samedi 20 décembre 2014

Écrasé de lentilles au tahini et au cumin d'Ottolenghi

Comme source de protéines pour mon buffet Ottolenghi, j'ai opté pour cette purée de lentilles au tahini, parce que n'importe quoi avec du tahini, c'est juste trop bon ! C'est un plat que vous pouvez servir en entrée, en repas ou en collation.


 4 portions

200g de lentilles du Puy
30g de beurre
2 cuillères à soupe d'huile d'olive
3 gousses d'ail hachées
1 cuillère à thé de cumin
330g de tomates en dés de 1cm
25g de coriandre hachée
60g de tahini
2 cuillères à soupe de jus de citron
Sel et poivre
70ml d'eau
25g d'oignon rouge tranché finement
Une pincée de paprika
2 oeufs durs

Cuire les lentilles dans l'eau bouillante environ 20 minutes ou jusqu'à ce qu'elles soient tendres. Égoutter et réserver.

Fondre le beurre dans l'huile dans un chaudron à feu moyen-vif. Ajouter l'ail et le cumin et cuire environ 1 minute. Ajouter les tomates, les 4/5 de la coriandre et les lentilles cuites. Cuire quelques minutes puis ajouter le jus de citron, le tahini, l'eau, du sel et du poivre. Cuire à feu moyen environ 5 minutes jusqu'à épaississement. À l'aide d'un pile-patate, réduire en purée grossière en laissant une partie des lentilles entières. On obtient une texture de gruau.

Mettre les lentilles dans un plat de service. Saupoudrer de paprika, d'oignon rouge et du reste de la coriandre. Servir tiède avec des oeufs durs en quartiers et des pitas.

jeudi 18 décembre 2014

Riz au safran, aux canneberges et aux pistaches d'Ottolenghi

Quand on achète un livre de recettes, on ne s'attend pas à ce que nos réalisations ressemblent aux photos du livre. Mais dans le cas des recettes d'Ottolenghi, les recettes ont l'exact même look dans notre cuisine que sur ses photos ! Non seulement ça, mais ce riz est ultra savoureux. Je dois avouer que jusqu'à présent, les recettes d'Ottolenghi à base de riz m'ont grandement impressionnée, possiblement car personnellement, je ne fais que du riz à rien, alors quand on me présente des plats de riz faciles à réaliser mais impressionnants au goût, je suis subjuguée.

Cette année, je me suis acheté du safran car je n'en avais jamais eu et qu'il fallait bien que j'essaie ! Honnêtement je trouve que le rapport goût/prix ne vaut pas la peine. Le safran a bien peu de goût, surtout lorsqu'il est mélangé à d'autres ingrédients plus goûteux. Ne vous privez donc pas de faire cette recette si vous n'avez pas de safran. Vous n'aurez simplement pas le contraste de couleur entre le riz blanc et le riz jaune.


 4 portions

20g de beurre
180g de riz basmati
280ml d'eau bouillante
1/2 cuillère à thé de safran trempé dans 1 1/2 cuillère à soupe d'eau bouillante
40g de canneberges séchées
15g d'aneth frais haché
10g d'estragon frais haché
30g de pistaches légèrement rôties, hachées
Sel et poivre

Fondre le beurre et y mélanger le riz jusqu'à ce que celui-ci soit entièrement recouvert de beurre. Ajouter l'eau bouillante, du sel et du poivre. Mélanger puis couvrir. Cuire à feu très doux pendant 15 minutes sans soulever le couvercle.

Retirer le riz du feu sans le mélanger. Verser l'eau de trempage du safran (sans le safran) sur environ 1/4 du riz. Couvrir d'une serviette propre puis remettre le couvercle sur le chaudron. Laisser reposer 5-10 minutes.

Mettre la partie blanche du riz dans un grand bol. Ajouter les canneberges, les herbes et les pistaches. Bien mélanger.

Dans le chaudron, brasser le riz safrané. L'ajouter au bol de riz et mélanger délicatement pour éviter de tacher le riz blanc. On veut conserver le contraste de couleur entre les deux riz. Ajuster l'assaisonnement.

Servir chaud ou température pièce garni de pistaches hachées.

mardi 16 décembre 2014

Salade d'oranges et de dattes d'Ottolenghi

Tout était bon dans mon buffet Ottolenghi, mais la recette qui a volé la vedette et de loin, c'est cette salade. Habituellement, je ne suis pas attirée par les recettes sans photo dans un livre, mais quand j'ai lu "orange et datte" dans le titre, j'ai été lire le reste des ingrédients et c'est alors que j'ai vu "fleur d'oranger". Il n'en fallait pas plus pour que je décide d'essayer cette recette. Et ce fut un très grand succès ! Je ne saurais assez bien vous décrire les saveurs et les textures présentes dans cette salade car le tout est nettement plus grand que la somme de ses parties. Vous devrez l'essayer vous-mêmes. Mais le moelleux des dattes imbibé de fleur d'oranger devrait être assez pour vous faire rêver.


4 portions

Salade :

1 kg d'oranges
9 dattes Medjool, dénoyautées et coupées en quatre
120g de radis tranchés très finement
30g d'oignon rouge en tranches très minces
3 tasses de roquette
15g de coriandre fraîche hachée
15g de persil plat frais haché
15g de menthe marocaine hachée

Vinaigrette :

2 cuillères à soupe de jus de citron
1 gousse d'ail hachée
1 cuillère à thé d'eau de fleur d'oranger
1/2 cuillère à thé de cannelle
2 cuillères à thé de graines de fenouil
3 cuillères à soupe d'huile d'olive
Sel et poivre

Fouetter ensemble les ingrédients de la vinaigrette. Réserver.

Note : J'ai goûté la vinaigrette toute seule et honnêtement, elle n'était pas très bonne. C'est seulement mélangée aux ingrédients de la salade qu'elle devient délicieuse.

Peler les oranges à vif en prenant soin de retirer toute la peau et le blanc. Couper en tranches de 5mm environ (1/4 pouce).

Dans un grand bol, mélanger les ingrédients de la salade. Verser la vinaigrette et bien mélanger. Servir imméditatement.

Note :  Pour plus de saveur, mélanger tous les ingrédients de la salade sauf la roquette quelques heures à l'avance. Inclure la roquette à la dernière minute, au moment de servir.

dimanche 14 décembre 2014

Gâteau aux clémentines et aux amandes imbibé de sirop d'Ottolenghi

J'ai reçu à la maison une amie d'enfance et comme on est fan d'Ottolenghi et de bouffe végétarienne toutes les deux, j'ai décidé de préparer un buffet Ottolenghi ! Ça faisait longtemps que je zieutais ses desserts et j'ai opté pour celui-ci, puisqu'il est de saison.

Ce gâteau est très simple à réaliser et l'ajout de sirop le rend goûteux et bien moelleux. Je le verrais bien servi avec une petite crème fouettée ou une cuillerée de mascarpone aux agrumes.


8 portions

75g de beurre demi-sel
150g + 40g de sucre
Le zeste et le jus de 2 clémentines
Le zeste de le jus d'un demi citron
140g de poudre d'amandes
3 oeufs
50g de farine

Au batteur sur socle, crémer le beurre avec 150g de sucre et les zestes. Ne pas trop mélanger. Ajouter la moitié de la poudre d'amandes puis les oeufs, un à la fois, en battant entre chaque addition. Racler le bol si nécessaire. Ajouter le reste de la poudre d'amandes puis la farine.

Verser dans un moule rond de 8 pouces chemisé d'un ciré ou d'un parchemin. Cuire au four à 350°F pendant 45 minutes ou jusqu'à ce qu'on cure-dent inséré au centre du gâteau ressorte presque sec.

10 minutes avant la fin de la cuisson du gâteau, préparer le sirop. Mélanger 40g de sucre avec le jus des clémentines et du demi citron. Porter à ébullition. Retirer du feu dès que l'ébullition est atteinte.

Dès que le gâteau sort du four, le badigeonner avec le sirop. S'assurer de bien utiliser tout le sirop.

Refroidir complètement avant de démouler.

mercredi 10 décembre 2014

Salade de kale à la courge butternut et au poulet

Voici une super salade repas colorée et vitaminée, en plus d'être franchement délicieuse. Vous pourriez y ajouter des morceaux de pommes, des canneberges séchées, des noix, des graines et elle n'en serait que meilleure !



3-4 portions

1 petite courge butternut pelée, en dés de 1 cm
Huile d'olive
5 grandes feuilles de kale, la veine retirée, hachées
1 cuillère à soupe d'huile
1/2 pomme grenade, égrainée
4 tranches de bacon cuites, hachées
75g de féta, émietté
300g de poitrine de poulet, en cubes
1/2 cuillère à thé de poudre de curry
1/2 tasse d'orge perlé

Vinaigrette :

2 cuillères à soupe de sirop d'érable
1 cuillère à soupe de moutarde de Dijon
1 cuillère à soupe de vinaigre de riz
2 cuillères à soupe d'huile d'olive
Sel et poivre

Fouetter ensemble les ingrédients de la vinaigrette. Réserver.

Étaler la courge sur une plaque chemisée d'un parchemin. Huiler, saler et poivrer. Cuire à 400°F pendant 15 minutes. La courge devrait être tendre mais encore bien se tenir. Tiédir.

Dans un grand bol, mélanger le kale avec la cuillère à soupe d'huile. Laisser reposer quelques minutes

Pendant ce temps, cuire le poulet avec du sel et du poivre jusqu'à doré. Ajouter le curry et bien mélanger. Tiédir.

Pendant ce temps, porter un petit chaudron d'eau à ébullition. Y jeter l'orge et cuire environ 20 minutes, jusqu'à tendreté. Égoutter, rincer à l'eau froide. Réserver.

Au kale, ajouter la courge, le poulet, le féta, le bacon, grenade et l'orge. Verser la vinaigrette dans la salade et bien mélanger. Servir tiède.

dimanche 7 décembre 2014

Torte caprese

Étant invitée à un souper italien, j'ai tout de suite dit que je voulais faire le dessert. La règle ? Pas de tiramisu. Excellent, ce n'est pas ce que je voulais faire ! J'ai déjà goûté la torte caprese chez Bottega et j'avais adoré (comme si faire la meilleure pizza en ville n'était pas suffisant, ils font en plus des super desserts...). J'ai donc voulu recréer ce gâteau sans farine bourré de chocolat et de poudre d'amande. Pour être sûre de mon coup, j'ai opté pour la version de Nigella. J'ai remplacé la liqueur d'anis par de la liqueur d'orange, sachant que certains invités n'étaient pas fan du tout de l'anis.

Résultat : un gâteau trop facile à faire, bien dense, limite mi-cuit et tout simplement délicieux. En plus il est sans gluten, avis aux intéressés !

J'ai douté de la cuisson quand je l'ai sorti du four après 45 minutes. Je l'ai donc remis 10 minutes puis j'ai pris la température au centre. J'ai obtenu 84°C et la cuisson du gâteau était parfaite.

12-16 portions

200g de sucre
210g de beurre demi-sel fondu et tiédi
5 oeufs, blancs et jaunes séparés
Une pincée de sel
200g de chocolat noir fondu
250g de poudre d'amande
2 cuillères à soupe de Grand Marnier (ou de liqueur d'anis)

Monter les blancs d'oeuf en neige ferme avec la pincée de sel. Réserver.

Battre le beurre avec le sucre jusqu'à ce qu'ils pâlisse. Incorporer les jaunes d'oeufs un à la fois. Ajouter le chocolat fondu, la poudre d'amande et le Grand Marnier.

À la main, plier les blancs d'oeufs dans le mélange.

Verser dans un moule rond de 9 pouces chemisé d'un ciré ou d'un parchemin (j'ai utilisé un moule à fond amovible). Ne pas utiliser un moule de 8 pouces car le gâteau serait trop épais et aurait de la difficulté à cuire.

Cuire au four à 350°F pendant 45 minutes à 1 heure.

Tiédir avant de démouler. Renverser dans une assiette et saupoudrer de sucre en poudre avant de servir.

dimanche 30 novembre 2014

Boeuf rendang

Le boeuf rendang est un classique de la cuisine indonésienne. Non seulement ça, mais il a été voté meilleur plat... au MONDE ! Bon, n'étant pas fan de boeuf en partant, et détestant particulièrement la palette, je n'avais jamais essayé de cuisiner ce plat mais j'étais très curieuse. Quoi de mieux qu'un souper indonésien avec des amis pour essayer la recette ? Comme ça, si je n'aime pas le goût de boeuf, il y a fort à parier que les autres apprécieront et le plat ne sera pas perdu.

Pour réaliser ma recette, je me suis inspirée de différents blogues et livres. J'ai conservé les ingrédients qui apparaissaient le plus souvent et certains que je trouvaient intéressants. Malgré que le boeuf est supposé resté en cubes dans cette recette, le mien s'est retrouvé complètement effiloché à force de brasser. Remarquez, ce n'est pas plus mal et personne ne s'en est plaint ! Au final, j'ai beaucoup aimé ce plat. Je n'y trouvais pas le goût de boeuf que je n'aime pas habituellement. Comme quoi un plat bien apprêté fait toute la différence ! Bon, prochaine étape : apprécier le foie, lol :)

Ceci dit, je ne serais pas prête à dire que c'est le meilleur plat que j'ai mangé à vie. Mais il a été fort apprécié des convives et je crois qu'il n'est rien resté ou à peu près. D'ailleurs je n'ai pensé à faire une photo qu'à la fin du repas, alors voyez par vous-mêmes !


4-6 portions

Pour la pâte de curry :

4 échalotes hachées
1 pouce de gingembre pelé, haché
1 tige de citronnelle, le coeur seulement, haché
4 gousses d'ail pelées, hachées
1 jalapeno haché (ou 4 piments oiseaux)
1 cuillère à thé de curcuma
2 cuillère à soupe de noix de coco râpée non sucrée, grillée
2 cuillères à soupe d'eau

Pour le curry :

1 cuillère à soupe d'huile
800g de palette de boeuf dégraissée, en cubes
1 bâton de cannelle
3 clous de girofle
3 anis étoilé
1 cuillère à thé de graines de coriandre, grillées, moulues
2 feuilles de lime kaffir
3 cuillères à soupe de tamarin
2 cuillères à soupe de kecap manis (ou sauce soya)
1 tige de citronnelle, les couches extérieures enlevées, écrasée avec le dos d'un couteau
2 boîtes de lait de coco (2x400ml)

Note : Pour griller la noix de coco, la déposer dans une poêle en inox et chauffer à feu moyen-élevé en brassant souvent, jusqu'à bien doré. Surveiller constamment la poêle car ça grille vite et brûle facilement !

Au robot culinaire, réduire en purée l'ensemble des ingrédients de la pâte.

Dans un chaudron, chauffer l'huile avec la pâte de curry, la cannelle, les anis étoilés et les clous de girofle pendant environ 5 minutes.

Incorporer le reste des ingrédients, bien mélanger et couvrir. Porter à ébullition à feu élevé puis mijoter à couvert à feu doux pendant environ 1 heure. Retirer le couvercle et mijoter en brassant une fois de temps en temps, jusqu'à ce que le liquide soit presque tout évaporé et soit bien foncé. Vers la fin de la cuisson, une bonne quantité de gras se séparera de la sauce (environ 1/2 tasse). Retirer ce gras.

À la fin de la cuisson, retirer le bâton de citronnelle, le bâton de cannelle, les anis étoilés, les feuilles de lime kaffir et les clous de girofle (si vous les trouvez !). Rectifier l'assaisonnement (j'ai ajouté 2 cuillères à soupe de sambal oelek car ça manquait de piquant et un peu de poivre).

Pour servir, décorer avec de la noix de coco grillée supplémentaire et des oignons verts hachés. Servir avec du riz et des légumes verts.

samedi 29 novembre 2014

Sans gluten au quotidien de Modus Vivendi

Modus Vivendi a sorti récemment un livre intitulé Sans gluten au quotidien. La diète sans gluten est pour plusieurs une mode ou un choix et pour certains une nécessité. Pour ma part, je n'ai aucune restriction alimentaire mais je me plais à tester des recettes alternatives provenant de différents modes alimentaires puisque j'aime la variété. Que ce soit le sans gluten, le paléo, le vegan ou le raw food, je crois que toutes les perspectives alimentaires sont intéressantes, mais je n'ai nullement l'intention de m'atteler à une en particulier.

J'ai donc feuilleté ce nouveau livre d'un bout à l'autre à plusieurs reprises et voici ce que j'en ai retenu.


J'AIME l'introduction où le gluten n'est pas démonisé mais est plutôt présenté de façon claire et objective.

J'AIME la présentation et le design graphique. Visuellement, ce livre est très beau. De plus, c'est un livre grand format. On a l'impression de plonger littéralement dans les photos.

J'AIME le fait que les auteures présentent des recettes grand public. On y retrouve notamment pain de viande, brownies, pâté au poulet, tarte aux pommes, etc. Ce sont réellement des recettes de tous les jours, tel que décrit par le titre du livre.

JE N'AIME PAS le manque de recherche au niveau des recettes. La très grande majorité des recettes remplace uniquement la farine régulière par de la farine sans gluten du commerce. En tant que cuisinière expérimentée, j'aurais voulu connaître des ingrédients alternatifs à la farine (ex. croûte de pizza au chou-fleur - qu'on ne retrouve pas dans le livre). J'aurais voulu savoir comment remplacer le gluten par d'autres ingrédients réguliers sans acheter les produits sans gluten du commerce.

JE N'AIME PAS le fait que les auteures ne disent pas où se procurer les ingrédients spéciaux tels que la gomme de xanthane. Puisque leur livre s'adresse à des cuisiniers plutôt débutants, il y a fort à parier qu'ils ne sauront pas quel endroit visiter.

JE N'AIME PAS (et là c'est bien personnel) le fait que les recettes sont très basiques. Ce n'est pas le genre de recettes qui m'accrochent. Aucune des recettes ne m'a fait dire : "Wow faut que j'essaie ça !" et c'est la raison pour laquelle mon billet n'est pas accompagné d'une recette. Pour moi, ça manque cruellement d'originalité, d'exotisme et d'épices. Mais je conçois très bien que les recettes choisies représentent des coups de coeur populaires auprès de la majorité des gens et que cela fait probablement partie du concept du livre en soi.

EST-CE QUE JE RECOMMANDE ? Seulement pour les cuisiniers très débutants, du genre votre jeune nièce de 15 ans qui a décidé de manger sans gluten. Ceux qui ont le moindrement un peu d'expérience ont probablement déjà compris qu'ils peuvent utiliser de la farine sans gluten et des pâtes sans gluten dans leurs recettes habituelles.