mercredi 7 novembre 2012

Ferreira café

Prix : autour de 60$ avant taxes
Décor : très bien
Quartier : centre-ville de Montréal
Type de cuisine : portugaise
Adresse : 1446 rue Peel
Tél. : 514-848-0988

Dans le cadre de la première semaine des restos à Montréal, qui se tient du 1er au 11 novembre, j'ai décidé de visiter deux restos. De un, un de mes grands classiques de tous les temps : le Chu Chaï, dont je ne ferai pas la critique puisque vous la trouvez déjà sur mon blog juste ici. De deux, un resto dont j'entendais parler depuis longtemps mais qui ne m'était pas tellement abordable : le Ferreira café.

Pour ceux qui ne connaîtraient pas l'endroit, ce n'est pas un café du tout. C'est en fait un resto portugais haut de gamme qui récolte les éloges depuis bien longtemps, mais à 30-40$ l'assiette (n'incluant pas les accompagnements ni rien d'autre), les chances que j'y aille étaient plutôt minces. Avec un menu trois services à 39$, alors là j'embarque ! Pour la semaine des restos, un menu spécial a été présenté. Nous avons eu la chance de goûter tous les plats de ce menu spécial.


 En entrée : Loup de mer mariné à cru, yuzu, gingembre et coriandre fraîche. Cette entrée est fraîche, légère et les goûts bien balancés entre le piquant du gingembre, l'acidulé du yuzu (un agrume asiatique très tendance présentement dont le goût se situe entre l'orange et le citron) et la subtilité du poisson. Le poisson était de belle qualité (by the way, pour ceux et celles qui se questionnent, le "loup de mer" est une autre appellation pour le "bar") mais la quantité infime - 25 à 30g peut-être. Les saveurs, quoique bien maîtrisées, n'étaient pas non plus à se rouler par terre.


Toujours en entrée : Salade tiède de champignons, huile de truffe et tuile de parmesan. En gros, ce sont des champignons sautés garnis d'un tapon de parmesan râpé cuit au four. C'était très simple et on ne sentait pas vraiment le goût de la truffe, qui a pourtant un parfum très puissant habituellement. J'ai trouvé que c'était le plat le plus décevant de la soirée.


Plat principal : Pâvé de morue fraîche rôtie, pommes de terre à cru, marmelade de poivrons, jus de bouillabaisse corsé. D'abord, il faut dire que la portion de poisson était bien généreuse (environ 200g), cuit à la perfection et les deux patates qui l'accompagnaient bien assez pour me bourrer. Je n'ai malheureusement pas décelé la présence de la marmelade de poivrons. Aussi, je suis désolée de dire que de la morue à la tomate, je m'en fais chez moi le mardi soir (c'est un de mes poissons préférés) et puisque je maîtrise la cuisson des poissons, ça goûte aussi bon que le plat qu'on m'a présenté. Pas que c'était mauvais, mais c'était juste OK pour moi. Il est très probable que ce plat ferait meilleure impression sur quelqu'un qui ne mange pas de poisson aussi souvent ou qui ne maîtrise pas la cuisson du poisson (parce que entre manger du poisson tout sec trop cuit au four ou ce beau morceau de morue bien moelleux, il y a tout un monde !).


 Deuxième plat principal : Porc et palourdes à la Ferreira. On a dû demander à la serveuse ce que c'était exactement car disons que la description était peu explicite. On trouve donc dans cette assiette un bon morceau d'épaule de porc (environ 1/2 lb, vraisemblablement cuite dans l'huile d'olive), quelques palourdes, le tout dans une sauce vin blanc et porto et décoré de quelques cubes de patates croustillants. Le porc était succulent, juteux, tendre (et gras, huile d'olive oblige, mais ça ne pouvait pas nuire !). Les petites patates, quoique éparses, étaient délicieuses et les palourdes, ben c'était des palourdes, soit vous aimez, soit vous aimez pas (moi j'aime !). J'ai trouvé que ce plat était une belle réussite, c'était réconfortant, ça avait un goût à la fois profond et complexe. Bref, mon plat préféré de la soirée.


Dessert : Crème caramel au porto blanc Ferreira. On va s'entendre : de la crème caramel, c'est toujours bon. Mais personnellement, je trouve qu'elles s'équivalent toutes. Je cite Mylène : "Ça goûtait la même chose que les crème caramel en boîte que ma mère faisait quand j'étais petite". C'est plate à dire, mais c'est vrai. On ne sentait pas du tout le goût de porto. Dommage. Il aurait été possible de revisiter ce classique de manière à le rendre inoubliable.

Donc, sommaire de la soirée. On aime : les portions généreuses, les cuissons bien maîtrisées, le mur en mosaïque d'assiettes cassées à côté de notre table. On aime moins : le manque d'originalité de certains plats, le prix (10$ un potage ou une salade verte à la carte, really ??), les serveuses qui font une drôle de face quand on dit qu'on veut juste boire de l'eau (pas pétillante, non non !) et l'absence de légumes dans les assiettes (je sais, la cuisine portugaise n'est pas très "légumes", mais moi ça m'en prend). Est-ce qu'on y retourne ? Peut-être un jour pour goûter des sardines ou autre spécialité portugaise, mais sans se presser non plus, il y a tant d'autres restos à découvrir.

3 commentaires:

  1. Elle est trop chouette, cette idée de semaine des restaurants! Tous les plats que tu as commandés ont l'air succulents.
    J'avais apprécié la cuisine portugaise quand je suis allée au Portugal, il y a deux ans.

    RépondreSupprimer
  2. Merci pour la visite, j'aime beaucoup la façon que tu as de décrire les plats!

    RépondreSupprimer
  3. Ooooh, Katia... quel dommage... Je suis portugaise et je peux te garantir que on adore les legumes... et à part de la cuisine portugaise classique la nouvelle generation innove enormement notre cuisine (il y a beaucoup de jeunes cuisiniers et blogueuses que se donnent la peine...) J'espere que un jour tu nous visiteras au Portugal, et pourras gouter à tout ça! (Et... j'aime beaucoup ton blog, j'adore tes recettes!!!)

    RépondreSupprimer