samedi 8 novembre 2008

Rugelach canneberges-chocolat et dattes-pâte d'amande

Venons-en aux faits : je ne peux pas me passer de mon blog. Après une seule semaine de pause, j'ai déjà le goût de revenir. Et puis après une semaine à ne manger pratiquement rien (c'est ma façon de réagir quand je suis triste...), j'ai eu un regain d'énergie à la cuisine. Malheureusement, ce regain d'énergie ne s'est pas transféré au lavage de vaisselle, alors je vous laisse simplement imaginer l'état de ma cuisine...

J'ai vu cette recette chez Jasmine la semaine dernière, et ça m'a plu. Mieux encore : j'avais tout ce qu'il fallait pour les réaliser ! J'ai décidé de décliner la chose en deux saveurs, et la combinaison pâte d'amande et dattes m'a particulièrement plu. Je ne vous dirai même pas combien j'en ai mangé depuis qu'ils sont sortis du four, car j'ai trop honte !!!

La plus grande surprise dans cette histoire : la pâte !!!! Elle est hyper feuilletée. Je n'en reviens tout simplement pas. D'abord, je ne savais pas que j'allais obtenir une pâte feuilletée. Et ensuite, je suis sûre que je n'aurais jamais réussi à faire une telle pâte de façon volontaire. On voit bien les couches d'air dans la pâte qui se détachent en feuillets quand on mord dedans. Superbe !! (Remercions nos amis le beurre et le fromage à la crème pour avoir donné cette si belle texture)

Le seul bémol : la garniture coule partout à la cuisson ! En fait, ça dépend de la garniture que vous utilisez. La confiture et le chocolat de ma garniture aux canneberges ont littéralement fait une flaque autour des pâtisseries durant la cuisson. Pour le mélange dattes et pâte d'amande, les dégâts ont été plutôt limités, seul le miel a coulé un peu. Bref, si vous ne voulez pas de gâchis, évitez les ingrédients coulants ! Par contre, le fait que la garniture s'étale ne change absolument rien à l'excellent goût de ces petites douceurs.

16 portions

Pâte :

115g de fromage à la crème
1/2 tasse de beurre non salé froid
1 tasse de farine
1/4 c. thé de sel

Garniture canneberges-chocolat :

1/3 tasse de confiture de fraises
1 c. soupe de sucre
3 c. soupe de canneberges séchées
60g de chocolat noir haché
2 c. soupe de noix de grenoble hachées

Garniture dattes-pâte d'amande :

1 c. thé d'eau de fleur d'oranger (environ)
1 c. soupe de miel (environ)
3 c. soupe de dattes séchées
60g de pâte d'amande hachée
2 c. soupe de noix de grenoble hachées

Dans un grand bol, mélanger la farine et le sel. Ajouter le beurre en petits carrés et le fromage à la crème. Mélanger avec un coupe pâte jusqu'à l'obtention d'un mélange grumeleux. Façonner deux boules, les emballer dans un cellophane et réfrigérer 2 heures.

Sortir la pâte du frigo 10 minutes avant de la travailler. Rouler chaque boule en cercle d'environ 10-12 pouces de diamètre.

Sur le premier cercle, badigeonner la confiture. Saupoudrer du sucre puis parsemer de canneberges, de chocolat et de noix. Il est plus facile de façonner les rugelach si on laisse un petit espace libre tout le tour du cercle et si on ne mets pas de garniture au milieu (disposer la garniture en "couronne").

Sur le deuxième cercle, badigeonner d'eau de fleur d'oranger puis de miel. Parsermer de dattes, de pâte d'amande et de noix. Il est plus facile de façonner les rugelach si on laisse un petit espace libre tout le tour du cercle et si on ne mets pas de garniture au milieu (disposer la garniture en "couronne").

Couper chaque cercle en 8 pointes, puis rouler chaque pointe de l'extérieur vers le centre. Déposer sur une plaque recouverte d'un papier parchemin et cuire au four à 350°F pendant environ 25 minutes. Laisser refroidir.

5 commentaires:

  1. l'aime bien l'idée du mélange pâte d'amande et dattes...cette recette me tente beaucoup que je l'ai vu la semaine dernière sur diffénts blogs mais j'ai peur de tout dévoré seule...hihihi

    Bonne semaine Katia :)

    RépondreSupprimer
  2. Ils sont gourmand à souhait tes rugelach...c'est une recette que je vais définitivment refaire:)
    Bon retour dans ta cuisine...

    RépondreSupprimer
  3. Qu'est-ce que je vois là!? Déjà de retour! Je le savais, tu ne pouvais pas résister.

    Moi aussi, la garniture a coulé un peu lors de la cuisson mais l'important, c'est qu'il en est resté beaucoup en dedans!

    La pâte aussi m'a beaucoup surprise. Sa texture est unique et son goût trop bon, on en mangerait sans arrêt!

    RépondreSupprimer
  4. Oh la la, j'ai un peu peur de faire des choses aussi gourmandes, elles seront dévorées en un rien de temps et nous souffrirons encore du complexe de culpabilité!

    RépondreSupprimer
  5. Ma chère Diane, tu peux toujours faire une demi recette ou inviter des amis pour partager ! Hihihi ! :) Moi je me suis contentée de tout dévorer... au diable la culpabilité !

    RépondreSupprimer