pain maison !)
Curry de lentilles et de pommes de terre
Salade de chou à l'arachide
Chou sauté

Ya de quoi manger pas mal toute la semaine ! Je vais compléter avec quelques trucs que j'ai à la maison, mais je ne pense pas avoir besoin de retourner à l'épicerie cette semaine, sauf peut-être pour des bananes. Pas si mal au bout du compte !

mercredi 15 février 2017

Test de goût : Boulettes de poulet et mélange de grains IKEA

Cette semaine, je teste pour vous : les boulettes de poulet IKEA (à ne pas confondre avec "les boulettes IKEA") et le mélange de grains IKEA aux champignons sauvages !

Si vous êtes comme moi, vous ne pouvez pas vous empêcher d'aller fouiner dans les sections bouffe des différents magasins. Cette fois-ci, j'étais au IKEA et mon attention s'est tournée vers leur petit marché. Je n'ai habituellement pas le temps d'arrêter car j'ai toujours un million de choses à aller porter dans l'auto, mais cette fois-ci, je n'avais acheté que quelques trucs et je pouvais donc m'y promener. On va s'entendre : il n'y a pas grand chose dans ce marché. Des biscuits, quelques trucs surgelés, des noix, de la confiture, des brioches, de quoi se faire des boulettes IKEA à la maison. Mon attention s'est portée sur leurs boulettes au poulet (why not) et un mélange de grains aux champignons sauvages grano (mon genre). Comme je n'ai pas tellement envie de cuisiner ces temps-ci, je me suis dit que ça serait parfait pour mes soupers cette semaine.


Commençons d'abord par les grains. C'est un mélange de seigle, de blé, d'orge et d'avoine avec des champignons séchés (bolets, cèpes ou porcini, appelez-les comme vous voulez, c'est la même chose) et un mélange d'épices classique de base (ail, oignon, persil, sel, thym). Jusque là, belle surprise : pas d'ingrédients louches. On aime ça. Ensuite, et c'est très apprécié, le tout est précuit puis séché, donc il ne reste qu'à ajouter de l'eau bouillante, façon gruau instantané, et le tour est joué ! Ils recommandent de faire le sac entier (250g + 250ml d'eau + 10 minutes d'attente) pour 4 personnes. Si comme moi vous êtes seuls, vous allez trouver que 250g, ça se divise mauditement bien en 5 portions (bon ça c'est mon esprit mathématique asperger qui me dit de diviser ça en chiffres ronds...). Ceci dit, j'ai trouvé qu'une portion de 50g était amplement suffisante. Bon, maintenant qu'on sait que les ingrédients sont acceptables et que c'est facile à préparer, est-ce que c'est bon ? Disons que j'aime la texture. Ça rappelle le freekeh. Ou le farro. Ou "insérez un grain entier de votre choix ici qui reste un peu croquant sous la dent". Bref j'aime la texture. Niveau goût... ben je trouve que ça goûte le bouillon de poulet en poudre. Pas mauvais, mais pas de feux d'artifice non plus. Bref, ça dépanne facilement pour un soir de semaine. 3.49$ pour 250g


Maintenant les boulettes de poulet. Elles sont précuites, donc encore une fois, c'est facile à préparer. J'ai opté pour 3 minutes au micro-ondes, parce que je suis paresseuse, mais vous pourriez les faire au four ou à la poêle ou autrement (en brochettes sur le BBQ ? en soupe ?) Encore une fois, les ingrédients sont simples :  poulet, oignons, huile de canola, fécule de pomme de terre, épices. Bravo pour la liste courte, on aime ça ! Et maintenant, est-ce que c'est bon ? Bon je dois d'abord avouer que l'odeur et la saveur me rappelaient quelque chose que j'ai mangé quand j'étais enfant. J'hésite entre le poulet à l'ananas du buffet chinois ou les McCroquettes. Bref, dès que je les ai senties, j'ai eu envie de les manger avec une sauce sucrée, style sauce aux cerises VH ! Il faut aussi savoir que la viande de ces boulettes a été pulvérisée complètement sous forme de "pâte" (pensez à la texture des saucisses hotdog, des fishballs asiatiques ou encore des saucisses Charcuterie Parisienne). Moi c'est une texture que j'aime, un peu spongieuse, mais je suis pas mal certaine que ce n'est pas le cas de tout le monde. Aussi, les boulettes ont clairement été frites lors de la cuisson mais le gras reste en petite quantité et surtout en surface. Bref au final... ben je m'attendais à un peu plus de qualité au niveau de l'exécution du produit. Ce n'est pas de la grande cuisine, mais ça dépanne. Et je suis pas mal sûre que ça doit plaire aux enfants. Bref, pas mauvais, mais bof. 10.99$ pour 1 kg

Je me suis fait une portion de chaque avec des légumes vapeur (je vous ai dit : pas le goût de cuisiner !) et j'ai eu du mal à finir mon assiette. Je considère que j'ai eu un repas nourrissant qui m'a pris gros maximum 15 minutes à préparer. On ne peut pas dire que ce n'est pas pratique entk !

dimanche 12 février 2017

Guimauves de la St-Valentin

Facile à faire et toujours apprécié. Ne jetez pas les retailles ! Vous pouvez les découper et les tremper dans le chocolat. Ce sera moins joli mais tout aussi bon.


 9-12 coeurs

3 enveloppes de gélatine Knox
1/2 tasse d'eau
1 1/2 tasse de sucre
1 tasse de sirop de maïs clair
1/2 tasse d'eau
Une pincée de sel
1 cuillère à thé d'essence de vanille
Chocolat tempéré au goût
Bonbons de la St-Valentin au goût

Beurrer un grand pyrex 8x12 pouces ou plus grand. Réserver.

Dans le bol du batteur sur socle, saupoudrer la gélatine sur la 1/2 tasse d'eau. Réserver.

Préparer le sirop. Dans un chaudron, mettre le sucre, le sirop de maïs, l'eau et la pincée de sel. Cuire à feu moyen jusqu'à ce que le sucre soit dissous. Monter le feu à élevé et amener le mélange de sucre à 240°F.

Démarrer le batteur sur socle muni du fouet à basse vitesse. Verser le sirop en filet sur le mélange de gélatine. Mettre à haute vitesse et battre 15 minutes. Incorporer la vanille.

Verser la guimauve dans le pyrex. Étaler la masse avec les mains bien beurrées (sinon ça colle aux doigts). Laisser reposer toute une nuit non couvert à température pièce.

Le lendemain, détacher la guimauve des bords à l'aide d'un couteau et renverser sur un papier ciré beurré. Couper la guimauves en coeurs à l'aide d'un emporte-pièce beurré. Rebeurrer l'emporte-pièce à toutes les deux découpes. Tremper chaque coeur à moitié de le chocolat tempéré puis rouler dans les bonbons.

Conserver à température ambiante.

mercredi 8 février 2017

Casserole mexicaine

Inspirée de cette recette chez Damn Delicious.

6 portions

1 cuillère à soupe d'huile d'olive
2 gousses d'ail hachées finement
1 oignon haché finement
1 poivron vert haché finement
1 poivron rouge haché finement
1 boîte de haricots noirs, rincés et égouttés
1 boîte de maïs en grains
1 cuillère à thé de poudre de chili
1/2 cuillère à thé de cumin
Sel et poivre au goût
Jalapenos tranchés marinés, au goût (facultatif)
1/4 tasse de coriandre fraîche ciselée
1 boîte de haricots refrits Old El Paso
1 1/2 tasse de sauce à enchilada*
1 1/2 tasse de fromage râpé texmex

*Je n'ai pas trouvé de sauce à enchilada à l'épicerie. Je l'ai donc fait moi-même.

Sauce à enchilada maison :

30g de piments séchés guajillos, la tige retirée et épépinés
15g de piments séchés anchos, la tige retirée et épépinés
1 1/2 tasse d'eau
1 petit bâton de cannelle
1 cuillère à thé d'oignons séchés
1/4 cuillère à thé de poudre d'ail
1 cuillère à soupe de pâte de tomate
1/4 cuillère à thé d'origan
1/4 cuillère à thé de paprika fumé
1/8 cuillère à thé de cumin
1/2 cuillère à thé de sel
1 cuillère à thé de sucre
Eau additionnelle selon les besoins

Si vous faites la sauce à enchilada, commencez par griller à sec les piments quelques secondes de chaque côté dans une poêle bien chaude. Mettre dans un chaudron et ajouter l'eau, le bâton de cannelle et les oignons séchés. Couvrir, porter à ébullition puis mijoter à feu doux pendant 30 minutes. Laisser refroidir quelques minutes, retirer le bâton de cannelle puis réduire en purée avec le reste des ingrédients. Allonger avec de l'eau si nécessaire pour obtenir le texture désirée. Remettre à chauffer quelques minutes. Réserver.

Faire revenir l'oignon, l'ail et les poivrons dans l'huile. Ajouter les haricots, le maïs et les épices et cuire quelques minutes de plus. Saler, poivrer et incorporer les jalapenos et la coriandre. Bien mélanger et réserver.

Dans un grand pyrex 9x13 pouces, étaler d'abord les haricots refrits. Ajouter ensuite le mélange de légumes et terminer en versant la sauce à enchilada sur le mélange. S'assurer qu'il y a de la sauce sur toute la surface. Saupoudrer de fromage râpé.

Cuire au four à 375°F pendant 20-25 minutes ou jusqu'à ce que le fromage soit gratiné.

Servir avec des nachos, des tortillas ou du riz. Se réchauffe très bien les jours suivants en lunch.

lundi 30 janvier 2017

Poulet Sagwala (Poulet indien aux épinards)

Je me souviens avoir découvert ce plat dans un resto indien alors que j'étais au début de la vingtaine. J'avais adoré. Par la suite, j'ai découvert que je préférais la version au fromage (Saag paneer) mais reste que la version poulet est plus simple à faire, surtout si vous n'avez pas de paneer sous la main et que l'idée d'en faire vous exaspère autant que moi (90g de paneer pour 1 litre de lait... c'est pas un gros rendement !). Bref, voici un plat somme toute assez simple qui fait des super lunchs. Ça vient de mon livre The Curry Secret, le meilleur livre de recettes indiennes que je possède. Si jamais vous l'achetez, je vous jure qu'il n'a l'air de rien. Il est minuscule, sans images, imprimé sur du papier de basse qualité. Mais les recettes sont impeccables et goûtent la même chose qu'au resto !


4 portions

2 cuillères à soupe d'huile de canola, séparées
1 lb de poitrine de poulet en gros dés
2 tasses de base de curry
300g d'épinards surgelés hachés
1/2 cuillère à thé de piment fort indien (au goût)
1 1/2 cuillère à thé de garam masala
Sel au goût

Faire cuire le poulet dans la moitié de l'huile jusqu'à doré. Réserver.

Dans un grand chaudron, chauffer l'autre moitié de l'huile avec la base de curry et les épinards. Réduire en purée. Porter à ébullition et laisser réduire 10-15 minutes, jusqu'à ce que la sauce épaississe. Ajouter le poulet, le piment et le garam masala. Bien mélanger et cuire environ 5-10 minutes de plus. Saler au goût.

Servir avec du riz basmati ou un pain naan.

mercredi 18 janvier 2017

Riz frit au kimchi, aux oeufs et au poulet

Bon, maintenant que j'ai deux pots de kimchi au frigo, il faut les utiliser ! Cette fois-ci j'ai décidé d'y aller avec un plat "touski". Vous pouvez modifier cette recette comme bon vous semble en utilisant du tofu, des crevettes ou autre protéine au choix et en ajoutant des légumes selon vos goûts (carottes, bok choy, épinards, fèves germées, champignons, etc. !). Les ingrédients les plus importants selon moi ici sont le riz, l'huile de sésame, le kimchi et les oeufs. Le reste est très négociable !


2 portions

1 cuillère à thé d'huile de canola
1 cuillère à thé d'huile de sésame
1 tasse de riz cuit de la veille
2 oignons verts hachés
2 oeufs
3/4 tasse de kimchi
1/2 tasse de poulet cuit haché
1 cuillère à thé de sauce soya
Pour garnir : sauce hoisin et gochujang (ou sriracha)

Faire revenir le riz et les oignons verts dans l'huile quelque minutes. Libérer un espace dans la poêle et y casser les oeufs. Lorsque les oeufs commencent à prendre, les brasser puis les incorporer au riz. Ajouter ensuite le kimchi, le poulet et la sauce soya. Bien mélanger et cuire jusqu'à ce que le tout soit bien chaud.

Si désiré, servir avec de la sauce hoisin et de la sauce gochujang.

lundi 16 janvier 2017

Scaccia (Pain-lasagne)

Imaginez un pain roulé farci avec de la sauce tomate-basilic et du fromage, mais pour lequel on a utilisé de la semoule durum (semoule de blé utilisée pour confectionner des pâtes) au lieu de la farine. Eh bien c'est exactement ce qu'est un scaccia ! C'est comme des étages de pizza margherita empilés les uns sur les autres. C'est tout simplement délicieux et somme toute très facile à faire. C'est parfait pour les repas communautaires ou comme lunch léger avec une soupe ou une salade.


8-12 portions

1/4 cuillère à thé de sucre
1/4 cuillère à thé de levure rapide
1/2 tasse + 2 cuillères à soupe d'eau tiède
2 tasses de semoule durum
2 cuillères à soupe d'huile d'olive, séparées
1/2 cuillère à thé de sel
Farine régulière pour rouler la pâte
2 tasses de tomates entières en boîte, réduites en purée (à l'italienne pour moi)
1 gousse d'ail hachée finement
1/2 tasse de basilic frais, haché grossièrement
Poivre du moulin, sel
325g de fromage caciocavallo ou provolone en tranches minces

Dans le bol du batteur sur socle, mélanger le sucre, la levure et l'eau. Laisser reposer environ 10 minutes, jusqu'à ce que ça mousse.

Ajouter 1 cuillère à soupe d'huile d'olive, la semoule et le sel. Mélanger jusqu'à l'obtention d'une pâte. À l'aide du crochet, pétrir environ 8 minutes. Déposer dans un bol, couvrir et laisser lever dans un endroit chaud environ 2 heures, jusqu'à ce que la pâte ait doublé de volume.

Pendant ce temps, préparer la sauce tomate. Réduire en purée les tomates. Réserver. Faire revenir l'ail dans 1 cuillère à soupe d'huile d'olive environ 2 minutes. Ajouter les tomates en purée et bien mélanger. Laisser réduire environ 10 minutes, ou jusqu'à ce que la consistance désirée soit atteinte. Retirer du feu, ajouter le basilic, saler et poivrer. Réserver.

Chemiser un moule à pain 9x5 pouces avec un papier parchemin de manière à ce que celui-ci dépasse un peu de chaque côté. Réserver. Préchauffer le four à 450°F.

Sur une surface farinée, abaisser la pâte en un grand rectangle de 26 x 18 pouces à environ 1/16 pouce d'épaisseur. Étaler la moitié de la sauce tomate au centre de la pâte (environ sur les 3/5 de la surface en laissant 1/5 sans sauce à gauche et à droite) puis placer la moitié du fromage sur la sauce. Replier les côtés gauche et droit vers le centre en les faisant se chevaucher sur environ 1 pouce. Répéter avec le reste de la sauce et du fromage puis replier encore une fois les côtés gauche et droit, cette fois comme on plie une lettre. Replier ensuite le bas sur le haut puis déposer dans le moule. (Voir ce blog pour un visuel du pliage) Cuire au centre du four pendant 60 minutes ou jusqu'à ce que le dessus soit doré et les coins noircis.

Sortir du four et inverser sur une grille. Laisser tiédir 10 minutes avant de couper en tranches. Servir tiède.