mardi 3 janvier 2017

Soupe ramen au poulet

Je me garde pas mal toujours une réserve de bouillon pour soupe asiatique congélateur. Et quand je suis vraiment mal prise, j'ai un pot de dashi instantané au congélateur et du miso rouge au frigo, ce qui me permet de faire des soupes asiatiques n'importe quand. En ce début d'année, j'ai fait trois grosses recettes de bouillon, dont mon "maintenant classique" bouillon ramen du Momofuku. Je ne publie pas souvent toutefois mes créations de soupes asiatiques car pour moi, ce sont généralement des repas de soirs de semaine rapides et j'en mange vraiment souvent.

Mes deux sortes de nouilles préférées pour la soupe ramen : udon à gauche et ramen à droite

J'ai donc décidé cette fois de vous présenter une des nombreuses façons que je mange la soupe ramen. Ce qui est bien avec cette soupe, c'est qu'elle est super versatile. On peut y ajouter pas mal ce qu'on veut ! J'essaie d'avoir toujours dans ma soupe les ingrédients suivants :

- Du bouillon de qualité (idéalement du bouillon ramen, mais ça peut être un bouillon de poulet infusé au gingembre et à l'huile de sésame que je termine avec du miso rouge, si je suis mal prise)
- Une sorte de nouilles (mes préférées : les ramen minces séchées et les udon dodues séchées)
- Au moins une sorte de protéine, mais souvent deux (oeuf mi-cuit, poulet effiloché, porc effiloché, boeuf effiloché, saucisse cervelas, tofu mou, boulettes de poisson, crevettes, etc.)
- Légumes au goût (mini bok choy, champignons shiitakes, fèves germées, kimchi, chou râpé, carottes râpées, etc.)

Les possibilités sont réellement infinies ! Voici donc celle pour laquelle j'ai opté cette fois-ci.


1 portion

2 tasses de bouillon ramen du Momofuku
60g de nouilles ramen séchées (idéalement pas celles de l'épicerie car elles sont frites)
50 à 75g de poulet cuit (au goût)
1 oeuf mi-cuit mariné
Une petite poignée de fèves germées
Taré au goût
1 cuillère à thé de miso rouge
Coriandre au goût

Taré :

1/2 tasse de bouillon de poulet non salé
1/4 tasse de mirin
1/4 tasse de sauce soya faible en sel
3/4 cuillère à thé de cassonade
Poivre du moulin
1 gousse d'ail écrasée
1 pouce de gingembre
1 oignon verts haché grossièrement

Marinade pour l'oeuf :

J'ai réutilisé mon restant de marinade de champignons shiitakes et j'ai ajouté un peu de kecap manis dedans pour la rendre plus salée (ça pourrait être aussi de la sauce soya foncée, régulière ou du sel).

Pour préparer l'oeuf, d'abord le faire cuire. Pour obtenir un oeuf mi-cuit, placer les oeufs dans l'eau froide, couvrir et porter à ébullition. Une fois que ça bout, baisser à feu moyen, retirer le couvercle et cuire 4 minutes. Placer les oeufs dans l'eau froide quelques minutes avant de les peler. Vous pouvez faire des tests de temps de cuisson mais je suis généralement satisfaite autour de 3 1/2 minutes - 4 minutes. Le blanc doit être cuit mais le jaune coulant au centre.

Préparer la marinade puis couvrir les oeufs mi-cuits pelés. Mariner au moins 2 heures au réfrigérateur. Sortir sur le comptoir pour tempérer une quinzaine de minutes avant de faire la soupe.

Préparer le taré (peut être fait en avance - se conserve 2 semaines au frigo). Placer l'ensemble des ingrédients dans un chaudron et porter à ébullition. Mijoter à feu moyen-doux à découvert, environ 20 minutes. Passer au tamis pour retirer les morceaux. Réserver.

Cuire les nouilles selon les instructions de l'emballage. Égoutter et poser dans un bol. Garnir avec le poulet, les fèves germées, l'oeuf coupé en deux et la coriandre.

Chauffer le bouillon. Ajouter le taré au goût. Lorsque le bouillon est bien fumant, en utiliser quelques cuillérées pour délayer le miso. Bien délayer le miso puis le verser dans le chaudron. Mélanger le bouillon puis le verser dans le bol. Déguster avec des baguettes... ou une fourchette si vous êtes novice (n'essayez même pas avec une cuillère, ce n'est pas la peine !). N'oubliez pas de boire le bouillon à même le bol lorsque vous avez terminé !

3 commentaires:

  1. Rien de tel pour se remettre des agapes.
    J'avoue que je n'utilise pas souvent du miso rouge.

    Pourrais-tu,STP, nous faire un topo là dessus???
    J'avoue que je ne mords pas du tout ""au japonais"", mais je ne veux pas mourir idiote, donc il faut que j'apprenne.
    Je t'envoie un peu de mon soleil, car il fait très beau sur la Côte d'Azur. Bisous ensoleillés

    RépondreSupprimer
  2. Je n'en mange jamais alors je suis content que tu nous partages une version! Ça m'a toujours tenté, avec l'oeuf coulant dedans...

    RépondreSupprimer
  3. Ca a l'air super bon cette soupette. Je n'ai jamais osé en faire, surtout qu'à la maison ils sont assez classique, alors que moi j'aime voyager. A bientôt pour de nouvelles aventures Elodie

    RépondreSupprimer