vendredi 1 avril 2011

Défi lecture 2011 - Résumé mars

Décidément, il va bon train ce défi lecture ! Ce mois-ci, ce sont 5 livres que j'ajoute à ma liste et un total de 1862 pages. Et ce, sans aucun effort et en étant passablement occupée. Je dois avouer une chose : je suis réellement tombée en amour avec la série La Frousse autour du monde de Bruno Blanchet. Je me répète, mais vous devez lire cette série !

La frousse autour du monde - volume 2 - Bruno Blanche, 231 pages

Après avoir lu le volume 1 en février, j'ai couru emprunter les autres volumes à la bibliothèque ! Nous retrouvons Bruno là où nous l'avons laissé, en Chine. De là, il ira en Mongolie puis au Japon, au Cambodge, en Inde, au Bangladesh, en Éthiopie et au Yémen. À travers ce voyage, il ruinera des patins à roues alignées, perdra un éléphant, se foutra à poil quelques fois et il y aura même quelques passages émouvants. Et encore une fois, j'ai ri aux éclats en lisant quelques unes de ses histoires. Du bonbon.

En lisant les chroniques de Bruno, je me rends compte d'une chose : je suis très casanière (ça je le savais déjà) et ultra occidentale. Je n'ai jamais été attirée, par exemple, par les voyages en Asie, alors que plusieurs personnes le sont. Moi, me retrouver à un endroit où je ne peux pas communiquer avec les gens, où je ne suis pas certaine de pouvoir trouver de la nourriture ou un endroit où dormir qui est salubre, où boire l'eau peut me rendre malade, où une promenade dans la forêt risque de me mener à un serpent venimeux, une araignée grosse comme ma main ou un tigre, ça ne m'attire pas. Je préfère lire sur le sujet, voir des films et des documentaires sur le sujet, mais ça s'arrête là. J'aime dormir dans mon lit le soir, boire un bon thé assise dans mon divan, passer du temps avec les gens que je connais et que j'aime. Ça prend de tout pour faire un monde, non ? Bref, j'admire énormément ce que Bruno a fait car je n'aurais jamais le courage de le faire !

206 bones - Kathy Reichs, 514 pages

Je suis une fan de Kathy Reichs. J'ai lu tous ses livres. Sauf les derniers car je les lis uniquement en anglais et ils sont considérés comme trop récents pour être prêtés interbibliothèque. Disons que les livres en anglais sont plutôt rares en région, il faut les faire venir de Montréal dans mon cas. Kathy Reichs est une anthropologue judiciaire. Forensic anthropologist. Moi aussi je suis anthropologue. Bon, anthropologue recyclée en ingénieure car pas de travail intéressant au Québec pour une anthropologue, du moins à mon avis. Et puis j'aurais voulu faire le même travail que Kathy, mais il n'y a pas assez de meurtres au Québec pour employer d'autres anthropologues judiciaires. À bien y penser, c'est une bonne chose !

Les romans de Kathy Reichs mettent en scène Temperance Brennan, elle aussi anthropologue judiciaire, qui travaille à Montréal et à Charlotte. Bref, c'est l'alter ego de Kathy Reichs, mais en plus romancée et avec des histoires parfois basées sur des faits vécus mais remodelés. Dans ce roman, on se penche principalement sur des meurtres qui ont touché des femmes âgées. Les romans de Kathy Reichs sont toujours bâtis sur le même modèle : plusieurs cas de meurtres entremêlés, certains relevant du travail de l'anthropologue judiciare, d'autres relevant des détectives. Temperance finit toujours par se faire enlever et quelqu'un vient lui sauver la vie à la fin de l'histoire. Prévisible ? Oui et non. Le modèle général est prévisible, mais la résolution des meurtres et les revirements de situations ne le sont pas. Et puis j'adore lire les romans de Kathy Reichs qui se passent à Montréal. C'est comme si j'y étais !

Le talisman - Diana Gabaldon, 775 pages

Dans ce deuxième tome de la série Le Chardon et le Tartan, on retrouve au départ Claire, qui est de retour en Écosse moderne, environ 20 ans plus tard que la dernière fois qu'elle l'avait quitté. On ne sait pas comment ni pourquoi elle est revenue de l'Écosse des années 1740. Après quelques chapitres, on replonge dans les souvenirs de Claire, en 1744 et des poussières. Près de la moitié du livre se déroule en France, dans l'entourage du roi, où Claire et Jamie tentent d'empêcher le soulèvement jacobite qui aura lieu en Écosse quelques années plus tard et qui entraînera la mort et la famine chez le peuple écossais. Malheureusement, rien n'y fait et la deuxième partie du livre se déroule en Écosse où on suit le déroulement des différentes batailles qui mèneront sans aucun doute la mort et la famine que Claire voulait tant éviter.

Le livre est absolument excellent, je l'ai dévoré tout comme le précédent. Toutefois, je ne m'y connais pas du tout en matière d'histoire de l'Angleterre et encore moins de l'Écosse alors je ne conçois pas nécessairement bien les événements qui y sont racontés ni leur ampleur. J'apprécie toutefois l'approche qui consiste à confronter les faits historiques avec les événements décrits tels qu'ils auraient pu arriver à l'époque (on s'entend, ça reste de la fiction). On y discute que ce dont les historiens parlent aujourd'hui n'est basé que sur des bribes d'informations, que certaines personnes qui sont élevées au rang de héros ne pourraient être, au fond, que monsieur ou madame tout le monde qui n'était que là au bon moment où dont on n'a retenu d'une chose unique en laissant tomber le reste, et que les vrais héros ne passent pas nécessairement à l'histoire. C'est toujours intéressant de revisiter l'histoire à travers l'imagination de quelqu'un d'autre !

Le sumo qui ne pouvait pas grossir - Éric Emmanuel Schmitt, 102 pages

J'ai décidé de donner une deuxième chance à Éric Emmanuel Schmitt, que je n'avais guère apprécié lors de la lecture du livre Monsieur Ibrahim et les fleurs du Coran. Ce livre-ci se déroule au Japon et met en scène un jeune homme désabusé qui ne croit plus en la vie et qui méprise les gens, jusqu'au jour où un homme se met à croire en lui. Au début, il se demande qui est ce fou, mais il finit par lui faire confiance et c'est pour lui le début d'un vent de changement. Je ne vous en dirai pas plus car le livre est si court que je risquerais de brûler l'histoire.

Je doit dire que c'est un livre qui est plus agréable à lire que l'autre que j'ai lu du même auteur. Il y a un côté fantaisiste et une mise en scène originale de l'histoire que j'ai bien apprécié. Toutefois, l'histoire est somme toute prévisible (ils vécurent heureux et eurent beaucoup d'enfants, littéralement) et il ne se passe pas grand chose en tout et partout. C'est une histoire qui, à mon avis, contient un morale. Comme j'en ai déjà parlé le mois dernier lors de mes critiques, ce n'est pas le genre de livre que je préfère. Il était néanmoins bien écrit et agréable à lire. Il n'a toutefois pas touché à mon imaginaire et je n'en retiens pas grand chose. Bref, il ne m'a pas marquée. Je ne crois pas emprunter d'autres livres de cet auteur.

La frousse autour du monde volume 3 - Bruno Blanchet, 240 pages

Le dernier mais non le moindre de la série La Frousse de Bruno Blanchet ! Fidèle à lui-même, il nous raconte un paquet d'histoires plus abracadabrantes les unes que les autres. Vous retrouverez encore des animaux dangereux, des gens à poil, des substances illicites, des personnages originaux et des insolences brunoesques, le tout en territoire africain cette fois ! Bruno part à la conquête de l'Éthiopie, du Yémen, de l'Ouganda, de la Tanzanie, de Madagascar, de l'Afrique du Sud et finit par terminer son voyage en Thaïlande où son fils vient le rejoindre. J'avoue avoir moins ri en lisant ce troisième volume que durant la lecture des deux premiers (son arrivée en Chine dans le premier volume est un bijou, à mon avis), mais j'ai autant sinon plus voyagé à travers les yeux de Bruno.

C'est totalement dépaysant et je suis très heureuse qu'il vive cette aventure à ma place, car je suis bien trop douillette et casanière pour réaliser ce genre de voyage ! J'en ai maintenant la preuve : les voyages en Amérique et en Europe sont les seuls qui sont faits pour moi. Et ça ne me dérange même pas ! Il faut faire des choix dans la vie, et Bruno a contribué à mes choix de voyages pour le reste de mes jours. Merci Bruno !!! :)

7 commentaires:

  1. C'est vraiment le fun ce défi lecture Katia. J'aime bien lilre les trucs de Bruno Blanchet dans La Presse! Vraiment, c'est super ces livres!

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour Katia, tu me donnes envie de lire Bruno Blanchet. Je vais réserver le premier à la biblio, merci!

    RépondreSupprimer
  3. Madame Croque-Cerise aussi a lu les Bruno Blanchet et moi aussi! Mais je pense que vous ne devez pas vous fier à sa façon de voyager pour conclure que vous n'aimeriez pas visiter le monde. Il y a des voyages bien plus confortables que les siens. Ne vous fermez pas à l'idée de voyager, autrement, à votre manière à vous. J'ai fait des voyages tout confort, organisés et tout et tout. Le premier était comme ça. Le deuxième, un peu moins. Et là, je me sens prête pour un peu plus d'aventure, mais pas prête pour voyager seule encore.

    RépondreSupprimer
  4. En fait, je ne suis pas très "voyage organisé". Je trouve ça trop cher et trop restreignant. Je suis plutôt du type aventurière (pas à l'extrême quand même) et j'ai visité plusieurs pays déjà. Je n'ai pas de problème à voyager seule, en autant que ce soit sécuritaire. Disons que je ne pense pas ajouter l'Ouganda ou le Yémen dans ma liste de destinations. En fait, Bruno m'a plutôt confortée dans le fait que je n'étais attirée par certaines régions du monde.

    RépondreSupprimer
  5. ohhh lecture.....j'adore !! Moi aussi j'ai dévoré tous les tomes de la Frousse autour du monde !! Génial de voyager avec Bruno bien au chaud sous notre couette et il me fait bien rire !! "La rêveuse d'Ostende" m'a bien plu de Eric-Emanuel Schmitt...si jamais tu le croises en biblio!!

    RépondreSupprimer
  6. Les livres de Bruno, est-ce les chroniques qu'il avait dans La Presse?

    Je reviesn sur le moi d'avant: Mr Ibrahim et les Fleurs du Coran, moi j'avais trouvé ça assez cute. C'est sûr que c'est pas trop long à lire mais on passe un jolie heure. Ces livres sont souvent comme ça: des personnages qui découvrent qu'ils peuvent faire des choses, changer leur quotidien un peu morne et réaliser leurs rêves. De temps en temps, ça fait du bien :) La même chose en 450 pages aurait été insuportable!

    Joël

    RépondreSupprimer
  7. Joël : les livres de Bruno, c'est effectivement les recueils de ses chroniques dans La Presse. Pour Monsieur Ibrahim, c'est ma faute si je n'aime pas ça. J'ai besoin de lire des épopées pour être satisfaite, il semblerait !! Ou quelque chose avec une intrigue.

    RépondreSupprimer