dimanche 14 mars 2010

Risotto parmesan et épinards

Ce mois-ci, les Daring Cooks nous proposent de faire un risotto ! Ça faisait longtemps que je voulais faire un bon risotto. J'ai fait une tentative il y a quelques années et le résultat avait été catastrophique. Au lieu d'être bien coulant, mon risotto était sec... il avait juste l'air d'un riz ordinaire ! Suite à cet échec, j'en ai conclut que je n'aimais peut-être tout simplement pas le risotto. En décembre dernier, j'ai eu l'occasion de goûter un bon risotto dans un restaurant italien. Ouh-la ! Rien à voir avec celui que j'avais fait ! J'ai donc retenté l'expérience quelques semaines avant l'annonce des Daring Cooks. Ce fut réussi ! Je n'en ai pas parlé sur mon blog car j'étais affamée et je n'avais pas pris le temps de faire de photos.

Cette fois-ci, voyez le résultat de vous-mêmes. Bien crémeux, bien goûteux, un délice !

Le truc pour un bon risotto, et c'est rare que je dis ça, c'est de SUIVRE LES INSTRUCTIONS. Habituellement, quand je suis les instructions d'une recette, je rate à tout coup. Mais avec le risotto, omettez quelque chose et vous avez beaucoup de chances de rater. Une chose qui n'est pas négociable : le bouillon doit être CHAUD (première grave erreur que j'avais fait lors de mon premier risotto : j'avais pris du bouillon froid). Aussi, il faut ajouter autant de bouillon que nécessaire, peut-être même plus que dans la recette originale (si vous êtes à court de bouillon, prenez de l'eau pour finir le risotto, ce n'est pas la fin du monde). Surtout, évitez de laisser un risotto qui a soif sur le feu, il perdrait sa belle texture. Ensuite, utilisez des ingrédients de qualité (le bon type de riz, pas de parmesan Kraft, etc.). Ça fait toute la différence.

6-8 portions

60 mL d'huile d'olive
1 petit oignon haché
400g de riz arborio
60 mL de vin blanc
1 L de bouillon de poulet maison, chaud
Parmesan râpé en bonne quantité (au goût)
Épinards frais au goût
100g de beurre en cubes

Faire revenir l'oignon dans l'huile. Ajouter le riz et mélanger pendant quelques minutes pour bien l'enrober d'huile. Déglacer avec le vin.

À feu moyen, ajouter une louche de bouillon et mélanger jusqu'à ce qu'il soit absorbé. Répéter jusqu'à ce que le riz soit cuit, crémeux et coulant. Ajouter le beurre, le parmesan et les épinards. Ajouter une dernière dose de bouillon. Bien mélanger. Servir immédiatement.

4 commentaires:

  1. Merci !! Toujours voulu essayer un risotto, mais un peu craintive du résultat !

    Dis-moi, combien de temps environ quand tu verses une louche de bouillon pour qu'il soit absorbé ?

    RépondreSupprimer
  2. Vegekat,

    Le temps d'absorption dépend de plusieurs paramètres (température du risotto, température du bouillon, degré de saturation du riz, quantité de liquide dans ta louche, taille de ton chaudron, quantité de riz) alors je ne pourrais pas dire. Ce n'est pas tellement le temps qui importe mais plutôt le fait que le bouillon soit absorbé.

    J'espère que tu tenteras l'expérience du risotto ! C'est plutôt bon quand c'est réussi :)

    RépondreSupprimer
  3. Ouais! j'avais déjà essayé aussi. Avec le même résultat que toi. Serait-ce de famille?

    Bon je vais peut-être me réessayer...un jour.

    Bye xxx

    RépondreSupprimer
  4. Moi je triche et je démarre toujours mon risotto au presto, question de gagner une petite longueur d'avance. Comme il s'agit d'un de nos classiques de soirs de semaine "il n'y a rien au frigo et on n'a pas envie de passer à l'épicerie", le raccourci est apprécié.

    Voir la recette sur http://www.finecooking.com/recipes/risotto_under_pressure.aspx

    Je suis d'accord avec toi, la qualité des ingrédients est primordiale. Mais à défaut de bouillon maison, celui de poulet bio de Pacific Foods, en carton, fait très bien l'affaire (C'est à peu près le seul bouillon commercial que la snob de bouillon en moi tolère). J'ajoute aussi plein de champignons sauvages sèchés (et réhydratés... le jus de trempage s'ajoutant au bouillon) dans le mien.

    RépondreSupprimer